Signatures

Le système des signatures est un procédé destiné à faciliter l’agencement des cahiers d’un livre dans le bon ordre en vue de sa reliure. Chaque cahier est désigné par un symbole ou une lettre de l’alphabet. Les signatures sont déjà attestées dans le livre manuscrit médiéval, mais elles sont parfois positionnées en fin de cahier.

Les signatures du livre imprimé apparaissent, d’après Gervais François Magné de Marolles, à Venise en 1474 dans la production de Johannes de Colonia. Mais selon Charles-Antoine de La Serna, elles seraient apparues à Cologne dans l'atelier de Jean Koelhoff dès 1472, ce qui est vérifié dans l'ouvrage de Jean Nider Praeceptorium divinae legis... qu'il publia après mars 1472.
Cette pratique est rapidement imitée, et introduite en France en 1476 par Barthélemy Buyer à Lyon. Elle est généralisée au début du XVIe siècle. Chaque cahier est désigné par un symbole (étoile, obelus, croix, parenthèse…) ou une des 23 lettres de l’alphabet omettant selon les cas I ou J, U ou V, et W. Ces lettres sont minuscules pour les pièces liminaires, majuscules pour le texte principal, et positionnées dans la marge inférieure du recto des feuillets de la première moitié au moins du cahier. À l’exception du premier de chaque cahier, les feuillets sont numérotés au recto en chiffres arabes ou romains. Cette numérotation, le nombre de feuillets signés, la position des signatures constituent autant d’indices variables selon les temps et les lieux qui peuvent aider à déterminer une zone de production. Au XIXe siècle, la signature se transforme en un simple numéro discrètement imprimé dans la marge inférieure du premier recto de chaque cahier.

L’agencement des cahiers peut être complété par un registre (registrum, regestum, chartarum).
Les premiers registres sont des registres de mots, qui relèvent le premier mot de chaque recto de la première moitié du cahier. Ce système est très vite remplacé par un registre des signatures, l’énumération dans le bon ordre des signatures de l’ouvrage.
Les premiers registres sont apparus à Rome vers 1470. Ils sont introduits en France à Lyon vers 1481 et à Paris vers 1482. Ils y disparaissent dans le cours du XVIe siècle, mais continuent d’être utilisés en Italie au XVIIe siècle.

Un autre système de repérage, utilisé dans le manuscrit médiéval puis dans le livre imprimé, est celui des réclames positionnées sous le texte, dans la marge inférieure de la page. La première réclame imprimée apparait à Venise vers 1470. La réclame est le premier mot, ou la première syllabe du premier mot de la colonne, ou de la page, ou du chapitre qui suit, selon les cas, les époques et les régions. C’est là encore un indice d’identification de la région d’impression de l’ouvrage examiné.

Ressources

RIFFAUD, Alain. Une archéologie du livre français moderne. Genève : Droz, 2011.

VARRY, Dominique. Introduction à la bibliographie matérielle : Archéologie du livre imprimé (1454 – vers 1830) [en ligne]. Blog professionnel de Dominique Varry, 2011.

VARRY, Dominique. Signatures. VARRY, Dominique. Introduction à la bibliographie matérielle : Archéologie du livre imprimé (1454 – vers 1830) [en ligne]. Blog professionnel de Dominique Varry, 2011.

VARRY, Dominique. Registre. VARRY, Dominique. Introduction à la bibliographie matérielle : Archéologie du livre imprimé (1454 – vers 1830) [en ligne]. Blog professionnel de Dominique Varry, 2011.

VARRY, Dominique. Réclames. VARRY, Dominique. Introduction à la bibliographie matérielle : Archéologie du livre imprimé (1454 – vers 1830) [en ligne]. Blog professionnel de Dominique Varry, 2011.

GASKELL, Philip. A New Introduction to Bibliography. Winchester, UK : St. Paul's Bibliographies ; New Castle, Del. : Oak Knoll Press ; New York : Distributed in the USA by Lyons & Burford, 1995.

SAYCE, R. A. Compositorial Pratices and the Localization of Printed Books 1530-1800. The Library [en ligne], 1966, n. 1.p. 1-45.

McKERROW, Ronald Brunlees. An Introduction to Bibliography for Literary Students. Oxford : Oxford University Press, 1962.

MAGNÉ de MAROLLES, Gervais- François. Recherches sur l’origine et le premier usage des registres, des signatures, des réclames et des chiffres de pages dans les livres imprimés [en ligne]. Paris : Barrois l’aîné, 1783.

Voir aussi

Codex / Imprimé / Imprimerie / Livres anciens / Manuscrit / Papier /

Notice créée le 22 mai 2014

Date de création :21/05/2014

Date de mise à jour :