Les quotidiens veulent taxer les fournisseurs d'accès à internet

Par Béatrice MICHEL, le 21 Février 2012

Le Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN) entend tirer parti de la période pré-électorale pour faire entendre ses revendications auprès des candidats à la présidentielle de 2012. Parmi les propositions que les éditeurs de presse souhaitent formuler, celles de taxer les acteurs du numérique (fournisseurs d’accès, portails, moteurs de recherche) et d’étendre à la presse en ligne le taux réduit de TVA de 2,1 % réservé à la presse écrite.
En effet, ils estiment être en grande partie à l’origine du succès du numérique en France, en particulier grâce  au succès des sites de presse en ligne plébiscités par les internautes, qui,  selon les études, cherchent avant tout à s’informer grâce au web, mais aussi parce que les articles issus des quotidiens alimentent très largement la rubrique actualité des moteurs de recherche.  Pourtant, les éditeurs déplorent de ne pas profiter financièrement de ce succès et craignent une paupérisation des rédactions qui sont pourtant  les premières fournisseuses d’informations hiérarchisées et vérifiées sur internet. Le SPQN souhaite donc mettre en place un mécanisme de redistribution de la valeur générée par le numérique  comparable à celui qui s’applique déjà à l’audiovisuel ou à la musique et qui permettrait, selon Denis Bouchez, directeur du SPQN,  d’engranger des recettes comprises entre 140 et 150 millions d'euros par an.

Pour en savoir plus : Les quotidiens proposent de taxer les acteurs du numérique, Anne Feitz, Les Echos.fr, 20 février 2012.
écran d'ordinateur et badge média
Journée de blogueur journaliste / mccarpentier pour Flickr / CC By-NC-SA 2.0

Pour aller plus loin :


 

Catégorie : Le monde de l'information, Presse et médias

Tags : FAI (Fournisseurs d'Accès à Internet), Presse en ligne, Quotidiens nationaux

Liens réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.