Prêt numérique en bibliothèques : le modèle américain - épisode 2

Par Catherine MULLER le 10 Juin 2014

Nous poursuivons la série de billets sur l'étude comparée des modèles de prêt numérique en bibliothèques en France et dans le monde. Ces analyses sont issues des travaux de recherche menés par Hans Dillaerts sur l'intégration du livre numérique dans l'offre de services des bibliothèques, dans le cadre de son postdoctorat au sein du Département Recherche de l'enssib.

Modèles d’abonnement et d’acquisition

OverDrive, l’agrégateur qui domine le marché

Le monopole de ce fournisseur s’explique par son ancienneté sur le marché. D'après l'enquête sur l'usage des ebooks dans les bibliothèques américaines de 2013 parue dans Library Journal Survey of Ebook Usage in U.S. Public Libraries, 92% des bibliothèques passaient en 2012 par Overdrive pour acheter des livres numériquesAujourd'hui on observe que les préférences des bibliothèques en termes de fourniture de livres numériques se hiérarchisent en fonction des besoins et objectifs de service [1] :

·   Overdrive pour disposer du plus grand choix de titres  

·   Baker & Taylor pour bénéficier du coût d'entrée le plus bas  

·   3M pour posséder le contenu et le transférer sur liseuses 

·   Freading pour proposer des prêts de court terme  

·   OverDrive ou 3M pour mettre en place des bornes de découverte  

·  ILS pour bénéficier de l'intégration des notices dans les SIGB 

·  OverDrive, Baker & Taylor, 3M pour accéder à l'offre éditoriale des 6 principaux éditeurs américains 

Stratégie des agrégateurs/éditeurs

 

Le modèle des principales plateformes repose sur le paiement d’une redevance annuelle par la bibliothèque sous forme d'abonnement et également sur l’achat des titres à l’unité. Les stratégies mises en place visent à reproduire le fonctionnement du prêt physique ou à compenser le manque à gagner lié au non renouvellement des copies numériques, ou plus simplement à préserver le marché des nouveautés. Les restrictions s’appuient sur le fonctionnement du prêt physique. C’est un modèle économique « un livre, un utilisateur ». Dans une intervention professionnelle en 2013, Purchasing E-Books for your Library, Sue Polanka, responsable de formation à la bibliothèque universitaire de Wright State University, propose le schéma suivant de classement des différents modèles économiques.

- Gratuit

- Accès pérenne

- Un utilisateur

- Multi-utilisateur

- Usage illimité

- Patron Driven Acquisition

- Usage limité

- Abonnement

- Prêt à court terme

Les modèles d’acquisition et d’abonnement les plus courants

Bien que l’achat avec accès pérenne reste le modèle dominant (48%), l'abonnement est en constante progression : 37% en 2012 pour 27% en 2011. Le modèle du PDA (patron-driven) connait lui aussi une hausse importante : 20% en 2012 pour 10% en 2011.

En définitive, comme le souligne l'enquête sur l'usage des ebooks dans les bibliothèques américaines de 2013 parue dans Library Journal Survey of Ebook Usage in U.S. Public Librariesla plupart des bibliothèques acquièrent des livres numériques en multipliant les points d’entrée : seulement 29% des bibliothèques utilisent un modèle d'achat unique.

There have been some changes in the purchasing terms used by libraries from last year’s survey to this year. Although “purchase with perpetual access” remains the top purchasing model (unchanged at 48% of respondents, though down from the high of 57% in our 2010 survey), “subscription” has rebounded from 27% last year to 37% this year (it had been at 49% in 2010). “License with a set number of circs” climbs from 10% last year (when we had first included it on our survey) to 24%. “Patron-driven acquisition,” which allows libraries to pay for titles only when they are checked out, climbs from 10% to 20%. Most libraries acquire ebooks using a variety of purchasing terms; only 29% utilize a single purchase model.

Les acteurs

Les éditeurs et le prêt numérique : les  six principaux éditeurs “Big Six publishers”

D'après le tableau de comparaison réalisé par Rob Maier, DCWG Big Six Matrice pour Ebook Comparaisons Licence, paru en 2013 dans la revue American Librariesentre les six éditeurs  se partageant le marché américain du livre numérique, Random, Harper & Collins, Macmillan, Penguin, Simon & Schuster et Hachette Book, il apparaît que l'offre éditoriale de prêt numérique s'inscrit comme en Europe dans un contexte de crainte des éditeurs, que soit invoqué le risque de piratage, celui de baisse des ventes ou encore la menace du prêt entre bibliothèques.


Les bibliothèques en consortium 

L'offre de livres numériques en bibliothèque reste encore très contrainte dans les bibliothèques américaines. En tête de liste des difficultés rencontrées pour construire une offre crédible susceptible de satisfaire la clientèle des lecteurs, la faiblesse de l’offre numérique, les conditions d’accès, l’hétérogénéité des modèles et des plates-formes, la perte du lien direct à l'usager avec la captation des accès sur les plateformes des fournisseurs, la complexité d’utilisation pour les utilisateurs malgré la multiplication des ateliers d'initiation et d'aide en ligne, et pour finir la colère croissante des bibliothècaires, dont le rôle de médiation auprès des usagers se réduit de plus en plus à un support technique.

Pour autant, la profession ne baisse pas les bras, riposte et s'organise. Conscientes de jouer un rôle important dans la diffusion et la promotion des auteurs d'une part, et dans la production des métadonnées et des analyses d'usages dont sont friands les éditeurs de l'autre, les bibliothèques s'organisent en consortium. Aujourd'hui plus de 7 bibliothèques sur 10 font partie d’un consortium pour l’acquisition des livres numériques. On voit ainsi cette proportion passer de 54% en 2010 à 69% en 2012 . Par ailleurs, on observe que ce modèle économique n'est pas non plus exclusif puisqu' un grand nombre de bibliothèques diversifient leurs modes d'achat en se réservant la possibilité d’acheter directement auprès de l'éditeur des livres numériques sous forme d'acquisition pérenne ou de licence. En 2012, 48% des bibliothèques faisant partie d’un consortium achetaient des livres numériques de manière indépendante.


Le prochain épisode de la série paraîtra le 24 juin et portera sur les enjeux du livre numérique en bibliothèques dans le modèle américain.

 


[1]Purchasing E-Books for your Library, Sue Polanka, 2013.

Tags : Agrégateur, E-books, Éditeur numérique, Etats-Unis, American Public Libraries, Bibliothèques américaines, USA, Prêt numérique en bibliothèques, Overdrive, Baker & Taylor, 3M, ILS, Random, Harper & Collins, Macmillan, Penguin, Simon & Schuster, Hachette Book, Patron Drive Acquisition, Big Six publishers

Liens réseaux sociaux