Premier poste public d'accès Internet proposé en bibliothèque en France

    Date de la question: 
    09 January 2018
    Date de la réponse: 
    11 January 2018

Question: 

Bonjour,
Je cherche la date (l'année) et le lieu (bibliothèque et ville) qui a proposé le premier poste public d'accès Internet en bibliothèque, en France.
Après avoir posé la question sur les RS, j'ai obtenu les réponses suivantes :
-1995 BML (source : http://numelyo.bm-lyon.fr/f_view/BML:BML_02DIVO00101THMbmlPD )
-1995 pour Cité des Sciences, BPI (souvenirs)
La consultation rapide de quelques mémoires ne m'a pas permis de trouver l'info précise.
Sauriez vous trouver une source écrite s'il vous plaît ?
Merci d'avance pour votre aide
 

Réponse: 

Vous êtes à la recherche de sources permettant de savoir précisément quelles bibliothèques ont proposé pour la première fois des postes d'accès public à internet en France.

Vous avez déjà repéré une source indiquant l'année 1995 pour la bibliothèque municipale de Lyon.

Dans la partie "6.3 Internet dans les bibliothèques" d'un texte intitulé De l'imprimé à Internet (1999) Marie Lébert indique :

"La Bibliothèque publique d'information (BPI), la Médiathèque d'Issy-les-Moulineaux ou la Bibliothèque municipale de Lyon, par exemple, mettent Internet à la disposition de leur public."

Nous avons trouvé d'autres sources qui semblent confirmer que les premiers postes d'accès libre à internet ont bien été proposés dans ces bibliothèques :

  • un article du BBF indique que la BPI proposait des postes publics d'accès à internet dès juin 1995:

"Depuis juin 1995, la Bibliothèque publique d’information (BPI) s’est engagée dans ce processus, encouragée en cela par une double préoccupation : souci de modernité d’une part, pour un établissement qui s’est toujours prononcé dans le sens d’un accès multimédia au savoir, et d’autre part, désir de familiariser le public à l’usage d’une nouvelle technologie.

Les neuf postes de consultation mis à la disposition des usagers sont répartis en plusieurs endroits dont le choix n’est pas neutre : quatre d’entre eux se trouvent auprès du bureau d’accueil, et s’imposent au regard du lecteur avant même l’entrée dans la BPI. Question de place sans doute, volonté de démystification certainement, mais aussi vitrine de la modernité pour une bibliothèque qui peut dès lors valoriser sa propre image. Trois terminaux ont ensuite été installés au premier étage, où l’on trouve la littérature, les langues, la musique, les arts, la philosophie, c’est-à-dire au sein d’un espace qui ne compte pas le plus grand nombre de scientifiques ou techniciens. Deux postes sont enfin disponibles dans la salle d’actualité de la BPI, ce qui confirme une fois encore la volonté d’ouvrir l’usage de cette nouvelle technologie au public le plus large possible. L’accès au réseau est libre et gratuit, ne nécessitant ni prise de rendez-vous ni inscription préalables.
Source : Usages d'Internet à la Bibliothèque publique d'information ou quand le paquebot se met à surfer. Anne-Sophie Chazaud-Tissot. BBF, n°3 mai 1997.

  • un article de Libération de mai 1995, annonce aussi la mise en place des premiers postes d'accès à Internet à la médiathèque d'Issy-les-Moulineaux en juin 1995 :

"La médiathèque d'Issy-les-Moulineaux (92) inaugure le 1er juin son «libre-service Internet» . Cette opération, qui permet au public de s'initier à la navigation sur le réseau mondial (pour 24F de l'heure), va permettre à la société Adventure de tester son dispositif de sécurisation des accès à l'Internet, «l'ActivCard» . Ce système interdit au visiteur indélicat qui aurait mémorisé configuration et mot de passe de l'ordinateur de la médiathèque de se connecter gratuitement chez lui."
Source : Activcard, un nouvel outil pour sécuriser le commerce sur les réseaux. Luc Vachez. Libération, 29 mai 1995.

Cette date est confirmée par un article du Bulletin de l'Association des bibliothécaires de France :

L'avenir
Les prochaines étapes concerneront : l'accès à Internet proposé en mai, avec un micro-ordinateur spécifique ; la mise en place d'un poste multimédia le plus performant possible ; la mise en place d'un poste spécifique pour les non-voyants leur donnant accès à la quasi totalité du service, au traitement de texte, à tous les CD-Rom et à une collection de livres numérisés grâce à un clavier interface en braille et à synthèse vocale.

Source : Organisation et fonctionnement de la logithèque d'Issy-les-Moulineaux. Bulletin d'informations de l'ABF, n°168, 1995.

Nous n'avons pas réussi à trouver de sources confirmant vos souvenirs en ce qui concerne la Cité des Sciences et de l'Industrie.
Vous suggériez d'effectuer une recherche approfondie dans les archives de biblio-fr, c'est une piste intéressante que nous n'avons malheureusement pas le temps d'explorer.