La culture soumise à un plan de rigueur

Par Béatrice MICHEL, le 11 Septembre 2012

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture a annoncé, dans un entretien donné au journal Le Monde le mardi 10 septembre, le report ou l’abandon d’un certain nombre de projets culturels initiés par le gouvernement précédent. Dans un contexte budgétaire difficile, l’objectif est d’économiser un milliard d’euros.

Parmi les projets abandonnés, la Maison de l’histoire de France, chère à Nicolas Sarkozy, dont l’ouverture était prévue pour 2015, le centre des réserves des musées de Cergy-Pontoise, très attendu par le musée du Louvre, la salle supplémentaire de la Comédie-Française, le musée de la photographie de l'hôtel de Nevers à Paris et le Centre d'art pariétal Lascaux 4.

D’autres projets, comme celui de la tour Utrillo, doivent selon la ministre « être retravaillés ».

Les chantiers en cours comme ceux du Philharmonie à Paris, du Mucem (Musée des civilisations d'Europe et de Méditerranée de Marseille) ou des Archives nationales à Pierrefitte devraient être achevés comme prévu.

Pour en savoir plus : Aurélie Filippetti : "La culture est le disque dur de la politique", Clarisse Fabre, Nathaniel Herzberg et Xavier Ternisien (propos recueillis par), Lemonde.fr, 10 septembre 2012.
au revoir
Goodbye /source : evershade pour Flickr / CC by-SA 2.0

Pour aller plus loin :

Tags : Aurélie Filippetti, Ministère de la Culture, Politiques budgétaires

Liens réseaux sociaux