Accueils de scolaires en bibliothèque

Question

Bonjour,
Je dois faire la programmation des accueils de scolaires pour la rentrée prochaine.
Je voudrais savoir s'il existe des normes particulières quant à l'accueil de ce type de public et quelles questions parcourent aujourd’hui les accueils de scolaires en bibliothèque (je sais que certaines bibliothèques ont abandonné ces accueils).

Réponse

Date de la réponse :  10/04/2013

Selon nous, il n'existe pas de recommandations en ce qui concerne les accueils de groupes scolaires.

D'autre part, le manuel "La bibliothécaire jeunesse, une intervenante culturelle", que vous indiquez avoir consulté, aborde les accueils de classes pages 36 à 40 ; il synthétise bien l'histoire des relations bibliothèque-école et les enjeux actuels.

Nous vous livrons quelques extraits :

« On constate également que, seule, une bibliothécaire sur quatre considère que sa fonction est aussi de cultiver les enfants par le biais des accueils de classes. Ces réponses ne font que corroborer le discours officiel des bibliothèques en matière de lecture. Dans un livre qui fait dorénavant référence, Anne-Marie Chartier et Jean Hébrard montrent très bien comment ce discours s’est élaboré en opposition à celui de l’école.
À la lecture studieuse et savante prônée par l’école, les bibliothèques ont opposé leur fameux slogan « Lire pour le plaisir » ; face aux lectures imposées des programmes, elles ont mis en avant la notion de libre choix ; comme pendant aux genres légitimes, elles ont cherché à faire valoir des genres non reconnus. (...)
Certes, les objectifs assignés aux accueils de classes par les bibliothécaires sont importants et intéressants mais on ne peut s’empêcher de remarquer qu’ils pourraient aussi bien être ceux de séances se déroulant sur le temps de loisirs des enfants. Pourtant, on ne peut nier que les enfants concernés par ces accueils sont bien des élèves : ils n’ont pas la liberté de venir ou non à la bibliothèque, d’assister ou non à la séance. Et si l’enseignant s’est inscrit avec sa classe pour une visite, c’est qu’il considère que ce type d’activité fait partie de son travail, qu’il répond bien à des objectifs scolaires. Or, la première préoccupation de l’école en matière de lecture n’est pas d’abord de développer le goût pour la lecture personnelle, activité qui appartient à la sphère privée et qui relève du domaine des loisirs. (…)
Du côté des bibliothécaires, on note depuis quelques années une lassitude face aux visites de classes traditionnelles qui deviennent assez vite routinières et qui sont relativement peu motivantes intellectuellement. Pour chercher à pallier ces défauts, les bibliothécaires proposent de plus en plus souvent des visites intégrées dans un module de découverte soit d’un genre, soit d’un auteur ou d’un thème. Mais les objectifs précis des séances, leur contenu et les démarches retenues ont-ils fait l’objet d’une nouvelle réflexion, ont-ils réellement évolué pour autant ?
Le discours des bibliothécaires sur la lecture serait-il en partie inadapté lorsqu’on veut l’appliquer aux accueils de classes ? D’une part, il est, en effet, presque impossible de concilier ce jardin secret qu’est la lecture personnelle avec la lecture scolaire, obligatoire et forcément quelque part évaluée. D’autre part, il est vraiment réducteur de limiter la lecture à sa dimension de loisir culturel. De plus, ne mettre en avant que cette fonction du livre sur le temps scolaire semble quelque peu inadéquat.
Si l’on cherche à réadapter le sens de ces visites de classes, il semble que de nouveaux objectifs devront leur être fixés.
Les enseignants ont, dans les limites possibles de leur métier, intégré à leurs pratiques le discours des bibliothèques sur la lecture de la littérature de jeunesse dans les programmes et vu l’importance que l’école primaire reconnaît désormais à la découverte des arts et de leurs pratiques, l’école prouve qu’elle se sent de plus en plus concernée par les apprentissages culturels des élèves.
Inversement, le moment semble venu pour les bibliothécaires de faire un pas vers l’école. Pour cela, il serait souhaitable que les bibliothécaires se demandent si certains objectifs scolaires en matière de lecture n’ont pas aussi leur place dans le cadre des visites de classes. »

Les pages suivantes abordent les contenus des séances, en lien ou non avec le travail scolaire.

Source :
ALAMICHEL, Dominique. La bibliothécaire jeunesse, une intervenante culturelle : 60 animations pour les enfants de 18 mois à 11 ans. Ed. du Cercle de la Librairie, 2011 : http://www.electrelaboutique.com/ProduitECL.aspx?ean=9782765410072

Pour identifier d'autres ressources ou recueillir des témoignages :

Vous pouvez contacter la commission jeunesse de l'ABF : http://www.abf.asso.fr/2/65/103/ABF/commission-jeunesse-presentation?p=4...

Vous pouvez également demander des retours d'expérience via la rubrique "animations" du forum Agorabib : http://www.agorabib.fr/index.php/forum/8-les-animations/

Pour aller plus loin :

Un manuel publié il y a dix ans porte précisément sur la coopération bibliothèque-école :
Le voyage-lecture : bibliothèques et écoles associées ou comment vivre avec douze livres une histoire commune de lecture. Lombard Véronique-Marie, Le Cercle de la Librairie, 2003. Présentation sur : http://www.electrelaboutique.com/ProduitECL.aspx?ean=9782765408659
http://www.cndp.fr/bienlire/02-atelier/bibliographie.asp?prodId=65441&fi...

D'autre part, cette coopération peut actuellement s'inscrire dans les dispositifs de Classes à Projet artistique et culturel (Pac).
En la matière, les Directions régionales des Affaires culturelles peuvent jouer un rôle de conseil (via les conseillers éducation artistique et culturelle ou livre et lecture), ainsi que les Inspections académiques (via les responsables du suivi des projets classes à pac).
Le site EduSCOL propose une page sur les dispositifs d'éducation artistique et culturelle : http://eduscol.education.fr/pid23337-cid45602/dispositifs-de-l-action-cu...

Votre coopération peut également s'inscrire dans les dispositifs d'accueil périscolaire liés à la réforme des rythmes à l'école primaire.
Il existe des référents « rythmes scolaires » dans chaque département :
http://www.education.gouv.fr/cid67035/un-guide-pratique-pour-accompagner...
Un sujet sur l'accueil périscolaire a été lancé récemment sur le forum Agorabib : http://www.agorabib.fr/index.php/topic/233-temps-daccueil-p%C3%A9riscola...

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Services et publics : Accueil et médiations, Services et publics : Action culturelle, La bibliothèque : organisation et environnement : Partenaires des bibliothèques