Index des revues

 
  • Index des revues
    ⇓  Autres articles dans la même rubrique  ⇓

    Sous le patronage de Cervantès

    Par Luis Agusti, Bibliothèque de l'Institut Cervantès
    Par Ana Maria Pedrerol, Bibliothèque du Collège d'Espagne

    Les relations culturelles entre l'Espagne et la France existent depuis longtemps et il serait très difficile de les résumer en quelques lignes. Dès le début du xxe siècle, la langue et la culture espagnoles sont présentes dans la plupart des universités françaises, soutenues par les travaux d'un grand nombre d'hispanistes français reconnus au niveau national et international. Du côté espagnol, la promotion de notre langue en France fut réalisée en grande partie par les ministères du Travail, des Affaires étrangères et de la Culture, notamment après la Seconde Guerre mondiale. Cette diffusion culturelle fut du côté français, appuyée dès le début par une politique de bibliothèque de qualité.

    À l'heure actuelle, quatre centres culturels possèdent chacun des services de bibliothèques fixes : le Collège d'Espagne à Paris, l'Institut Cervantès de Bordeaux, Paris et Toulouse.

    Le Collège d'Espagne

    Le Collège d'Espagne, situé dans la Cité Internationale Universitaire de Paris, est créé par décret royal du 15 juillet 1927. Le roi AlfonsoXIII et le duc d'Alba s'étaient intéressés au projet quelques années auparavant. Le Collège fut officiellement inauguré en 1935. La première inscription d'un ouvrage dans le cahier d'inventaire de la bibliothèque date du 5 janvier 1934. Après plusieurs années d'activités, le Collège resta fermé de 1968 à 1987.

    En 1985, le gouvernement espagnol décide la reconstruction du Collège et en 1987, celui-ci ouvre à nouveau ses portes. Quelques mois plus tard, la direction du Collège met en route la nouvelle bibliothèque. Des résidents et des professeurs, de passage au Collège, rédigent un premier rapport concernant le contenu de la bibliothèque et proposent des solutions pour sa réouverture. Un responsable du Centro de Coordinaciôn de Bibliotecas et du ministre de la Culture, se déplace à Paris pour élaborer un rapport plus complet et on décide : l'agrandissement de l'ancienne bibliothèque et l'équipement à l'aide d'un mobilier plus fonctionnel, le recatalogage du fonds bibliographique au moyen d'un système informatique, la constitution d'un fonds spécialisé dans plusieurs sujets.

    Les travaux commencent en 1989, on installe le mobilier en 1992, on finit la sélection et le catalogage du fonds ancien et on commence l'acquisition d'ouvrages pour la mise à jour du fonds.

    Objectifs

    Offrir un fonds bibliographique multidisciplinaire composé en majorité d'ouvrages espagnols, qui s'adresse aux résidents, aux hispanistes et aux universitaires français. Informer toute personne intéressé par l'Espagne et sa culture.

    Collaborer avec les hispanistes et les centres hispaniques français.

    Fonds

    Le fonds de la bibliothèque est composé de livres (13 000 volumes), pour la plupart écrits en langue espagnole : ouvrages de référence, d'histoire, de philosophie, d'économie, de droit, de littérature et d'art.

    La bibliothèque possède 191 titres de publications périodiques (espagnols et français). Un catalogue classé par ordre alphabétique les recense. Il est mis à jour tous les deux ans. Il est accessible par Internet. En juillet 1995, la Bibliothèque du Collège d'Espagne a signé une convention avec le Catalogue Collectif National des Publications en série (CCN).

    En 1995, le Ministerio de De-fensa nous offre deux collections de la carte militaire de l'Espagne et l'Instituto Tecnologico y Geominero nous envoie neuf collections de cartes géologiques. La bibliothèque possède un fonds cartographique de 2 384 cartes, classées par ordre alphabétique et numérique.

    Services

    Le personnel renseigne le public sur le fonctionnement de la bibliothèque. Il les aide dans ses recherches, soit à partir du catalogue informatisé de la bibliothèque, soit à partir des bases de données espagnoles sur Cédérom ou Internet. Un service de prêt interbibliothèques a été mis en place auprès de la Biblioteca Nacional de Madrid et des universités et centres de documentation espagnols.

    Archives

    Le Fonds historique des archives du Collège d'Espagne, à Paris, comprend la documentation produite et rassemblée par cette institution au cours de la première période de son activité, de 1927 à 1968.

    Vignette de l'image.Illustration
    Bibliothèque du Collège d'Espagne

    Pour les travaux de classement des archives, le Collège a eu l'aide d'une archiviste, pendant 9 mois entre 1993-1994, envoyé par la Direccion General de archivos del Ministerio de Cultura.

    Cette personne a été chargée de l'identification des séries documentaires en accord avec le cadre de classement, de l'établissement d'un inventaire à partir de leur structure et leur rangement en vue d'une meilleure conservation.

    En 1995, les archives ont été ouvertes au public. Elles sont sous la responsabilité de la personne qui est chargée de la direction de la bibliothèque.

    L'Institut Cervantès et ses services d'information et de documentation

    L'Institut Cervantès est un établissement public sans but lucratif créé pour la diffusion de la langue et de la culture espagnoles. Depuis sa création en 1991, l'Institut Cervantes est l'institution officielle de l'État espagnol dédiée à la promotion de l'enseignement de l'espagnol dans le monde, ainsi qu'à la diffusion de la culture des pays hispanophones.

    La création de cette nouvelle institution avait pour but de canaliser et d'unifier les actions qui jus-qu'alors étaient dispersées dans plusieurs ministères, à travers différents centres culturels, maisons d'Espagne et autres institutions. Il s'agissait d'orienter l'action du gouvernement d'une façon plus coordonnée, mieux dirigée, plus actualisée et ambitieuse. Le projet était en accord avec l'ambiance qu'il y avait en Espagne à l'époque antérieure aux événements de 1992 (Exposition universelle de Séville, Jeux olympiques de Barcelone, et Madrid capitale culturelle de l'Europe). Aujourd'hui l'Insitut Cervantès peut être considéré comme la plus grande organisation mondiale dédiée à l'enseignement et à la promotion de ces langue et culture espagnoles.

    Pour aboutir à ces objectifs de base, des cours de langue, des services d'information, de documentation et des activités culturelles (expositions de peinture, sculpture, photographies, cycles de cinéma, concerts, conférences, colloques, séminaires, présentations de livres, représentations théâtrales) s'organisent dans les centres. Les activités sont souvent réalisées avec la collaboration d'autres organismes et institutions aussi bien locales, du pays d'accueil, qu'espagnoles.

    Les fonds des bibliothèques de l'Institut

    La langue principale des documents est l'espagnol mais les bibliothèques possèdent aussi des fonds en français, catalan, galicien et basque.

    Les thèmes et les présentations répondent également à cette spécialisation : oeuvres de référence, dictionnaires, encyclopédies, guides et annuaires en espagnol et sur l'Espagne et l'Amérique latine, littérature espagnole et hispano-américaine classique et moderne, critique littéraire, linguistique, art, histoire et géographie, économie, droit, sciences sociales, traductions françaises de romans espagnols.

    • » Fonds pour l'enseignement et l'apprentissage de l'espagnol : méthodes et manuels pédagogiques, livres d'exercices, de grammaire, d'espagnol commercial, d'espagnol pour les enfants, lectures adaptées, etc.
    • » Revues espagnoles d'actualité politique, culturelle, éditoriale et cinématographique (le ministre de l'Éducation et de la Culture espagnoles fournit gratuitement une trentaine de revues culturelles espagnoles).
    • « Productions de « Radio télévision espanola » RTVE : documentaires et séries télévisées. Films espagnols et hispano-américains. Musique classique et contemporaine aussi bien espagnole que latino-américaine. Fonds de cassettes parmi lesquelles les enregistrements du programme culturel de Radio Exterior de Espafla pour une langue sans frontière.
    • Des bases de données peuvent être consultées : ISBN (Catalogue de tous les livres espagnols en vente), BNE (Bibliographie nationale espagnole depuis 1976), CSIC (Conseil supérieur de recherches scientifiques), PIU (Programme d'information universitaire), Patrimonio bibliografico espanol (Patrimoine bibliographique espa gnol), Iberlex (Législation espagnole) Cine espafiol para el exterior (Cinéma espagnol), Cataleg de la Biblioteca Valenciana, Cataleg collectiu del patrimoni bibliografic Valencia, Museo Nacional Centro de arte Reina Sofia, Directorio de Bibliotecas Espafiolas (annuaire des bibliothèques espagnoles), Revistas culturales de Espana (Références et sommaires des revues culturelles espagnoles).

    Vignette de l'image.Illustration
    Bibliothèque de l'Institut Cervantès (Paris)

    Les services communs à toutes les bibliothèques de l'Institut Cervantes sont : la consultation, le prêt, le service de référence et d'information bibliographique, l'obtention de documents et le prêt interbibliothèques.

    Les bibliothèques sont ouvertes à tout public et la consultation est gratuite. Le prêt est réservé aux personnes titulaires d'une carte de lecteur. Les élèves de l'Institut Cervantes bénéficient d'une carte gratuite. Le renouvellement du prêt est accordé et peut se faire par téléphone.

    Les bibliothèques de chaque Institut s'associent parfois aux manifestations culturelles organisées par le centre à travers des expositions d'ouvrages, ou la publication de catalogues. Elles reçoivent régulièrement la visite de groupes scolaires.

    La bibliothèque de l'Institut Cervantès de Bordeaux

    Elle fut inaugurée en 1981 dans les locaux du Centre Culturel espagnol Casa de Goya, créé par la Direction générale des relations culturelles du ministère espagnol des Affaires étrangères dans un immeuble situé au centre de Bordeaux, où Goya vécut les dernières années de sa vie. Il s'agissait d'ouvrir une bibliothèque avec un fonds très général, pour toutes les personnes souhaitant lire en espagnol. Un millier d'ouvrages constituait alors la bibliothèque, essentiellement de littérature, de langue, d'histoire, de géographie et d'art. Une bibliothèque pour enfants ainsi que des livres en catalan, basque et galicien pouvaient également être consultés.

    Au fil des années, la bibliothèque se développa en fonction des besoins d'un public chaque jour plus nombreux. De nouvelles sections furent ouvertes et un centre de documentation vint compléter ses services. En 1991, l'État espagnol créa l'Institut Cervantès qui reprit la direction de tous les centres culturels espagnols à l'étranger et fit l'acquisition de l'immeuble où se trouvait la Casa de Goya. Il a maintenant pour objectif de rénover l'immeuble et d'agrandir les locaux du centre culturel. La bibliothèque se trouve donc installée provisoirement au 27 cours Xavier Bénozan et la moitié des fonds seulement est accessible au public.

    Vignette de l'image.Illustration
    Bibliothèque de l'Institut Cervantès (Bordeaux)

    La bibliothèque est en cours d'informatisation. On peut consulter par un catalogue informatisé, auquel on peut accéder par l'auteur, le titre, la matière ou une recherche combinée. Le reste est consultable sur catalogues manuels d'auteurs et de titres. Le catalogue des publications périodiques de l'Institut Cervantes se trouve sur le catalogue du CCN-PS. Il est possible de se procurer des publications espagnoles ou hispano-américaines ou des photocopies de documents par le service de prêt interbibliothèques international.

    Autres activités

    La bibliothèque collabore avec d'autres bibliothèques d'Aquitaine par le prêt de livres, ou en organisant avec elles la venue d'auteurs espagnols ou hispano-américains. Elle participe à des manifestations qui touchent un large public comme le Salon du Livre de Bordeaux.

    Le personnel de la bibliothèque est composé d'une bibliothécaire et d'une auxiliaire de bibliothèque. Le budget annuel de la bibliothèque pour l'acquisition des fonds est de 40 000 F pour l'année 1998 et de 10 000 F pour le centre de documentation.

    La bibliothèque de l'Institut Cervantès de Paris

    La création de la bibliothèque date de 1952 lorsque la Direction des relations culturelles du ministère espagnol des Affaires étrangères organisa une exposition autour du livre espagnol. Cette exposition prétendait montrer la production éditoriale espagnole du moment. Elle était composée de plus 3 600 volumes. Ces livres constituaient le noyau bibliographique de la bibliothèque espagnole, inaugurée le 20 octobre 1952.

    On distingue clairement trois étapes dans l'histoire de la bibliothèque : la première étape (19521976) correspond à une époque où la bibliothèque remplit les fonctions d'une bibliothèque publique espagnole. Son fonds bibliographique est hétérogène, formé par différents sujets. La deuxième étape débute en 1976 et va jus-qu'en 1987. À cette période, la bibliothèque commence à se spécialiser dans le champ des sciences humaines, surtout dans des thèmes hispaniques. La troisième étape, à partir de 1992, représente l'intégration de la bibliothèque dans le réseau des centres et bibliothèques de l'Institut Cervantès.

    La bibliothèque est située dans un hôtel particulier du XIXe siècle, avenue Marceau, dans le 16e arrondissement de Paris. Au rezde-chaussée se trouvent la salle de lecture, le service d'information et de prêt de livres ; au premier étage la salle de revues et d'audiovisuels et au sous-sol le dépôt principal de livres.

    La bibliothèque vient de mettre en place le processus d'informatisation. Une salle d'exposition dédiée uniquement au livre existe depuis peu à la bibliothèque. Il est prévu d'y organiser des expositions ponctuelles en relation avec le livre et l'édition espagnols.

    Le personnel de la bibliothèque est constitué d'un directeur, d'un auxiliaire de bibliothèque, d'une personne à l'accueil, et deux objecteurs de conscience. Des stagiaires sont acceptés. Le budget est de 100 000 FF pour les acquisitions en 1998.

    La bibliothèque de l'Institut Cervantès de Toulouse

    Inauguré le 3 juin 1996, l'Institut Cervantès a trouvé sa place dans une belle villa de style moderniste en plein centre du quartier des Chalets, à 400 m de la basilique de Saint-Sernin. L'édifice fut acheté dans les années 50 par la Croix-Rouge espagnole afin d'y installer une clinique pour Espagnols, réplique de la clinique Cervantes qui s'occupait des exilés républicains. Cependant, le projet n'a pas abouti et l'édifice fut cédé à une congrégation de religieuses qui l'utilisèrent comme pensionnat de jeunes filles. Au début des années 60 et sous les auspices du Consulat, un centre espagnol s'y est installé. En 1965, des cours d'espagnol pour enfants d'émigrants ont lieu dans le bâtiment. En 1978, le gouvernement espagnol confère la propriété de l'immeuble de la Croix-Rouge espagnole au ministère du Travail. Ainsi naquit la Casa de Espana qui accueillit l'Office du travail espagnol et 13 autres associations espagnoles. Enfin, en 1993, un ordre ministériel approuve le legs de l'édifice du ministère du Travail à l'Instituto Cervantes qui se chargea des travaux d'aménagement et de restauration. La Casa de Espana fut transférée alors dans d'autres locaux cédés par la mairie de Toulouse.

    La biblitohèque a une surface de 150 m2répartie en une salle de lecture de 60 m2et deux salles de dépôts de 50 et 40 m2. Douze points de lecture, un point de consultation de catalogue et deux autres pour la projection de films. Deux ordinateurs pour l'usage du public : un pour consulter le catalogue de la bibliothèque et un autre pour la consultation de bases de données sur cédéroms.

    Pendant ces deux années de fonctionnement, l'Institut Cervantès de Toulouse a développé une multitude d'activités destinées à faire connaître les aspects les plus variés de la culture espagnole et de la communauté hispanophone. La grande majorité de ces activités a été réalisée en collaboration avec des associations culturelles locales ainsi qu'avec des institutions de Toulouse et de la région Midi-Pyrénées.

    Il reste à souligner les bonnes relations et la collaboration de la bibliothèque avec celle de l'UFR d'espagnol de l'université de Toulouse-le-Mirail, surtout dans le domaine de l'information bibliographique et de la consultation mutuelle. Cette année, deux étudiantes de la dernière année de licence IUP Ingénierie Documentaire de l'UFR Archives et Médiathèque de l'UTM effectuent d'une manière très satisfaisante un stage pratique au sein de notre bibliothèque. Un bibliothécaire diplômé s'occupe seul des tâches de la bibliothèque.

    Vignette de l'image.Illustration
    Bibliothèque de l'Institut Cervantès (Toulouse)