La formation initiale

Formations niveau bac + 2 :

Les diplômes universitaires de technologie (DUT) et diplômes d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST): ce sont des DUT et DEUST information-communication, mention métiers du livre ou documentation. Les DEUST ont été fragilisés par la réforme licence/master/doctorat (LMD), ils sont voués à disparaître.

Attention : ces diplômes universitaires conditionnent l’accès à deux concours externes de catégorie B : assistant qualifié de conservation (fonction publique territoriale) et bibliothécaire adjoint spécialisé (fonction publique d’Etat).
Les options orientées métiers des bibliothèques, archives et documentation sont gestion de l’information et du document dans les organisations, métiers du livre et du patrimoine, communication des organisations.
Remarque : tous les départements d’IUT information-communication ne proposent pas l’ensemble des options.
Pour en savoir plus, consultez la rubrique de l'onisep.
 


Diplômes nationaux de niveau égal ou supérieur à Bac + 3 :

  • Les licences professionnelles :

Dans le prolongement du DUT, elles permettent une qualification dans les domaines de l’information et de la documentation de niveau Bac+3. Des intitulés très variés couvrent les réalités professionnelles des métiers de l’information et des bibliothèques : métiers du livre, métiers de l’édition, ressources documentaires et bases de données, systèmes informatiques et logiciels, activités et techniques de communication,  développement et protection du patrimoine culturel, etc.

L'Onisep propose un moteur de recherche thématique pour accéder à l'offre actuelle de formation des universités par niveau d'études, domaines et régions.
Conseils pour la recherche : après avoir sélectionné le niveau d’étude (bac +4 à bac+5) et le domaine (information-communication, audiovisuel par exemple), affinez votre recherche avec des mots clés (documentation, bibliothécaire, professeur documentaliste, multimédia, web, ingénierie de l’information, archives, archives numériques, etc.)

  • Les masters :

- Les masters de l’Enssib organisés avec les universités lyonnaises : 3 masters du document numérique, 1 master politique des bibliothèques et de la documentation, 1 master cultures de l’image et de l’écrit.

- Les masters des universités : vous pouvez consulter le dossier de l'Onisep sur le master et utiliser son moteur de recherche thématique pour accéder à l'offre actuelle. Vous pouvez aussi consulter le portail national des masters mis en place par le Ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation.

Formation à distance : le  master Recherche et veille documentaire internationale de l'université de Bourgogne sera proposé à la rentrée 2017 en formation hybride : 60% à distance et 40% en présentiel. Les objectifs de la formation et les modalités de recrutement sont détaillés sur le site de l’Université.

  • Les doctorats :
    Les doctorats en sciences de l’information et de la documentation ou sciences de l’information et des bibliothèques n’existent pas. Les doctorats envisageables sont en sciences humaines et sociales avec des mentions spécifiques : mention sciences de l’information et de la communication, mention patrimoine, mention histoire du livre, etc.

Remarques : ces formations sont diplômantes. La détention de ces diplômes peut faciliter la recherche d’emploi en cas de réussite aux concours territoriaux. La réussite aux concours est une condition nécessaire mais pas suffisante pour obtenir un poste dans la fonction publique territoriale. Il faut ensuite être recruté par une collectivité.
 


Diplômes et certificats d’universités et d’établissements :

Les diplômes d’universités (DU) ou d’établissements (DE) et certificats sont proposés par les établissements publics d’enseignement supérieur, les établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel ou les centres de formation aux carrières des bibliothèques (CFCB).

  • L’institut national des sciences et techniques de la documentation (INTD), propose quatre certificats de spécialisation : maîtrise de l’archivage à l’ère numérique, les technologies de l’information et de la documentation dans les systèmes d’information documentaire, Gestion des connaissances, levier de transformation et Management fonctionnel et éditorial des portails d'information.
  • L'institut national de l'audiovisuel (INA) propose un diplôme de documentaliste multimédias, certification professionnelle de niveau II, en formation en alternance, accessible en formation initiale (apprentissage) et en formation continue (dont contrat de professionnalisation).
  • L’école de bibliothécaires documentalistes (EBD) qui dépend de l’Institut catholique de Paris, propose quatre formations de différents niveaux, dont un diplôme de gestionnaire de l’information, titre de niveau II inscrit au RNCP. La formation Manager de l'information numérique est validée par le titre de niveau I (équivalent BAc+5), celle de Bibliothécaire - documentaliste par le titre de niveau III inscrit au RNCP. Certaines de ses formations peuvent se faire en alternance, d'autres sont dispensées en cours du soir.

Remarques : Certains diplômes et certificats donnent lieu à l’obtention de crédits ECTS (Système européen de transfert et d’accumulation de crédits) reconnus internationalement, d’autres pas. Par ailleurs, il est conseillé de vérifier leur niveau de reconnaissance sur le marché de l’emploi. Le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) met à disposition une information actualisée sur les diplômes, titres et certificats qui bénéficient d'une reconnaissance officielle. (Répertoire édité par la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) placée sous l'autorité du ministre en charge de la Formation professionnelle).
Conseil : Il faut privilégier la recherche par code NSF. Les codes pertinents sont 325, 325n, 325t, 326, 326n, 326p.