La fronde des chercheurs contre Elsevier

Par Christelle DI PIETRO, le 14 Février 2012

Un mouvement de boycott, The Cost of Knowledge, lancé le 23 janvier contre l’éditeur scientifique Elsevier, qui possède des titres aussi prestigieux que The Lancet (médecine) et Cell (biologie), est en train de prendre une ampleur étonnante. En à peine 10 jours, plus de 3000 chercheurs du monde entier [presque 6000 aujourd'hui] se sont engagés sur le site à ne plus écrire ni faire de révision pour les quelque 2500 revues savantes que publie Elsevier.
Le mouvement, auquel Science fait écho ici, a été lancé par le mathématicien anglais Timothy Gowers — gagnant de la médaille Field en 1998. Elsevier traîne depuis longtemps une réputation peu enviable dans les milieux académiques, demandant un prix jugé exorbitant pour ses publications et vendant celles-ci en « paquets » de manière à gonfler la facture finale, qui peut atteindre 20 000 $ par année. La compagnie a déclaré une marge de profit de 36 % en 2010, selon Science. En outre, Elsevier appuie le Research Works Act, projet de loi américain qui mettrait fin aux pratiques des National Institutes of Health, qui donnent un accès gratuit aux recherches qu’ils financent sur des fonds publics.

Lire la suite : Étonnante fronde de chercheurs contre les revues savantes d’Elsevier, Jean-François Cliche / Sciences dessus dessous, 2 février 2012 & Elsevier boycott gathers pace, Nature, 9 février 2012.

Elsevier
La base de données des titres de périodiques scientifiques détenus par Elsevier.

Pour aller plus loin :

Tags : abonnements électroniques, Elsevier, Publications scientifiques

Liens réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.