L’Europe doit construire la première Time Machine

Date de l'événement: 
Mardi, 16. janvier 2018 - 14:00
Organisateur: 
Enssib
Type d'événement: 

Liens réseaux sociaux

Conférence de Frédéric Kaplan, professeur en Humanités numériques, École polytechnique fédérale de Lausanne – directeur du Digital Humanities Lab.
 
Un consortium de plus de 150 institutions propose aujourd’hui la création d’un programme de recherche et d’une infrastructure internationale permettant l’extraction massive et le réalignement de données historiques selon une logique de mise en réseau et d’indexation multi-échelle directement inspirée des méthodes de traitement des Big Data.
La construction de cette machine à remonter le temps européenne, planifiée entre 2020 et 2030, pourrait être financée par la Commission européenne et les pays membres à hauteur d’un milliard d’euros.
 
Cet exposé présente certains enjeux scientifiques, technologiques, épistémologiques et politiques de ce projet. Il s’agit en effet d’anticiper les opportunités, mais aussi les risques de cette nouvelle cartographie du passé en termes de transformation des méthodologies, de représentations des incertitudes et des incohérences, d’opportunités de mémoire et de droit à l’oubli.
 

Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne

Contact : 
Julia Morineau
Adresse événement: 
Amphithéâtre de l'Enssib
17-21 bd du 11 novembre 1918
Villeurbanne
France