Bibliothèque / centre de documentation : définitions et caractéristiques

Question

Bonjour,
Je suis à la recherche des définitions officielles et des caractéristiques qui différencient les dénominations "bibliothèque" et "centre de documentation". Un article comparatif sur le sujet serait du plus grand intérêt.
Merci.

Réponse

Date de la réponse :  04/03/2016

Vous souhaitez connaître les éléments pouvant définir un service de documentation par rapport à une bibliothèque.

Dans une précédente réponse de 2012 qui reste d'actualité nous indiquions :

Il est difficile de caractériser la différence entre une bibliothèque et un centre de documentation. Celle-ci réside notamment dans la plus ou moins grande spécialisation des fonds, la plus ou moins grande ouverture au public, l'utilisation des collections.

D'autre part, même si elle tend à s'estomper, il convient de mentionner également la différence en ce qui concerne la pratique professionnelle : les bibliothécaires mettent l'accent sur la médiation (ils se définissent aujourd'hui davantage comme des "facilitateurs", des "passeurs", des "médiateurs de savoir") alors que les documentalistes s'attachent davantage à donner l'accès à l'information, en réalisant à partir de leurs collections des produits documentaires, des recherches personnalisées.

Les définitions du vocabulaire de l'association des professionnels de l'information et de la documentation (ADBS) traduisent en partie ces distinctions :

Bibliothèque :
"Organisme ou service chargé de mettre à disposition des fonds organisés de documents pour répondre aux besoins d'information, de recherche, d'éducation ou de loisirs de ses usagers. Sa mission est de constituer des collections, de les traiter, les accroître, et d'en faciliter l'utilisation par ses usagers. Suivant le statut de l'institution, le public concerné, les domaines traités, les supports et types de documents conservés, il existe des appellations spécifiques : bibliothèque municipale, itinérante ou Bibliobus, bibliothèque universitaire, bibliothèque de comité d'entreprise, de prison, d'hôpital, de recherche, bibliothèque de médecine, médiathèque, photothèque, ludothèque, etc."

Source : Bibliothèque. Vocabulaire de la documentation de l'ADBS

Centre de ressources documentaires :
"Entité chargée de répondre aux demandes, besoins et attentes d'information d'un public défini a priori. Les moyens mis en œuvre sont diversifiés : constitution d'un fonds documentaire, identification et sélection de sources et ressources d'information, réalisation de produits documentaires (dossiers, synthèses, etc.), service question/réponse type SVP, mise à disposition d'espace de consultation, etc."

Source : Service d'information. Vocabulaire de la documentation de l'ADBS

Ceci dit, les dénominations d'un service de documentation sont variables suivant le lieu (voir le pays) ou il est implanté.
Nous pouvons en lister plusieurs : centre de documentation, unité documentaire, centre de ressources documentaires, centre de documentation et d'information (CDI dans les lycées et collèges français), services d'information, e-learning center, data center, etc...

Pour plus de détails, nous vous conseillons la lecture du livre Le métier de documentaliste, et en particulier du chapitre 6, Le service de documentation (pages 93 à 112). Il nous parait important de citer la définition qui en est faite :

"Définir le service de documentation : Suzanne Briet – surnommée «Madame Documentation» –, secrétaire de l’UFOD, afin de réaliser l’inventaire des centres de documentation en France, définissait ainsi en 1935 les critères d’un centre de documentation. Ces critères présentent toujours une certaine actualité : «Un centre de documentation est un ensemble de services où une documentation générale ou spéciale, complète ou partielle, est méthodiquement organisée pour être mise à la disposition des intéressés. Il comprend des services de conservation (documents ou références), de dépouillement et de diffusion. Il comporte essentiellement une collaboration entre : 1 – un service qui réunit, enregistre et classe les documents (archives, bibliothèques, cinémathèques, discothèques, musées, etc.); 2 – un service qui dépouille les documents et en dégage tous les éléments utilisables en vue de la préparation de répertoires, de dossiers, d’analyses, etc.; 3 – un service qui met la documentation à la disposition du public, par information, communication, publication, reproduction, traduction, etc.» Pour Bruno Delmas, «le centre de documentation réunit pour le lecteur tous les documents traitant d’une question déterminée, qu’il conserve ou non les documents. Ce n’est pas son fonds de bibliothèque qui constitue pour le documentaliste l’outillage principal de son centre, mais les dossiers et les répertoires constamment tenus à jour par le dépouillement des périodiques, le suivi de la production du domaine couvert par le centre, en fonction des besoins des usagers dont on s’efforce de pré- venir les demandes ».
Source : Le métier de documentaliste. Jean-Philippe Accart. Éditions du Cercle de la Librairie, 2015