Une bibliothèque 100 % numérique à l'IUT Lyon 3 (1/2) : étude des pratiques et usages documentaires numériques

Par Paulin GREGOIRE le 07 juillet 2015

Le contexte de l'étude

En septembre 2014, l’IUT Jean Moulin Lyon 3 a quitté le site de la Manufacture des Tabacs pour faire sa rentrée dans ses nouveaux locaux, au Pôle universitaire des Quais. Mais le manque d’espace pour intégrer une bibliothèque physique sur le nouveau site et l'éloignement de la Bibliothèque de la Manufacture1 du Service Commun de la Documentation de l’Université Lyon 3, largement fréquentée par les étudiants de toutes les filières de l’IUT (GACO/Carrières Juridiques/Info-Com)a conduit à créer un espace documentaire entièrement numérique, le CRDN, Centre de Ressources Documentaires Numériques. Celui-ci a officiellement ouvert ses portes le 4 février 2015.

Pour accompagner cette ouverture, l’enssib et l’IUT mènent une enquête sur les pratiques et usages documentaires numériques des enseignants et des étudiants de l’I.U.T.

Les objectifs de l'étude

Le but de cette étude est d’aider au développement de services  adaptés au nouveau contexte qu’entraine ce déménagement. A long terme, ce projet permettra d’accompagner personnels et étudiants vers de nouvelles pratiques et de consolider les outils proposés afin de contribuer à la réussite des étudiants en DUT et Licence Professionnelle.

Plus précisément, il s’agissait d’évaluer, en particulier pour les étudiants :

  • les modes de fréquentation de l’espace documentaire : fréquence des visites, types de documents consultés, temporalité (matin, midi, soir) ;
  • quels sont les profils et les caractéristiques des usagers ;
  • quelles sont les principales activités des usagers lors de leurs visites en fonction de leurs profils et des horaires ;
  • quelles sont les motivations qui poussent les étudiants à utiliser des supports numériques ;
  • quelles sont les attentes des usagers concernant un espace documentaire entièrement numérique ;
  • comment leurs pratiques évoluent dans le temps.

La méthodologie 

Pour ce faire, deux grands volets d’enquête ont été mis en place :

Une enquête quantitative 

Premièrement, une enquête quantitative visant à interroger les étudiants sur leurs pratiques, leurs besoins et leurs attentes. Quatre séries de questionnaires ont été administrées, visant également à saisir l’évolution des usages documentaires et numériques :

  • Une première série aux étudiants de 1ère année de la Manufacture des Tabacs, avant le déménagement, en mai 2014.
  • Une deuxième série à ces mêmes étudiants pendant leur 2ème année, après déménagement, en mars 2015.
  • Une troisième série aux étudiants de 1ère année nouvellement arrivés au Pôle universitaire des Quais, en mars 2015 également.
  • Enfin une quatrième série à ces mêmes étudiants, un trimestre après, en mai 2015.

Les questionnaires de ce premier versant de l’enquête ont été réalisés et administrés par l’enssib, avec le concours de l’IUT, lors des cours magistraux et travaux dirigés des étudiants. Cela permettait de toucher un maximum d’étudiants (près de 1500 sur les quatre séries), et d’atteindre le taux de réponse le plus élevé possible. Le traitement et l’analyse des données ont été confiés à l’institut CSA[2].

Une enquête qualitative 

Pour accompagner et approfondir ce premier volet de l’enquête, une enquête qualitative par entretiens a été menée par l’enssib auprès des enseignants de l’IUT Lyon 3, entre octobre 2014 et janvier 2015. 15 entretiens ont effectivement été réalisés, visant à mieux comprendre les pratiques documentaires des enseignants, leurs besoins pédagogiques ou personnels et la perception qu’ils ont des pratiques des étudiants.

Le traitement de cette enquête s’achevant fin juillet 2015, seuls les résultats des 3 premières sessions quantitatives seront ici présentés, mis en parallèle avec les principales pistes d’analyse des entretiens qualitatifs menés auprès des enseignants.

Les résultats de l’enquête quantitative 

Session 1

Du côté des étudiants, on constate qu’avant le déménagement, la bibliothèque de la Manufacture des Tabacs était largement fréquentée par les étudiants de toutes les filières de l’IUT (GACO/Carrières Juridiques/Info-Com).

En effet, à la question « A quelle fréquence, en moyenne, vous êtes-vous rendu à la Bibliothèque de la Manufacture des Tabacs cette année ? », 70% répondaient la visiter au moins une fois par mois.

Fréquentation avant déménagement
© enssib

La bibliothèque remplissait à cette époque deux rôles bien définis : elle était tout d’abord un lieu pour travailler, seul ou en groupe, puis un centre de documentation pour la consultation ou l’emprunt de documents.

Les documents numériques étaient à l’époque relativement peu consultés : seul 1 étudiant sur 2 avait déjà utilisé la bibliothèque numérique du SCD en mai 2014. La presse était sans surprise la plus consultée dans ce format, suivie par les codes puis les dictionnaires et encyclopédies.

Sessions 2 & 3

L’ouverture tardive du CRDN (février 2015 au lieu de septembre 2014, date initialement prévue) a bien évidemment joué un rôle dans l’appropriation par les étudiants de cet espace au moment de la distribution des questionnaires, en mars 2015. Bien qu’officiellement ouvert depuis un peu plus d’un mois, le CRDN ne disposait en effet à ce moment-là pas encore d’ordinateurs connectés au réseau pour que les étudiants puissent accéder à la documentation en ligne disponible. Ils pouvaient, en revanche, accéder à cette offre de documentation à distance, c’est-à-dire via Internet depuis un ordinateur connecté. Seulement quatre ordinateurs du CRDN ont été connectés au réseau entre le 15 et le 20 mars 2015.

Sur ces deux séries de questionnaire, étudiants de 1ère et 2ème année confondus, on peut constater que les étudiants fréquentent nettement moins le CRDN qu’ils ne fréquentaient la bibliothèque de la Manufacture des Tabacs.

En effet, en avril 2015, seul un tiers des étudiants avait visité le CRDN : une fréquentation très faible alors même que les étudiants de 2ème année fréquentaient très régulièrement la Bibliothèque de la Manufacture des Tabacs. Après enquête, on constate que ce problème est essentiellement dû au manque de connaissance des étudiants du nouveau CRDN, malgré la communication autour de son ouverture diffusée au sein de l’IUT.

Fréquentation après déménagement
© enssib

Pour les étudiants qui utilisent effectivement le CRDN, ce dernier a bien remplacé la Bibliothèque de la Manufacture des Tabacs, en étant un lieu dans lequel ils déclarent se rendre pour travailler, ainsi qu’un centre de documentation pour consulter ou emprunter, même si ces deux activités sont globalement moins pratiquées que dans la précédente bibliothèque par les anciens étudiants de 1ère année. Seule la presse en ligne est davantage consultée depuis l’ouverture du CRDN.

On constate cependant une évolution des pratiques, puisque la « bibliothèque numérique en ligne » est plus utilisée depuis l’intranet qu’à l’époque de la Manufacture des Tabacs. Les étudiants, même s’ils restent attachés au support physique, ne sont donc pas réticents à un centre de ressources entièrement numérique. Ils déclarent d’ailleurs rechercher avant tout un accès à distance multisupports, ainsi qu’une disponibilité permanente des titres d’un catalogue le plus large possible. Deux fonctions que le CRDN propose cependant déjà.

La communication autour du CRDN, ainsi que l’accompagnement dans ces nouvelles pratiques se révèlent être alors les points d’ancrage de l’évolution des pratiques documentaires étudiantes, pour passer d’une bibliothèque physique à un centre de ressources entièrement numérique.

Ce constat rejoint directement les problématiques soulevées par les enseignants de l’IUT, lors des entretiens qualitatifs réalisés avec eux.

Ceux-ci constatent en effet en grande majorité une aisance des étudiants avec les outils numériques, mais un manque certain de compétences quand il s’agit de véritables pratiques documentaires : familiers avec les ordinateurs ou les tablettes, les étudiants n’en rencontrent pas moins des difficultés pour effectuer des recherches précises dans le cadre de leurs cours, aller chercher des informations bien ciblées, faire le tri dans leurs sources ou utiliser des outils documentaires particuliers, comme certaines bases de données.

Mais ce manque de formation aux outils numériques, et plus généralement d’accompagnement dans ces nouvelles pratiques, se retrouve aussi chez les enseignants eux-mêmes. Ces derniers reconnaissent en effet leurs difficultés à prendre en main de nouveaux outils, notamment administratifs et de partage comme Moodle, quand ils n’ont bénéficié que d’une seule formation, ou même parfois d’aucune, et qu’ils manquent de personnes pour les accompagner ensuite dans une pratique quotidienne.

Les enseignants ont effectivement des pratiques documentaires numériques nombreuses et variées, que ce soit pour leurs recherches, la préparation de leurs cours ou plus largement leurs usages pédagogiques. Mais chacun a ses propres manières de faire, de chercher ou de partager (mails, groupes Facebook des étudiants, etc.), quand des outils sont déjà mis en place au niveau de l’IUT. Outils qu’ils n’utilisent généralement pas ou peu, faute de les maîtriser correctement et d’avoir un intermédiaire vers qui se tourner pour les aider et les accompagner.

Premières conclusions

Au-delà d’un simple espace documentaire, le CRDN est donc perçu et attendu, notamment par les enseignants, comme le lieu potentiel de l’évolution des pratiques documentaires, pour eux-mêmes comme pour les étudiants. C’est pour cela qu’il doit tout autant être accompagné dans son ouverture et son développement (communication autour de son existence, formation à ses outils), que jouer un rôle d’accompagnateur des nouvelles pratiques documentaires numériques, en étant une ressource et un espace d’aide à l’utilisation de nouveaux outils, à la formation, en somme un véritable lieu de médiation.

 


[1]Au coeur du campus de la Manufacture des Tabacs, cette bibliothèque propose des collections pluridisciplinaires de niveau licence et un pôle de référence en gestion (tous niveaux) pour l'Université de Lyon.

[2] http://www.csa.eu/

 

Tags : Bibliothèque 100 % numérique, Bibliothèque zéro papier, Bibliothèque dématérialisée, Document numérique, Bibliothèques universitaires, CRDN, Pratiques et usages documentaires, Innovation numérique, IUT Lyon 3

Liens réseaux sociaux