Conservation des documents

La conservation désigne une fonction bibliothéconomique qui vise à prévenir les dégradations et prolonger la durée de vie des documents. Une approche technique dégage deux types de conservation : la conservation préventive et la conservation curative.
La conservation préventive repose sur des actions directes ou indirectes  : la reliure des livres et périodiques neufs, le conditionnement des documents fragiles, le transfert de support (micrographie et numérisation), l’édition de documents de substitution pour la communication (microreproduction sur support argentique tels que les microfilms et les microfiches ou sur support numérique), l’élaboration et le suivi d’un plan d’urgence, le contrôle constant de l’environnement (température et hygrométrie de magasins dédiés) et une maintenance régulière des collections (nettoyage, dépoussiérage ainsi que la réparation des petites dégradations), la formation du personnel, la sensibilisation des lecteurs.
La conservation curative consiste en traitements qui interviennent directement sur le document, soit via la réparation physique des documents (consolidation et restauration traditionnelle), soit sous forme de traitements semi-industriels (désinfection et désacidification).
Sous un angle plus stratégique est apparue la notion de conservation partagée. Ce terme désigne une politique qui vise à répartir entre plusieurs établissements la charge de la conservation de documents. La conservation partagée peut être centralisée ou répartie. La conservation partagée centralisée est représentée par les « bibliothèques de dépôt » (Repository Library) : plusieurs bibliothèques y font converger une partie de leurs collections « après usage » vers une bibliothèque de dépôt. En France, le CTLes en est un exemple, tout comme la Réserve centrale des bibliothèques de la Ville de Paris. La conservation partagée répartie est présente en France sous deux aspects : la conservation à l’échelle d’un territoire (ainsi le Centre régional du livre de Bourgogne a piloté un programme concernant tous les documents publiés dans ou sur la région) et la conservation par type de document (c’est le cas pour les périodiques dans une dizaine de régions, la presse quotidienne régionale pour plusieurs bibliothèques dépositaires du dépôt légal imprimeur, les périodiques de médecine en Île-de-France sous l’égide d’un établissement chef de file, la Bibliothèque InterUniversitaire de Santé - BIUS).

Ressources

Association française de normalisation. Conservation des biens culturels et du patrimoine. Recueil de normes. La Plaine Saint-Denis : AFNOR éd., 2013.

Charte de la conservation dans les bibliothèques [en ligne]. Rapport sous l’égide du Ministère de la Culture et de le Communication et du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 2013.

DESCHAUX, Jocelyne. Le plan de conservation un mythe en bibliothèque ?. Bibliothèque(s) [en ligne], 2010, n. 52, p. 36-38.

MOUREN, Raphaële (dir.). Manuel du patrimoine en bibliothèque. Paris : éd. du Cercle de la Librairie, 2007.

NGUYEN, Thi-Phuong, VALLAS, Philippe. La conservation des documents papier. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 2006, n. 4.

Charte sur la conservation du patrimoine numérique [en ligne]. UNESCO, 2003.

BEGHAIN, Patrice. Quels fondements pour une politique de conservation ?. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 2000, n. 4.

HOCH, Philippe. Le plan de conservation : un outil à développer. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 2000, n. 4.

ODDOS, Jean-Paul (dir.). La Conservation. Principes et réalités. Paris : éd. du Cercle de la Librairie, 1995.

Voir aussi

CTLes / Dépôt légal / Numérisation / Patrimoine / Restauration /

Notice créée le 23 avril 2014