Papyrus (papiri)

Le papier de papyrus ou simplement papyrus est un papier obtenu par superposition de fines tranches de tiges de la plante Cyperus papyrus. Il fut inventé il y a environ 5 000 ans. Utilisé en Egypte dans l'Antiquité pour la réalisation de manuscrits, il a été avec le parchemin, le principal support de l'écrit jusqu'à la Renaissance. Il est alors supplanté par le papier, d'invention chinoise.
Le principe de fabrication du papier de papyrus réside dans la superposition de fines tranches de la tige de la plante, humidifiées, placées en couches, positionnées perpendiculairement les unes sur les autres et compressées. Normalement, seul un côté du papier est utilisé. Cette face est  poncée et un traitement à base de colle y est appliqué afin d'éviter que l'encre ne coule. Chaque morceau ne dépasse pas un demi-mètre de longueur, mais il est possible d’assembler plusieurs feuilles pour former des rouleaux. Il existe jusqu’à huit catégories de papyrus en fonction de leur qualité depuis le papyrus « augustéen », réservé aux manuscrits précieux, jusqu’au papyrus « emporétique », servant à l’emballage. En raison de leur prix élevé, ils étaient souvent grattés pour pouvoir être réutilisés, formant alors ce que l'on appelle des palimpsestes.  Ils furent également parfois remplacés par les ostraca, pierre calcaire ou morceaux de poterie ou des tablettes de cire pour les écrits de moindre importance.
Monopole d'État dès l'Ancien Empire, les papyrus sont exportés dans tout le bassin méditerranéen. La dislocation du monde romain et les rivalités entre les grandes bibliothèques de Pergame et d’Alexandrie favoriseront l’usage du parchemin puis du papier.

Ressources

BARBIER, Frédéric. Histoire du Livre en occident. Paris : Armand Colin, 2012.

CASSAGNE-BROUQUET, Sophie. La passion du livre au Moyen-Age. Rennes : Éd. Ouest-France, 2010.

BLASSELLE, Bruno. Histoire du livre. Paris : Gallimard, 2008.

HAMMAN, Albert Gauthier. L’Epopée du livre et la transmission des textes anciens du scribe à l’imprimerie. Paris : Perrin, 1985.

LABARRE, Albert. Histoire du livre. Paris : PUF, 1970.

Voir aussi

Codex / Livre ancien / Manuscrit / Palimpseste / Papier / Parchemin / PatrimoineVolumen (volumina) /

Notice créée le 19 mai 2014

Date de création :13/05/2014

Date de mise à jour :