Les bibliothèques de quartier, plus innovantes que les projets monumentaux

Par Pierre MOISON, le 11 Avril 2013

Un article américain traduit par Le courrier de l’architecte estime que les bibliothèques récentes les plus célèbres se distinguent par leur monumentalité mais ne réussissent pas à proposer des espaces diversifiés. À l’inverse, des réalisations plus modestes articulent avec brio espaces bruyants et zones plus calmes. Et mettent en œuvre la célèbre sentence de l'architecte Louis Kahn selon laquelle une bibliothèque commence quand "un homme avec un livre se dirige vers la lumière". Ces petites bibliothèques ("community libraries") sont à la fois des lieux d’interactions sociales et des refuges, mais également des icônes publiques. L'article met en exergue deux réalisations récentes de David Adjaye (célèbre architecte de l’Idea Store Whitechapel), ainsi que la bibliothèque municipale de Vennesla (Norvège, 13 000 habitants), réalisée par l'agence Helen & Hard. Cette dernière, coincée entre un cinéma et un immeuble de bureaux, propose au visiteur une déambulation dans un espace inédit. Sa structure en bois, évoquant une coque de drakkar inversée, enveloppe le visiteur et rythme sa progression dans l’espace. Au sol, ces nervures se courbent pour héberger des étagères, des recoins de lecture, des bureaux, des bancs ou des isoloirs.

Lire la suite : Bibliothèques d'avenir : ni OMA ni MVRDV mais Adjaye et Helen & Hard, Sarah Williams Goldhagen, Le courrier de l’architecte, 10 avril 2013.

Pour aller plus loin :

Tags : Bâtiments, architecture, États-Unis

Liens réseaux sociaux

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.