Cloud computing

L’informatique dans les nuages (cloud computing) correspond au fait que les données, les logiciels utilisés par un ordinateur ne sont plus stockés sur le disque dur local, mais sur des serveurs distants, connectés par des réseaux comme le web. Il est ainsi possible, par l’accès à ces réseaux, de consulter ses documents depuis n’importe quel ordinateur, d’utiliser les puissances de travail des serveurs distants ou des logiciels ou suites logicielles non installés sur le poste.
Le cloud computing est à rapprocher du skywriting, annoncé dès 1987 par Stevan Harnad, un des fondateurs du libre accès à l’information scientifique.

Ressources

EUROCLOUD. Gagner Les trois batailles de l’informatique en nuage - états généraux du cloud computing [en ligne]. Paris : EuroCloud France,  2011. 

COMMISSARIAT GÉNÉRAL À L'INVESTISSEMENT. Synthèse des contributions - consultation publique sur l'action "Soutien aux usages, services et contenus numériques innovants" (du 7 juin au 7 juillet 2010) [en ligne]. Paris : Secrétariat d'État à la prospective et au développement de l'économie numérique auprès du premier Ministre,  2010.

HARNAD, Stevan.  La « cielographie scientifique », une anomalie postgutenbergienne [en ligne]. Extrait du Chapitre III.  Cielographie et cielolexie : Anomalie post-gutenbergienne et comment la résoudre.  Université de Southampton :  ESEprint Service, 2003. ARIKHA, Noga et ORIGGI, Gloria (ed.). Texte-e.  Le texte à l’heure de l’Internet. Paris : éd. de la BPI, 2003, p.77-103.

HARNAD, Stevan. Scholarly Skywriting and the Prepublication Continuum of Scientific Inquiry [en ligne]. Psychological Science, 1990, n.1, p. 342-343.

HARNAD, Stevan. Sky-Writing [en ligne]. Princeton University, 1987.

Notice créée le 12 juin 2012