Marie Garambois : la "peer library" comme mouvement global

Publiée le 28 mars 2017

Bobtcasss 2017

Elève conservatrice de la promotion DCB25, Marie Garambois est l’une des participantes au congrès Bobtcasss 2017, qui se tenait en janvier à Tampere en Finlande. Elle nous fait part de son expérience aussi riche qu’inspirante en répondant à nos questions.

Pouvez-vous nous parler des papers que vous avez présentés lors de ce congrès international ?

J’ai présenté un paper intitulé “From peer economy to peer library, innovative French projects improving quality of life: common goods, creation, value”, avec Amélie Barrio, également élève conservatrice. Nous avons fait le choix de présenter des projets actuels menés par les bibliothèques françaises, en les analysant au prisme de l’économie collaborative. Pour ce faire, nous avons effectué une revue de littérature présentant la valeur ajoutée de ces projets, l’importance de l’implication des usagers. Cette recherche nous a permis de faire émerger la notion de "peer library", la bibliothèque collaborative, qui nous paraît être un rôle central de la bibliothèque aujourd’hui.

Quelle (s) autre(s) communication(s) vous a-(ont) paru particulièrement intéressante(s) pendant ce colloque ?

J’ai apprécié la communication d’Aida Pooladian et Ángel Borrego intitulée “What do people think about public libraries in Barcelona ? An obtrusive evaluation of citizens views”. Elle était basée sur une utilisation très intéressante des commentaires laissés par les usagers et les non-usagers sur Google. Cette méthodologie, transposable, ouvre une myriade de perspectives. J’ai aussi aimé la proposition de Rodney Obien et Zachary Giroux “Creating A Third Space, A Memory House: The Orang Asli Archive“, pour l’ouverture à la question des archives en général et la présentation de cette collection très particulière.

D'une manière générale, que vous a apportée ce séjour international ? (visibilité, contacts, publications, accès à des collections)

Ce séjour en Finlande était très intéressant à différents égards. Tout d’abord, la participation au congrès a été très enrichissante, tant professionnellement qu’humainement, par la diversité des sujets abordés par les collègues de différents horizons à partir d’une même thématique. Ensuite, j’ai eu l’opportunité de visiter plusieurs bibliothèques, et les bonnes pratiques que l’on y découvre sont toujours très inspirantes. Enfin, le sujet de notre paper a attiré l’attention de certains professionnels et une publication est prévue très prochainement sur un blog, donnant une visibilité à cette recherche. Les retours de certains collègues étrangers, notamment de Norvège, nous ont confortées dans l’idée que la « peer library » s’inscrit dans un mouvement global qu’il nous paraît intéressant d’observer et d’accompagner à notre niveau.

Vous avez préparé votre voyage au sein d'un atelier international proposé par l'Enssib, qu'apporte ce type d'atelier ? (connaissances, compétences, motivation, dynamique de groupe, etc.)

Cet atelier m’a permis de mieux comprendre le fonctionnement des congrès à l’étranger, et d’approfondir ma méthodologie dans l’écriture d’une communication. Par ailleurs, le travail en groupe ou en binôme est stimulant, tant dans la partie intellectuelle qu’organisationnelle. Se retrouver ensemble en Finlande était un aboutissement de nos efforts et une satisfaction aussi bien personnelle que collective !

Si vous avez visité une bibliothèque pendant votre voyage, qu'avez-vous retenu de votre visite ? Avez-vous vu des espaces, services, collections étonnantes ?

Le bibliotourisme, un grand plaisir combiné à un état des lieux des bonnes pratiques existantes ! J’ai eu l’occasion de visiter, à Tampere : la Tampereen yliopisto Linna (BU) et la Tampereen kaupunginkirjasto - Pääkirjasto Metso (BM) ; et à Helsinki : la Helsingin Yliopiston Kirjasto (BU). La diversité des services offerts est très inspirante (des plaids pour les étudiants aux cabines isolées pour téléphoner de l’intérieur des salles de lecture sans déranger la tranquillité du lieu). Quant à l’architecture et au design, outre la beauté des lieux, c’est la mise en valeur des services et l’attention extrême au bien-être des usagers qui m’ont le plus impressionnée.

Catégorie de l'actualité : Parole à l'international