Portulan

Issu de l’italien portolano ou portulano, le terme de portulan désigne initialement un recueil d’instructions nautiques qui décrit les ports et les moyens de les rejoindre par la navigation. Par extension, et dans son usage courant, il s’applique aux cartes marines,  réalisées entre le XIIIe et le XVIIIe siècle, donnant l’indication des ports et des havres. L’expression  « carte-portulan »  est aussi parfois utilisée pour les désigner. Aux XIXe et XXe siècles, le terme a été appliqué à des recueils de plans de ports imprimés.

Les portulans présentent trois caractéristiques principales :

  • le nom des ports est placé le long des côtes et perpendiculairement à celles-ci, à l’intérieur des terres. Ils sont inscrits en rouge ou en noir, selon l’importance du havre.
  • Un réseau de lignes (rhumbs) figure sur le fond de carte et donne les directions qui sont dessinées sur les boussoles, afin de permettre une correspondance directe entre le cap indiqué sur  la boussole et la carte.
  • Ils sont réalisés sur parchemin et sont manuscrits. Seuls quelques portulans produits au XVIIIe siècle  le sont sur papier. De même, les portulans imprimés constituent des exceptions.

Très richement décorés lorsqu’ils constituaient des documents de prestige, les portulans pouvaient avoir une forme très modeste s’ils n’étaient qu’un instrument de navigation. En recueil ou en feuilles isolées, ils pouvaient être montés sur ais de bois ou de carton pour faciliter leur utilisation. L’intérêt pour les portulans s’est développé à partir du XIXe siècle. On a pu y voir des « monuments de la géographie » mais aussi les traces spectaculaires des navigateurs lancés dans l’aventure des grandes découvertes, ou les rêves qui y étaient attachés. En effet, les portulans se sont d’abord concentrés sur l’espace méditerranéen, puis ont représenté les côtes atlantiques et africaines, ont suivi la découverte de l’Amérique et enfin l’exploration de l’océan Pacifique. La production était réalisée dans les ports où se trouvaient armateurs ou capitaines et, comme eux, ils ont été surtout italiens puis majorquins, ibériques, normands, anglais, hollandais ou marseillais… les atlas nautiques imprimés (hollandais, français, anglais) ont peu à peu supplanté cette production.

Ressources

HOFMANN, Catherine, RICHARD, Hélène, VAGNON, Emmanuelle (Dir.). L'âge d'or des cartes marines: quand l'Europe découvrait le monde.  Paris : Seuil : Bibliothèque nationale de France, 2012.

BNF, Délégation à la diffusion culturelle. L’âge d’or des cartes marines [en ligne]. Exposition virtuelle de la BnF. Éditions multimédias, BnF:2012.(Propose un accès à la collection de Portulans de Gallica).

HOFMANN, Catherine. "Portulans", Dictionnaire encyclopédique du Livre, tome 3. Paris : Cercle de la Librairie, 2011.

GUICHARD, Benjamin. Cataloguer des cartes. Fiche pratique, enssib 2010.

LE CARRER, Olivier. Océans de papier : histoire des cartes marines des périples antiques au GPS. Grenoble : Glénat, 2006.

BNF. La mer, terreur et fascination [en ligne]. Exposition virtuelle de la BnF. Éditions multimédias, BnF : 2005.

PELLETIER, Monique (Dir.). Couleurs de la Terre. Des mappemondes médiévales aux images satellitaires. (Catalogue de l’exposition de la BnF 1998-1999). Paris : Seuil : Bibliothèque nationale de France, 1998.

Un portulan pour la BM de Marseille. Bulletin des bibliothèques de France [en ligne], 1997, n° 3, p. 93-93.

PASTOUREAU, Mireille. Voies océanes : cartes marines et grandes découvertes. Paris : Bibliothèque nationale, 1992.

The History of Cartography. Volume I (The Cartography in pre-historic, ancient and medieval Europe) et Volume III (Cartography of the European Renaissance). Chicago : University Press, 1987 et 2006.

DE LA RONCIÈRE, Monique et MOLLAT DU JOURDIN, Michel. Les Portulans : cartes marines du XIIIe au XVIIe siècle. Paris : Nathan ; Fribourg : Office du livre, 1984.

Voir aussi

Les collections numérisées des bibliothèques ou musées de Lyon, Le Havre, Chantilly, Dieppe.

Notice créée le 14 juin 2013

Date de création :11/06/2013

Date de mise à jour :