La plateforme BibliOnDemand à l'heure de PNB : spécificités et enjeux. Entretien avec Olivier Walbecq, Directeur Général d’Archimed pour l'activité "Bibliothèques et centres de documentation"

Par Delphine MERRIEN le 26 juillet 2016

Alors que le consortium Couperin a récemment annoncé le début d'une expérimentation du dispositif de Prêt Numérique en Bibliothèque (PNB) dans les bibliothèques universitaires, nous poursuivons notre réflexion sur cette question en donnant la parole à Olivier Walbecq, Directeur Général d’Archimed pour l'activité "Bibliothèques et centres de documentation". Il a répondu à nos questions sur la plateforme BibliOnDemand, en tant qu'éditeur de logiciel d’interfaçage aux catalogues de bibliothèques.
Après un master en informatique, Olivier Walbecq crée Archimed en 1993, avec 2 associés. Il est alors chargé des développements. La société grandissant et se diversifiant, Olivier Walbecq prend ses fonctions actuelles en 2003. 65 des 125 collaborateurs d'Archimed travaillent aujourd'hui dans le secteur "Bibliothèques et centres de documentation", pour plus de 400 clients. La société travaille dès l’origine pour les bibliothèques, en positionnant son offre sur les logiciels de diffusion multimédias (portails, espaces publics numériques) avant de l’étendre, en 2008, aux logiciels de gestion (SIGB, bibliothèque numérique).

Pouvez-vous présenter rapidement votre plateforme BibliOnDemand ?

BibliOnDemand est une offre de portail numérique sur abonnement pour les bibliothèques, qui leur permet de diffuser toutes sortes de contenus multimédias auprès de leurs lecteurs : de la vidéo à la demande (VOD), des livres numériques, de la musique en ligne, de la presse, des BD, des ressources pédagogiques, etc.
La plateforme a deux points forts :
► Pour l’usager : un moteur de recherche unifié, qui permet de naviguer dans toutes les collections de façon homogène puis d’accéder aux documents numériques avec un seul identifiant.
► Pour le professionnel : un ensemble d’outils de médiation très simples d’utilisation, qui lui permettent d’animer la plateforme et de valoriser les ressources numériques auprès des usagers.
BibliOnDemand est totalement indépendant du SIGB de la bibliothèque.

Quelle valeur ajoutée représente BibliOnDemand pour les bibliothèques par rapport à d’autres plateformes ?

► Fonctionnellement, l’offre BibliOnDemand permet au professionnel de rester maître des ressources numériques qu’il propose aux usagers. C’est lui qui choisit, parmi nos partenaires, les fournisseurs auprès desquels il souhaite s’abonner. Il peut ensuite très simplement remplacer une ressource numérique par une autre, par exemple en remplaçant son offre de VOD par une offre de musique en ligne. Le professionnel bénéficie pour cela d’une aide à la décision, grâce aux outils statistiques de suivi des recherches et des accès des usagers à l’ensemble des ressources.
Pour valoriser davantage les ressources numériques auprès de ses usagers, le professionnel dispose également d’outils de médiation particulièrement ergonomiques. Il a la possibilité de créer en toute liberté des sélections de ressources de natures diverses, par exemple une sélection sur le Japon avec des livres numériques, des vidéos et de la musique en ligne. Il peut mettre en avant ses coups de cœur, des dossiers thématiques éditoriaux, des pages d’information, des tutoriels, etc.

Techniquement, l’offre BibliOnDemand est construite sur Syracuse, logiciel édité par Archimed et largement éprouvé en bibliothèques. Elle allie simplicité d’usage et puissance puisqu’elle équipe aussi bien de petits établissements que de très gros réseaux. Elle est consultable sur poste fixe et sur support mobile, et bénéficie du label d’accessibilité AccessiwebSon principal avantage est qu’elle est capable de diffuser de nombreux médias différents, là où ses concurrents se limitent souvent à un type de document (le livre numérique par exemple). Par ailleurs, elle s’interface aisément avec les portails ou les SIGB de bibliothèque, grâce à un système normalisé d’identifiant partagé.

Économiquement, elle est exclusivement proposée en mode SaaS c’est-à-dire sous la forme d’une location annuelle qui couvre toutes les prestations nécessaires : exploitation (maintenance, hébergement, bande passante) et mises à jour (évolutions fonctionnelles de la plateforme).

 

 
 
 
 
 
 
 
Plus de 500 000 ressources numériques disponibles sur la solution BibliOnDemand

Quels services et quelles fonctionnalités pour les usagers caractérisent BibliOnDemand ?

Grâce à la médiation numérique (conseils, coups de cœur, sélections, etc.) mise en place sur le portail BibliOnDemand par les bibliothécaires qui l’animent, l’usager peut explorer les collections, découvrir de nouvelles œuvres, de nouvelles thématiques, etc.
Au-delà de la médiation, l’usager bénéficie à tout moment d’une recherche transversale et homogène dans l’ensemble des ressources numériques que la bibliothèque met à sa disposition. Il peut ainsi facilement trouver, sur un sujet qui l’intéresse tel que l’exploration spatiale, tous les films, la musique, les livres et les revues numériques qui sont en rapport avec ce sujet, sans devoir effectuer la même recherche sur les plateformes de chaque fournisseur.

La consultation des ressources est grandement facilitée par une identification unique sur le portail numérique BibliOnDemand. Pour chaque accès à une ressource à partir de BibliOnDemand, un transfert d’authentification vers le site du partenaire s’opère en effet de manière totalement transparente.
L’usager peut consulter BibliOnDemand sur périphérique mobile, profitant de toutes les fonctionnalités de l’interface responsive design, jusqu’à la consultation de la ressource (en téléchargeant par exemple un livre numérique sur son téléphone mobile pour le lire dans les transports en commun).
Il bénéficie d’outils de personnalisation de son espace numérique (partage sur les réseaux sociaux, historique de ses consultations, marquage des ressources qui l’intéressent par des mots-clés ou au sein d’un panier, historique de prêt de livres numériques PNB, etc.)


 

 

 

 

 

 

 

 

Page d’accueil personnalisée d’un portail numérique BibliOnDemand pour un usager connecté

Depuis quand travaillez-vous avec les bibliothèques publiques ? Et avec combien de bibliothèques publiques travaillez-vous aujourd’hui ? Le marché des collectivités publiques représente-t-il une part importante de vos activités ?

Archimed travaille dans le secteur des bibliothèques depuis plus de 30 ans. Nous équipons environ 400 clients dans ce secteur et le marché des collectivités représente 80% de notre chiffre d’affaires. Nos équipes connaissent parfaitement le fonctionnement des bibliothèques, tant dans la dimension de gestion documentaire que dans celle de la médiation auprès des publics.

D’après vous, les bibliothèques publiques vont-elles pouvoir continuer à investir de manière durable dans des collections numériques qu’elles ne peuvent pas acquérir et pour lesquelles elles achètent seulement un droit d’accès ? Quel positionnement avez-vous par rapport au dispositif PNB ?

Nous sommes convaincus que le modèle locatif est un modèle d’avenir, tant pour la plateforme que pour les contenus qu’elle diffuse.

Si l’on met de côté l’archivage et la conservation patrimoniale, un modèle exclusivement basé sur l’achat pérenne de collections n’est plus en phase avec les besoins des usagers, qui évoluent sans cesse, de plus en plus vite. De plus, une vraie concurrence est apparue du fait de la montée en puissance du numérique et de la multiplicité des acteurs susceptibles de délivrer l’information. On peut le regretter, en craignant que cela ne précarise le service public. On peut aussi penser qu’il s’agit d’une vraie opportunité pour repositionner le service public et le dynamiser dans son rôle de guide et de facilitateur d’accès.

Pour le public, nous observons déjà ce phénomène de « dépossession » depuis quelques années sur certains médias. En musique par exemple, les médiathèques peinent à trouver leur place face à des acteurs tels que Deezer, Spotify ou Qobuz. Même chose pour la VOD, avec des acteurs tels que Netflix ou avec les opérateurs internet. Sur le livre, le média historique, il est encore temps de se positionner. Selon toute vraisemblance, la bibliothèque se verra donc contrainte de suivre le mouvement, le tout étant de l’anticiper.

Dans cette optique, l’enjeu consisterait donc, pour la bibliothèque, à maîtriser les coûts, en renonçant à une certaine exhaustivité au profit de la qualité du conseil et de la communication. C’est pour cette raison qu’elle met régulièrement la thématique de la valorisation et de la médiation à l’ordre du jour de ses débats professionnels : c’est une transformation inéluctable qui pose de nombreuses questions sur le rôle de la bibliothèque.
En cela, la souplesse des offres commercialisées via PNB est un atout, puisqu’elle permet à la bibliothèque d’adapter son offre numérique à sa politique documentaire, au fil du temps. C’est une offre idéale pour compléter un fonds existant et développer l’attractivité.
Archimed a, dès le départ, œuvré pour faire émerger PNB. Nous avons été les premiers à mettre en œuvre le prêt numérique PNB en France, à Montpellier, convaincus qu’il fallait se lancer sans tarder. Aujourd’hui, nous totalisons 35 sites en production sur cette offre et nous continuons à investir dans le développement de nouvelles fonctions, ainsi que dans la participation aux comités de réflexion sur son évolution.

D’ailleurs, combien coûte votre solution BibliOnDemand ?

BibliOnDemand est une solution Saas qui fait l’objet d’une location annuelle. Nous avons souhaité que le coût soit proportionné au nombre d’utilisateurs vraiment actifs. Par exemple, une bibliothèque qui possède 10 000 inscrits dans son SIGB peut ne donner accès qu’à un nombre plus restreint d’inscrits à l’offre numérique, afin de limiter les coûts. Elle peut ensuite tout à fait les adapter au fur et à mesure de la montée en puissance du service.
Le coût annuel varie entre 0,20 et 1 euro par an et par lecteur, suivant le nombre d’inscrits actifs. S’ajoute à cela le coût annuel des connecteurs aux ressources, entre 200 et 300 euros par fournisseur et par an. Enfin, un forfait initial de mise en place est demandé, uniquement la première année, couvrant des prestations telles que la formation, l’infographie, etc.
Indépendamment de la location de notre solution BibliOnDemand, les coûts d’abonnements aux offres de contenus numériques sont, quant à eux, gérés par la bibliothèque directement avec ses fournisseurs.

À votre avis, l’offre numérique à destination des bibliothèques va-t-elle continuer à croître dans les années à venir ? Dans quelle mesure et pourquoi ?

Oui bien sûr, nous y croyons. D’une part, l’offre numérique était quasi-inexistante en médiathèque au milieu des années 2000 et l’on voit son évolution aujourd’hui. D’autre part, les usages mobiles (smartphones, tablettes) se sont considérablement développés, modifiant les habitudes, notamment les plages horaires d’accès aux sites et aux services des bibliothèques.
Nous avons également observé, suite à la mise en place d’un portail responsive design tel que Syracuse ou BibliOnDemand, qu’un tiers des consultations avaient effectivement lieu depuis des périphériques mobiles, ce qui représente une part très importante. Tout cela concourt à l’accroissement de la demande numérique, et par conséquent à la croissance de l’offre.

Quelle évaluation faites-vous de cette activité depuis son lancement ?

La mise en place d’une offre numérique est une étape importante dans le développement de l’offre documentaire d’une bibliothèque. La solution BibliOnDemand répond à un besoin concret et immédiat. En cela, elle est parfaitement adaptée au contexte actuel du marché et connaît un franc succès, qui est attisé par l’émergence du prêt de livres numériques PNB. Par sa simplicité de déploiement et d’emploi, BibliOnDemand est une opportunité pour dynamiser et moderniser l’action des établissements, voire le positionnement politique de la collectivité.
En revanche, on constate que la mise en œuvre de BibliOnDemand débouche parfois sur une réintégration ultérieure de l’offre numérique dans Syracuse, portail documentaire global de la médiathèque. Et ceci pour plusieurs raisons :
• Il est encore plus intéressant, pour une médiathèque qui en a la possibilité, de proposer la totalité de ses ressources physiques et numériques sur un seul portail. Cela lui permet d’offrir à ses usagers un point d’entrée unique à tout le fonds de la médiathèque.
• La prise en main aisée de l’outil a tendance à rassurer les équipes d’animation qui, à un moment donné, souhaitent élargir leur action de valorisation à tous les médias, physiques et numériques. Le fait que BibliOnDemand soit construit sur le même outil que le portail global (Syracuse) est de ce fait un atout indéniable.
Il faut également citer un cas particulier d’usage de BibliOnDemand : celui des Bibliothèques Départementales de Prêt (BDP). Pour elles, le numérique est un enjeu plus important encore, car il s’inscrit pleinement dans leurs missions territoriales. Nous avons ainsi équipé 7 BDP à ce jour (mi-2016) et enregistrons de nombreuses sollicitations sur ce segment du marché.

Comment voyez-vous l’avenir de BibliOnDemand ?
Quels sont vos objectifs ?

La solution BibliOnDemand s’est naturellement construite pour répondre à l’attente, par les bibliothécaires, d’un outil rapidement opérationnel et simple d’emploi. Très vite, il nous est apparu qu’elle conforterait la médiathèque dans son rôle d’opérateur majeur de location de biens culturels numériques en France, en la repositionnant de façon concurrentielle face aux géants d’Internet qui tentent de s’accaparer, en plus du marché de la vente, celui de la location.

Nous pensons que la « bibliothèque hors-les-murs » est une expression qui n’a pas qu’un sens de dématérialisation de l’offre sur internet. Elle peut également s’entendre comme une volonté d’inscrire la bibliothèque, en tant que telle, au sein même des offres d’autres opérateurs de services. Rendre la bibliothèque accessible par d’autres canaux que ceux, traditionnels, du portail ou de la consultation sur place, est un axe de développement auquel nous croyons.

BibliOnDemand est un outil qui facilite cette diffusion élargie en levant bon nombre de barrières technologiques et en intégrant d’emblée l’accès aux centaines de milliers de ressources de nos partenaires. Notre objectif est d’en faire la plateforme culturelle numérique de référence en France et dans l’ensemble des territoires francophones. C’est ambitieux, mais passionnant ! 

Après la trêve estivale, retrouvez le prochain Billet d'EnssibLab le 27 septembre sur la place du livre imprimé dans les espaces des bibliothèques de lecture publique.
Bel été à tous !

Tags : Archimed, Bibliothèques publiques, PNB, Modèle économique, E-books, Entretien, Livre numérique, Prêt de livres numériques, Prêt numérique en bibliothèque

Liens réseaux sociaux