De l'art dans les archives

Par Béatrice MICHEL, le 13 Mars 2012

Depuis le 17 février dernier, le Centre national d’art contemporain de la Villa Arson, situé sur les hauteurs de Nice, présente une exposition intitulée « L’institut des archives sauvages ».
A travers les œuvres d’une trentaine d’artiste européens, américains et africains, l’exposition propose d’explorer de nouvelles façons de concevoir la collecte, la classification, la restitution et la consultation des documents. Chacun à leur manière, les artistes interrogent la notion d’archives qu’on réserve généralement au classement d’un certain type d’objets (le plus souvent des documents écrits ou photographiques) présentés de manière linéaire ou frontale à des fins historiques, scientifiques, culturelles ou administratives. Ces œuvres contemporaines s'affranchissent des systèmes d’archivages communément admis, instaurent leurs classements et usages spécifiques, et, en ce sens, créent leur propre institution, que l'on peut qualifier ainsi de « sauvage ». De nouvelles logiques se font jour ainsi que de nouveaux schémas de construction pouvant aboutir à l'élaboration de nouveaux savoirs.
Installations, films vidéos, photographies, peintures, collages, objets, installations sonores, sculptures constituent les supports de cette exposition qui se poursuivra jusqu’au 28 mai 2012.

Pour en savoir plus : "L'Institut des archives sauvages" une expo singulière à Nice, France Info Culture, 3 mars 2012.

Papier peint "Sillage", oeuvre contemporaine de Ian Simms
Ian Simms, Papier peint "sillage", 2009 / source : Villa Arson

Pour aller plus loin :

Catégorie : Le monde des bibliothèques, Conservation et Archivage

Tags : archives, art contemporain, Expérimentations

Liens réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.