Les Presses de l’enssib en 20 mots clés

1/ auteurs
Faire écrire des auteurs, découvrir des thèmes. Lectures, soutenances de travaux universitaires, lacunes repérées dans la littérature professionnelle, rencontres, traduction inexistante en français… les publications sont l’aboutissement de cheminements pluriels. Le plus souvent,  les  Presses* de l’enssib commandent  des textes, proposent des  thématiques de réflexion à des professionnels, des  enseignants, des chercheurs…
* Presses : Les presses universitaires, ou maison d’édition universitaire, ont pour principale vocation de publier des ouvrages spécialisés (souvent des thèses), mais aussi les manuels d’initiation pour étudiants et de «transmettre la connaissance à tous les degrés »  (Presses universitaires de France, créées en 1921). La transmission et la diffusion du savoir demeurent  le domaine de prédilection des presses universitaires d’aujourd’hui. 

2/ sciences de l'information et des bibliothèques
Il s’agit d’un champ de recherche pluridisciplinaire, dont l’appellation française vient de l'expression anglaise Library and information science (LIS). Dédiée à la formation des cadres des bibliothèques et de l'information (conservateurs, bibliothécaires, masters) l’école développe un  volet  recherche qui traite des sciences, technologies et épistémologie de  l’information, des réseaux, de l’histoire du livre, des bibliothèques vues sous  l’aspect sociologique, politique, documentaire, patrimonial, architectural.

3/ lecteurs
Les Presses de l’enssib offrent aux professionnels, aux étudiants et aux chercheurs en sciences de l’information et des bibliothèques un éventail de titres adaptés aux problématiques du domaine. Plus largement, elles  contribuent activement au rayonnement des sciences de l’information et des bibliothèques dans les communautés  universitaires, professionnelles, et aussi, de plus en plus, auprès du grand public.

4/ équipe
Trois personnes à temps plein, des appuis administratifs et informatiques dans l’école, des directeurs de collection, un Comité éditorial… plusieurs métiers s’associent pour transformer l’idée d’un livre  en un ouvrage commercialisé.
En amont de la fabrication, on repère, contacte des auteurs, établit des contrats, suit les tapuscrits, accompagne les auteurs ; en aval, on  envoie des services de presse, met à jour le site web, se déplace dans les salons professionnels, gère le stock, rédige les documents de communication…

5/ fabrication
Le service de l’École dédié aux Presses prépare les tapuscrits, les corrige, les relit, crée les flux xml,  compose les couvertures (origamis, lettrines…), fait la mise en page et assure le suivi des travaux d’impression. Toute la chaîne éditoriale, aujourd’hui  multisupport, est traitée en interne.  

6/ imprimerie
L’impression est réalisée en France, en offset pour les tirages initiaux et les couvertures ou en numérique pour les retirages. Les reliures sont cousues, le gaufrage* des couvertures de la collection Papiers est sous-traité à un façonneur. L’imprimeur livre le diffuseur (Paris) et l’Enssib (Villeurbanne).
* Gaufrage : Procédé permettant d’imprimer en relief et en creux un motif sur un support. La première lettre du titre des ouvrages de la collection Papiers est imprimée sur la couverture selon cette technique.

 7/ diffusion
S’assurer les services d’un diffuseur est un atout considérable en termes de visibilité, de reconnaissance  et aussi de gain de manutention en interne (préparation des colis, envois postaux, facturation…). Diffusées et distribuées en librairie par le Centre interinstitutionnel de diffusion (CID), et en ligne par Le comptoir des presses d'universités (LCDPU), les versions numériques des ouvrages à venir seront accessibles sur la plateforme <immateriel.fr>.

8/ promotion
Le choix de livres imprimés soignés, avec des couvertures singulières, et une mise en page de qualité contribuent  à la visibilité de la production éditoriale des Presses. Flyers imprimés et électroniques, en cohérence avec les maquettes des ouvrages, pages web dédiées, et progressivement enrichies,  catalogue des nouveautés, présence des Presses dans les salons professionnels, relais de la presse spécialisée, médiation des professionnels du livre… garantissent la vitalité des collections.

9/ comité éditorial
Le Comité éditorial des Presses, avec l’appui du conseil scientifique de l’École et des directeurs de collection, exprime son avis, nourrit la réflexion sur les orientations des Presses  et détermine les priorités du programme éditorial.

10/ la Boîte à outils (BAO#)
La collection la Boîte à outils, créée par Bertrand Calenge en 1993, vise à fournir aux professionnels des bibliothèques et de la documentation des ouvrages pratiques et opérationnels. Chaque volume rassemble une quinzaine de contributeurs, sous la direction d’un ou deux coordinateurs. Collective, explorant les champs de la bibliothéconomie, la collection cherche aussi à accompagner les acteurs du monde des bibliothèques dans l’ensemble de leurs besoins, des domaines techniques au management en passant par la communication ou l’innovation.

11/ Papiers
La collection Papiers a pour ambition d’explorer les domaines scientifiques qui recouvrent les spécialités de l’Enssib, et de publier des textes théoriques relatifs aux sciences de l’information, à l’histoire du livre, aux bibliothèques prises comme objet sociologique, politique, culturel et éducatif, ainsi qu’aux politiques culturelles.

12/ chiffres
60 titres depuis les premières publications en 1993, 7 à 8 nouveaux titres par an, plus de 150 auteurs, des tirages compris entre 800 et 1 500 exemplaires, 5 publications anniversaire, hors collections, pour fêter les 20 ans de l’école.

13/ école nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques
En appui aux travaux de recherche des enseignants et des élèves de l’École, les Presses participent à son animation scientifique. Elles s’attachent à développer des partenariats au sein de l’École : avec le service de formation continue par exemple, en prolongeant certaines publications par l’organisation d’un stage sur le même thème. De même, les travaux des enseignants et des conservateurs de l’école participent étroitement aux projets des publications.

14/ politique éditoriale
Domaines privilégiés de l’École, les SIB forment le premier périmètre thématique des publications. La politique éditoriale se structure autour de deux axes forts, l’un plus théorique, l’autre plus pratique, qui s’incarnent à travers des collections  complémentaires, Papiers et la Boîte à outils. Plus généralement, il s’agit de porter attention à la fois aux différentes pratiques des professionnels, aux évolutions des domaines de recherche et aux apports féconds de l’interdisciplinarité, comme aux thématiques émergentes.

15/ chronologie
1993 : premier ouvrage publié par l'Enssib : Recherches sur l'économie de l'information. Aperçu de la littérature américaine, Roberta Fausti
1995 : création de la collection la Boîte à outils par Bertrand Calenge à l’IFB : BAO1 : Organiser le libre accès, coordonné par François Larbre
1999 : l'Institut de formation des bibliothécaires (IFB) s’intégre à l’Enssib
2000 : nouvelles maquettes, appellation Presses de l'enssib, et nouvelle collection Référence avec pour premier titre : La communication scientifique à l’épreuve d’Internet, Josette F. de La Vega
2002 : création de la collection Les Cahiers de l'enssib avec pour premier titre : Éléments de statistique et de mathématique de l'information, Thierry Lafouge, Yves-François Le Coadic, Christine Michel
2008 : refonte des Presses (création de nouvelles maquettes, regroupement des collections) ; création de la collection Papiers et relance de la collection la Boîte à outils
2009 : les Presses sont distribuées et diffusées par le Centre interinstitutionnel de diffusion (CID).
Elles adhèrent à L’Association des éditeurs de la recherche et de l’enseignement supérieur (ADERES).
2011 : mise en place d’une nouvelle chaîne éditoriale multisupport
2012 : premières versions numériques des ouvrages

16/ coûts
Les coûts principaux des ouvrages intègrent les rémunérations des auteurs, la préparation de copie et la mise en page, l’impression, la distribution…. la TVA à taux réduit. Pour le développement des versions numériques, ce sont de nouvelles compétences à acquérir, pour accompagner l'écriture des auteurs en amont et imaginer une offre nouvelle, et pour renforcer le processus numérique de fabrication.

17/ horizons
L'année 2012 marque l’apparition des versions numériques  des Presses et l'année 2013 ouvrira une période d'expérimentations de livres numériques. Ces projets d’édition multisupport  se construisent  avec la même exigence de lisibilité, de qualité, de souci de pérennité que les versions imprimées.  Définir tous les éléments d'un livre, soit établir une DTD*, utiliser le langage XML* pour baliser les documents, tester les évolutions de l'ePub*, construire les métadonnées*...  autant de chantiers en cours, déterminants pour l'évolution des Presses.
Il s'agira aussi d'enrichir les pages des Presses par des liens vers  des ressources complémentaires de l'école et  par une mise en valeur des événements autour des publications.

* DTD (Document Type Definition) : Définition de Type de Document, désigne  un document permettant de décrire un modèle de document (décrit la structure du document et la hiérarchie de ses éléments).
* XML (Extensible Markup Language) : Langage informatique de balisage, qui facile l’interopérabilité.
* ePub : Acronyme qui désigne un format de « publication électronique » utilisé principalement pour la lecture sur supports mobiles.
* Métadonnées : désigne un ensemble de données structurées décrivant des ressources physiques ou numériques.

 
18/ catalogues
C’est le cœur, et la vitrine, de l’éditeur.
Au fil des ans, les catalogues reflètent les choix et la cohérence des publications, et témoignent aussi des évolutions des Presses. En 2009, un catalogue général a été publié, qui recensait pour la première fois l'intégralité des titres publiés, disponibles et épuisés, ainsi que les auteurs, coordinateurs, préfaciers.  
Les pages web des Presses permettent une mise à jour en temps réel du Catalogue en ligne.

19/ enjeux
Accroître la circulation et la visibilité des domaines portés par l’Enssib, développer la capacité des Presses à faire ressource pour un public spécialisé, croiser les problématiques du livre, de la lecture, avec les évolutions récentes ou à venir des bibliothèques, de nos métiers et de leur rôle dans la société, telles sont les interrogations en jeu pour l’avenir des publications de l’Enssib.
La question de la disponibilité et de l’accès des contenus est prise en compte, ainsi les titres épuisés de la collection Papiers sont-ils systématiquement réimprimés, jamais envoyés au pilon. Les projets d’édition numérique sont aussi envisagés avec cette perspective.

20/ éditeur
Commander et sélectionner des textes, les éditer et les transmettre le mieux possible demeure la mission de l’éditeur. Éditer c’est résoudre en permanence des questions techniques, éditoriales, économiques, juridiques, stratégiques avec, pour les Presses de l’enssib, la « bibliothèque comme horizon et comme univers » (Christian Jacob).