Le monde du livre et de la presse à Lyon aux XVIIIe et XIXe siècle

Une tradition multiséculaire bien ancrée veut faire du XVIe siècle l’âge d’or de l’imprimerie lyonnaise. Si cette période fut effectivement faste, le monde du livre lyonnais a toujours su s’adapter aux évolutions ultérieures. Au XVIIe siècle, la ville est celle de l’impression des ouvrages de la contre-réforme et de la réforme catholique, et, parallèlement un grand centre de contrefaçon. Au XVIIIe siècle, derrière la production officielle, la production de contrefaçons se poursuit à grande échelle, alors que les imprimeurs lyonnais publient les auteurs des Lumières et des livres prohibés sous de fausses adresses étrangères. Au XIXe siècle, alors que naît la figure de l’éditeur moderne et que Paris concentre la production livresque, Lyon s’engage dans le développement de la presse périodique, et dans la production, pour le monde entier, de « travaux de ville » et d’imprimés commerciaux. C’est à la reconstitution des différentes facettes de cette réalité multiple que travaillent les chercheurs de l’enssib et leurs partenaires. Depuis plusieurs années, des mémoires explorent l’histoire des hommes et femmes du livre dans cette ville, ainsi que les évolutions et réorganisations spatiales du XIXe siècle.

Une bibliographie des travaux menés sur l’Histoire du livre à Lyon depuis 1970 a été publiée par Sheza Moledina et Dominique Varry sous le titre « Bibliographie de l’histoire du livre imprimé à Lyon : choix de travaux parus depuis 1970 », dans le volume 2 (2006) d’Histoire et civilisation du livre : revue internationale, partie thématique Lyon et les livres dirigée par Dominique Varry, pages 259-277.

 

Dominique Varry
Dernière mise à jour :
14 septembre 2016.