Le démantèlement des bibliothèques anglaises continue

Par Christelle DI PIETRO, le 12 Septembre 2011

Sur les douze bibliothèques du district londonien de Brent (290 000 habitants), la moitié est appelée à disparaître - au nom de la récession et des coupes budgétaires. Comme sont menacés, d'ici à 2012, dans tout le Royaume-Uni, entre six cents et mille de ces établissements publics, soit au total environ 10% des bibliothèques publiques britanniques.
"Trop peu fréquentées", "mal situées", trop chères, les élus de Brent (travaillistes) ont voté en faveur de cette taille drastique présentée comme un "choix stratégique", à l'instar de la politique nationale : soit on mise sur un petit nombre de bibliothèques, en les améliorant au maximum, soit on continue à entretenir des sites coûteux, de moins en moins fréquentés.
Regroupés au sein du réseau "Brent SOS Libraries", les usagers ont décidé - c'est une première - d'attaquer les édiles du district devant les tribunaux sur la base du Public Libraries and Museums Act (loi de 1964 sur les bibliothèques publiques et les musées) qui impose aux autorités locales l'"obligation" d'offrir à tous le service "complet et efficace" d'une bibliothèque. La Haute Cour de justice devrait rendre son verdict début octobre.

Lire la suite : SOS bibliothèques anglaises, Le Monde des livres, 8 septembre 2011.

Le collectif Brent SOS Libraries manifeste contre la fermeture des six bibliothèques
Le collectif Brent SOS Librairies manifeste devant la Cour de justice contre la fermeture des bibliothèques / source : Save Kensal Rise Library - 25 juillet 2011.

Pour aller plus loin :

Tags : Fermetures de bibliothèques, Royaume-Uni

Liens réseaux sociaux