Agent de sécurité en bibliothèque

Question

Bonjour, En raison de nombreuses incivilités dans l'une de nos bibliothèques, nous avons été contraints de recruter des agents de sécurité. Cela a permis de les faire cesser. Toutefois, il en subsiste une : les affaires "stagnantes". En effet, les étudiants laissent leurs affaires sur les tables de travail et partent de la bibliothèque pour aller en cours ou déjeuner, ce qui crée de nombreuses tensions. Ainsi, un agent de sécurité ou un personnel de bibliothèque peut-il enlever ces affaires pour libérer les espaces de travail et les déposer à l'accueil ? Je vous remercie par avance.

Réponse

Date de la réponse :  20/02/2019

Vous nous interrogez sur des incivilités dans votre bibliothèque et les voies de résolution qui pourraient être les vôtres.

Dans le cas précis que vous mentionnez, il s'agit de savoir ce qu'autorise ou pas votre règlement intérieur et s'il y a un affichage de ce règlement dans vos locaux. Si le règlement n'interdit pas ce type de pratiques et que cela n'est pas rappelé par voie d'affichage, il semble délicat d'intervenir physiquement sur les affaires d'autrui.

Pour illustrer ces propos, nous vous indiquons ce qu'indique deux universités dans leur règlement:

L’Université Montpellier 1 indique clairement aux pages 11 et 12 de son Règlement annexe BU Médecine – Nîmes « CASIERS : En salle, il n’est pas permis de réserver une place de façon permanente en y laissant ses affaires. Des casiers de rangement sont à la disposition des étudiants en salle de photocopie. Le personnel à la banque de prêt attribue les casiers à l’année. Ces casiers sont la propriété de la Bibliothèque. Ils ne doivent pas être fermés à clef : tout cadenas posé sera détruit. Le personnel se réserve le droit d’en inspecter occasionnellement le contenu, afin de vérifier qu’ils ne servent pas à stocker des ouvrages non enregistrés sur la carte de lecteur ou de la nourriture ».

  • Le site de la BU Université d’Artois affiche dans son règlement à l’article 10 - Consignes de sécurité « Chaque usager de la Bibliothèque est responsable de ses effets et objets personnels : il ne doit en aucun cas laisser ses effets personnels sans surveillance. Tout objet laissé sans surveillance sera considéré comme abandonné, et pourra faire l’objet d’un contrôle de la part des agents chargés d’assurer la sécurité des locaux et du public ».

 

Enfin, nous vous indiquons un mémoire de fin d'étude:
Fais pas ci, fais pas ça : les interdits en bibliothèque, Adèle Spieser, Mémoire du Diplôme de conservateur des bibliothèques, Enssib, 2012, dans lequel la problématique est abordée en page 36.

 

Vous pouvez sans doute recueillir des retours d'expériences d'autres établissements universitaires via la liste de diffusion de l'ADBU. Au moins un membre de votre établissement doit pouvoir publier sur cette liste.