Bibliothèques populaires

La bibliothèque populaire est par essence destinée au "peuple", mais les différentes acceptions et connotations du mot "peuple" ont contribué à la méfiance et à la désaffection pour ce type de bibliothèque au XXe siècle.
Au XIXe siècle, la création et la multiplication des bibliothèques populaires (plus de 10000) correspondent pourtant à de véritables besoins. L’idée de donner à tous un égal accès à la lecture a fait son chemin depuis la Révolution française. L’écueil principal étant le coût du livre, quelques bibliothèques à destination du peuple naissent d’initiatives privées, relevant le plus souvent des Églises soucieuses de lutter contre le colportage par des livres édifiants. Les gens les plus modestes rêvent d’ouvrages récréatifs ou instructifs que ne leur offrent pas non plus les structures publiques rétives au prêt et dont les horaires sont incompatibles avec ceux des ouvriers ou artisans. La bourgeoisie philanthrope souhaite, quant à elle, éloigner les gens plus modestes des cabarets et les moraliser par de "bonnes lectures". Une campagne de presse est menée en ce sens, dans les années 1850, mais les régimes successifs craignent que les bibliothèques associatives constituent des foyers de sédition. Une brèche est ouverte avec la circulaire Rouland, encourageant, en 1860, l’établissement de bibliothèques scolaires.
Le véritable tournant est donc opéré avec la fondation de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction (BAI) en 1861, dont le fondateur, Jean-Baptiste Girard, ouvrier-lithographe, militant associationniste, fonde une bibliothèque associative pour les artisans et ouvriers du Marais parisien. Il s’entoure également d’un réseau influent (professeurs des associations polytechnique et philotechnique, par exemple) pour créer la même année une bibliothèque dans une petite ville (Vernon) et dans un village (Hortes, Haute-Marne). Tous les membres participent s’ils le souhaitent à la vie de la bibliothèque et à sa gestion quotidienne. La BAI est un véritable laboratoire bibliothéconomique, dont les initiatives font parler : choix de livres "instructifs" et "délassants" par les lecteurs ; prêt des ouvrages y compris aux femmes ; etc. Le succès est immédiat, les BAI essaiment en région parisienne et en province, et servent bientôt de modèle en France et à l’étranger via le Bulletin de la Société Franklin. Plusieurs bibliothèques populaires sont récompensées, de même que Jean-Baptiste Girard et d’autres fondateurs de ce type de structures (Jean Macé, Édouard Charton, etc.), à l’exposition universelle de 1867.
Bibliothèques populaires "libres" (assurant leur gestion à condition de soumettre leur catalogue aux autorités) et "communales" se multiplient. Concurrencées par les bibliothèques municipales qui décident de prêter à leur tour les livres, servant bientôt de repoussoir à la lecture publique, les bibliothèques populaires ferment les unes après les autres au XXe siècle. Aujourd’hui la BAI du IIIe Arrondissement est la dernière bibliothèque populaire "vivante", toujours gérée par une association, et témoigne encore par son "décor" et son fonds de cette aventure exceptionnelle, en réalité fondatrice de la lecture publique en France.

 

Sites Ressources

Site de la Bibliothèque des Amis de l’Instruction : http://www.bai.asso.fr/

Bibliothèques poupulaires : Interrogation sur l'histoire des bibliothèques et de la lecture populaires [en ligne]. Carnet de recherches.

Dans Gallica (collections numérisées par la BnF), on trouvera des catalogues, des rapports, etc. établis par les bibliothèques populaires. Gallica [en ligne].

 

Documents historiques

INSTITUT INTERNATIONAL DE COOPÉRATION INTELLECTUELLE, Mission sociale et intellectuelle des bibliothèques populaires. Paris : Institut international de coopération intellectuelle, 1937.

INSTITUT INTERNATIONAL DE COOPÉRATION INTELLECTUELLE, Bibliothèques populaires et loisirs ouvriers [en ligne]. Paris : Société des nations, Institut international de coopération intellectuelle, 1933.

MOREL, Eugène. Les populaires. MOREL, Eugène. Bibliothèques : essai sur le développement des bibliothèques publiques et de la librairie dans les deux mondes. Tome I [en ligne]. Paris : Mercure de France, 1908. p. 160-192.

SAINT-ALBIN, Emmanuel (de). Les bibliothèques municipales de la ville de Paris. Paris : Berger-Levrault, 1896.

ROBERT, Ulysse. Recueil de lois, décrets, ordonnances, arrêtés, circulaires, etc., concernant les bibliothèques publiques, communales, universitaires, scolaires et populaires publié sous les auspices du ministère de l'Instruction publique [en ligne]. Paris : H. Champion, 1883.

LABOULAYE, Édouard. L'éducation du pays par l'armée : les bibliothèques populaires et les bibliothèques de l'armée [en ligne]. Paris : Librairie Ch. Delagrave, 1874.

SAINTE-BEUVE, Charles-Augustin.  À propos des bibliothèques populaires : discours de M. Sainte-Beuve prononcé dans la séance du Sénat, le 25 juin 1867 [en ligne]. Paris : Michel-Lévy frères, 1867.

 

Les bibliothèques populaires en France comme à l’étranger

GALVEZ, Marie, SANDRAS, Agnès. Des bibliothèques populaires à la lecture publique [en ligne]. Captation audio de la conférence [Conférénce, enssib, 22 septembre 2014].

SANDRAS, Agnès (dir). Des bibliothèques populaires à la lecture publique. Villeurbanne : Presses de l’enssib, 2014.

SANDRAS, Agnès. La Bibliothèque des Amis de l’Instruction d’Épernay (1865-1914). Mémoire d'étude du Diplôme de Conservateur des Bibliothèques. Villeurbanne : enssib, 2010.

RICHTER, Noë. Les médiateurs du livre, 2 :  Les manufacturiers et la lecture. Bernay : Société d’histoire de la lecture, 2000.

GRELLE, Bernard. La bibliothèque des “Sévignettes” : une bibliothèque d'association roubaisienne à la veille de la Première Guerre mondiale.  BARBIER, Frédéric et DION Marie-Pierre (dir.). Le livre dans les pays du nord de la France : douze siècles de médiation culturelle : actes du colloque organisé par la Bibliothèque de Valenciennes et l'Institut d'histoire moderne et contemporaine (CNRS) à Valenciennes du 25 au 26 novembre 1994. Valenciennes : ARDIB, 1998, p. 247-252.

ROSELLI, Mariangela. L’organisation d’un espace public de la lecture autour de 1880 : les bibliothèques populaires dans la Drôme et en Ardèche. DUBOIS, Vincent (dir.), Politiques locales enjeux culturels, les clochers d’une querelle, XIXe-XXe siècles. Paris : Comité d’histoire du ministère de la Culture ; La Documentation française, 1998.

RICHTER, Noë. Introduction à l’histoire de la lecture publique & à la bibliothéconomie populaire. Bernay : À l’enseigne de la queue du chat, 1995.

HOOP, Isabelle (d’). La bibliothèque populaire de Clichy : 1872-1924. Clichy : Bibliothèque municipale de Clichy, 1994.

SEGUIN, Jean-Pierre (dir.). Eugène Morel et la lecture publique : 1869-1934 : un prophète en son pays. Paris : Centre Georges-Pompidou, Bibliothèque publique d'information, 1994.

HOCH, Philippe. RICHTER, Noë. La conversion du mauvais lecteur & la naissance de la lecture publique. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 1992, n. 4. Ouvrage disponible à la bibliothèque de l’enssib.

LIESEN, Bruno. Bibliothèques populaires et bibliothèques publiques en Belgique (1860-1914) : l'action de la Ligue de l'enseignement et le réseau de la Ville de Bruxelles. Liège : CLPCF, 1990.

LE POTTIER, Nicole. Bibliothèque des Amis de l’Instruction du 3e arrondissement. Lectures et lecteurs au XIXe siècle : la Bibliothèque des Amis de l’Instruction. Actes du colloque  [Colloque, Paris, 10 novembre 1984]. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 1986, n. 4. Ouvrage disponible à la bibliothèque de l’enssib.

RICHTER, Noë. La lecture et ses institutions. Bassac : Éd. Plein Chant, 1987.

MERCIER, Lucien. Les universités populaires, 1899-1914 : éducation populaire et mouvement ouvrier au début du siècle. Paris : Éditions ouvrières, 1986.

BOULOGNE, Arlette. Les bibliothèques populaires en France de 1860 à 1880 : rôle joué dans leur développement par la Ligue de l’enseignement et la société Franklin. Thèse de 3e cycle. Paris VII, 1984.

MARIE, Pascale. La Bibliothèque des Amis de l’Instruction du IIIe arrondissement. NORA, Pierre (dir.). Les lieux de mémoire, t. 1 : La République. Paris : Gallimard, 1984, p. 323-351.

DECARPENTRY, Anne. La bibliothèque populaire de Granville (Manche) [en ligne]. Mémoire d'étude du diplôme supérieur de bibliothécaire. Villeurbanne : École nationale supérieure de bibliothécaires, 1982.

RICHTER, Noë. Bibliothèques et éducation permanente : de la lecture populaire à la lecture publique. Le Mans : Bibliothèque de l’université du Maine, 1981.

RICHTER, Noë. Aux origines de la lecture publique : naissance des bibliothèques populaires. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 1978, n. 4.

RICHTER, Noë. Les bibliothèques populaires. Paris : Cercle de la librairie, 1978.

AUDE, Claire, SCHAEFFER, Marie-Danielle, TEROUANNE, Bénédicte. Les bibliothèques populaires en France à travers le Bulletin de la Société Franklin (1868-1879). Note de synthèse. Villeurbanne : École nationale supérieure de bibliothécaires, 1977.

CARBONNIER, Marianne. La bibliothèque populaire protestante de Lyon au XIXe siècle [en ligne]. Mémoire d'étude du diplôme supérieur de bibliothécaire. Villeurbanne : École nationale supérieure de bibliothécaires, 1976.

BELLET, Roger. Une bataille culturelle, provinciale et nationale. Revue des sciences humaines, juillet-septembre 1968.

 

Voir aussi

Association pour le développement de la lecture publique (ADLP) / Bibliothèques municipales (BM) / Bibliothèques publiques / Lecture publique /

Notice créée le 23 février 2015