Laure Papon-Vidal, élève bibliothécaire, au congrès Bobcatsss 2018

Publiée le 13 février 2018

Laure Papon-Vidal, ancienne élève PBD et actuellement élève bibliothécaire de la promotion Octobre Rouge, revient sur sa participation au congrès Bobcatsss.

 

Pouvez-vous nous parler du workshop que vous avez présenté lors de ce congrès international ?
Avec Camille Delaune (relations internationales) et Mathilde Gaffet (ex-PBD), nous avons participé au congrès Bobcatsss 2018 afin de présenter un workshop sur l'Agenda 2030 et les bibliothèques. Ce workshop avait pour but de montrer aux participants l'implication que les bibliothèques pouvaient avoir dans l'Agenda 2030 de l'ONU par le biais d'un serious game sous forme de jeu de plateau. Nous avons débuté la session par une présentation rapide des enjeux de l'Agenda 2030 et des bibliothèques, puis nous avons invité les participants à jouer et tester eux-mêmes le jeu et nous avons terminé sur une session de retours autour de celui-ci. Les retours ont été positifs et semblent nous montrer que le rôle des bibliothèques dans l'application de l'Agenda 2030 intéresse des étudiants et jeunes professionnels peu importe leur pays d'origine !

Quelle (s) autre(s) communication(s) vous a-(ont) paru particulièrement intéressante(s) pendant ce colloque ?
Nous avons eu l'occasion de suivre plusieurs communications relatives aux bibliothèques et aux sciences de l'information. L'une notamment m'a particulièrement intéressée et portait sur "Night at the Library Without a Librarian" (présentée par Asnāte Pūcēna et Rita Alkšbirze) soit l'ouverture 24h/24h d'une bibliothèque universitaire en Lettonie. Bien que les problématiques de base et les demandes puissent différer entre la France et la Lettonie, il fut très intéressant de constater que les résultats peuvent être appliqués à ce qui se passe en France en BU : les étudiants sont bien plus friands d'espace de travail que de compétences professionnelles. A la suite de cette intervention nous avons également eu l'occasion de discuter avec une bibliothécaire canadienne, qui partageait elle aussi cet avis.

D'une manière générale, que vous a apporté votre séjour international ?
Ce séjour nous a permis de rencontrer des personnes (étudiants et jeunes professionnels) issus de pays européens, voire du monde entier. Les quelques discussions que nous avons eues avec eux nous ont permis d'appréhender les différentes manières de travailler dans d'autres bibliothèques, et ainsi de voir les problématiques inhérentes à ces bibliothèques. En outre, ce fut également pour nous l'occasion de découvrir des bibliothèques d'un autre pays et des bâtiments assez différents de ce à quoi nous sommes habitués en France.

Dans quel contexte avez vous préparé votre voyage et qu'est ce que cela vous a apporté?
J'ai préparé mon voyage dans le cadre d'un atelier sur l'Agenda 2030, suite auquel nous avons décidé de proposer un abstract sur le serious game qui était alors en cours de développement. Le voyage n'était donc pas prévu sur mon temps de formation, et j'ai choisi de l'effectuer volontairement, puisque j'avais participé aux deux éditions précédentes de Bobcatsss et que cela semblait une occasion intéressante de présenter notre travail. Cela nous a par ailleurs permis de traduire le jeu en anglais.

Si vous avez visité une bibliothèque pendant votre voyage, qu'avez-vous retenu de votre visite ? Avez-vous vu des espaces, services, collections étonnantes ?
Nous avons visité plusieurs bibliothèques au cours de notre séjour en Lettonie. L'une m'a particulièrement interpellée : la National Library of Latvia. Le bâtiment, inauguré en 2014 présente tous les aspects d'une bibliothèque moderne avec de grands espaces, séparés par des baies vitrées, qui rendent le lieu agréable, accueillant et ouvert. Cependant, nous avons surtout été marquées par le fait qu'il n'y avait que très peu de personnes utilisant la bibliothèque, ce qui créait un grand contraste avec l'effet cosy de la bibliothèque. Nous en étions presque à espérer que cette bibliothèque fusse plutôt une bibliothèque municipale afin qu'un plus large public puisse profiter des espaces et des collections !

 

 

Catégorie de l'actualité : Parole à l'international