Bibliothèque troisième lieu

La bibliothèque troisième lieu est un concept issu de la notion sociologique du "troisième lieu" ("third place") développée par Ray Oldenburg, au début des années 80. Ray Oldenburg pointe du doigt la désocialisation de la société américaine due à l’individualisation de la société, à l’usage des transports individuels (la voiture) et aux moyens de communication dématérialisés. "Il n’y a rien de mieux que d’être ensemble face à face" conclut-il dans un entretien réalisé par les bibliothèques de l’Université de l’Ouest de la Floride.
Selon lui, la société manque de troisièmes lieux, c’est-à-dire de lieux où se rencontrer en dehors de la maison et du travail. Ces lieux sont traditionnellement les cafés, mais ils peuvent aussi s’appliquer à de nombreux autres endroits, comme par exemple les bibliothèques.

Le concept de bibliothèque troisième lieu a été popularisé dans le milieu des bibliothèques françaises par le mémoire d’études du diplôme de conservateur des bibliothèques de Mathilde Servet (janvier 2009). Elle y définit ainsi les caractéristiques principales de la bibliothèque troisième lieu : un ancrage physique fort, une vocation sociale affirmée, et une nouvelle approche culturelle.

En effet, certaines bibliothèques se donnent pour mission d’être des lieux de rencontres informelles et de convivialité, de se situer aux plus près des usages des fréquentants, de mettre en œuvre des fonctionnements participatifs, afin de contribuer à créer du lien social et à favoriser la construction d’une société inclusive.
Les conséquences en sont : une modification visible du mobilier (plus convivial, plus attractif), une diversification des services et activités proposés par la bibliothèque (plus proches des besoins et attentes des usagers), mais surtout un changement significatif dans la relation entre les bibliothécaires et les usagers vers davantage de proximité.
Tout à la fois projet social et politique, la bibliothèque troisième lieu positionne l’humain au cœur du projet de bibliothèque.

Parmi ces bibliothèques, certaines sont bien identifiées par la profession comme "bibliothèque troisième lieu". À l’étranger, on citera par exemple la bibliothèque publique de Delft (Pays-Bas), les Ideas Store (Royaume-Uni) et Le Fil rouge, la bibliothèque centrale de Hjørring (Danemark). En France, l’implication des publics dans le fonctionnement et/ou l’animation des bibliothèques Louise Michel (Paris) et Philéas Fogg (Saint-Aubin du Pavail), le co-design de la bibliothèque de Lezoux, ou les ateliers Biblio-remix des bibliothèques de Rennes ont été des actions remarquées par la profession.

Certains professionnels décrient ce concept en argumentant que la bibliothèque troisième lieu ne serait qu’une version dépoussiérée du modèle de la médiathèque. D'autres craignent que le métier, avec ses compétences propres, ne se dilue jusqu'à sa disparition. Néanmoins, le concept a obtenu une reconnaissance de la profession et l’on voit fleurir de nombreuses bibliothèques qui se réclament du modèle, sans pourtant en remplir la condition essentielle : un bouleversement des relations entre bibliothécaires et usagers.

Le concept de "troisième lieu" connaît également un fort développement dans les domaines marketing et commerciaux : "Venez comme vous êtes", "Connecting people", "Share moments. Share life.", "Have it your way"… font partie des slogans des marques qui s’en réclament.

Concept de troisième lieu

OLDENBURG, Ray. Ray Oldenburg, author of «The Great Good Place» [en ligne]. Captation vidéo d’un entretien [University of West Florida Libraries, 2013].

MARTEL, Marie D. Le concept de tiers lieu : retour aux sources. Bibliomancienne [en ligne], 2012.

Bibliothèque troisième lieu

JACQUET, Amandine (coord.). Bibliothèques troisième lieu. Paris : Association des bibliothécaires de France, 2015.

GIRARD, Hélène. La bibliothèque "troisième lieu" permet de tisser du lien social. La Gazette des communes [en ligne], 2015.

GALAUP, Xavier. L’espace musique, troisième lieu. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 2014, n. 2.

MERRIEN, Delphine. L’innovation en bibliothèque ou comment dépasser la reproductibilité [en ligne]. Villeurbanne : EnssibLab, 2014.

JACQUET, Amandine. Le concept de bibliothèque 3ème lieu, en France et à l’étranger [en ligne]. Captation vidéo de la conférence [Journée d’étude, LR2L, Bpi, Béziers, 7 novembre 2013].

CALENGE, Bertrand. La sidération du troisième lieu. Carnet de notes [en ligne], 2012.

HAUBOUT, Laurent. Hybridation entre bibliothèque troisième lieu et Opac réseau social [en ligne]. Bibliothèque(s), 2012, n. 61.

MARTEL, Marie D. La bibliothèque tiers-lieu : de la sphère publique au living lab [en ligne]. Bibliothèque(s), 2012, n. 65-66.

MARTEL, Marie D. Le tiers lieu d’un point de vue nord-américain expliqué aux enfants. Bibliomancienne [en ligne], 2012.

MARTEL, Marie D. Bibliothèques troisième lieu : les 10 essentiels. Bibliomancienne [en ligne], 2012.

SERVET, Mathilde. Quelle bibliothèque troisième lieu pour la jeunesse en Europe ? [en ligne]. Captation vidéo de la conférence [Journée d'étude, Enssib, Villeurbanne, 15 novembre 2012].

SERVET, Mathilde. La bibliothèque troisième lieu, vers une redéfinition du modèle de bibliothèque. Argus [en ligne], 2011, n. 2.

SERVET, Mathilde. Les bibliothèques troisième lieu : une nouvelle génération d'établissements culturels. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 2010, n. 4.

SERVET, Mathilde. Les bibliothèques troisième lieu [en ligne]. Mémoire d'étude du Diplôme de Conservateur des Bibliothèques. Villeurbanne : Enssib, 2009.

La participation des usagers en bibliothèque

Biblio Remix [en ligne].

BRETON, Elise. Co-construire les collections avec les usagers [en ligne]. Mémoire d'étude du Diplôme de Conservateur des Bibliothèques. Villeurbanne : Enssib, 2014.

DAY, Damien. Enjeux, état des lieux et dynamiques de participation en bibliothèques. [en ligne]. Mémoire d'étude du Diplôme de Conservateur des Bibliothèques. Villeurbanne : Enssib, 2014.

MERRIEN, Delphine. Biblio Remix : l’esprit Lab en bibliothèque [en ligne]. Villeurbanne : EnssibLab, 2014.

Médiathèque Philéas Fogg : une médiathèque 3e lieu [en ligne]. Dossier de présentation, 2013.

MARTEL, Marie D. Ce que participer veut dire. Bibliomancienne [en ligne], 2013.

MARTEL, Marie D. Un fab lab, c’est pour imprimer des qualités humaines en 3D dans la bibliothèque. Bibliomancienne [en ligne], 2013.

Les nouveaux usages de la médiathèque : penser les usages de demain [en ligne]. Dossier de la résidence n° 12 [La 27e région, Lezoux, 2013].

CALENGE, Bertrand. Des publics utilisateurs aux publics collaborateurs : une fausse bonne idée ?. Carnet de notes [en ligne], 2012.

MARTEL, Marie D. Les Fab labs en bibliothèque : nouveaux tiers lieux de création. Bibliomancienne [en ligne], 2012.

SANDOZ, David. Repenser la médiation culturelle en bibliothèque publique : participation et quotidienneté [en ligne]. Mémoire d'étude du Diplôme de Conservateur des Bibliothèques. Villeurbanne : Enssib, 2010.

GALAUP, Xavier. L’usager co-créateur des services en bibliothèque publique : l’exemple des services non-documentaires [en ligne]. Mémoire d'étude du Diplôme de Conservateur des Bibliothèques. Villeurbanne : Enssib, 2007.

Voir aussi

Bibliothèques publiques / Idea Store / Learning center /

Notice créée le 26 novembre 2015