Bibliothèque - salles en libre accès : température, humidité relative, ventilation

Question

Bonjour,
Je cherche à répondre à la question : Quelles sont les conditions climatiques de confort pour les usagers et des bonnes conditions de conservation pour les importantes collections déposées en libre-accès d'une Bibliothèque universitaire ?
Les informations factuelles trouvées en terme de température et d'humidité relative concernent essentiellement les magasins de stockage où il n'y a en principe guère de places de travail pour les étudiants/usagers. Une autre valeur parfois mentionnée est le taux/vitesse de "remplacent de l'air" das le local, mais je n'ai pas trouvé d'équivalent pour les espaces d'étude en libre-accès des bibliothèques.
Il s'agit alors de faire un compromis entre les besoins des usagers et les minima/maxima indispensables pour les collections qui durent.
Connaissez des sources d'informations qui indiquent des valeurs de température, Humidité relative (HR) et de remplacement des l'air ambiant recommandées ?
D'avance, je vous remercie pour tout élément qui me permettra de répondre à la question ci-dessus.

Réponse

Date de la réponse :  15/06/2017

Vous souhaitez savoir comment concilier des conditions climatiques de confort pour les usagers et de bonnes conditions de conservation pour les collections en libre-accès d'une bibliothèque. Vous précisez avoir trouvé des informations qui concernent surtout les magasins de stockage et non les espaces avec du public.

La littérature professionnelle traite le sujet de la conservation des collections essentiellement sous l'angle des collections patrimoniales conservées en magasin.

Nous avons parcouru l'ouvrage Concevoir et construire une bibliothèque. Du projet au fonctionnement (Ministère de la Culture et de la Communication - DGMIC - Service du livre et de la lecture, 2ème édition, 2016. Présentation. Notice Sudoc). Notre hypothèse était que le sujet pouvait y être traité sous un angle plus large. Le point d'entrée du suivi climatique y est également le patrimoine, mais en tenant compte du possible déplacement d'un ouvrage du magasin à une salle de lecture ou lors d'un déménagement.
Les informations qui peuvent vous intéresser :

  • éviter les chocs thermiques (en faisant attention à ne pas faire subir aux ouvrages de gros écarts de température ou d'hygrométrie)
  • pour les documents papiers, "en gardant à l'esprit un compromis entre la bonne conservation des collections et le confort humain et la maîtrise des coûts et des consommations d'énergie et de fluides:
    • la température ne doit pas descendre en-dessous de 15°C, ni monter au-dessus de 23°C.
    • l'humidité ne doit pas être inférieure à 45%, ni supérieure à 55%.
    • les fluctuations d'hygrométrie ne doivent pas dépasser 5% par jour.
    • pour atteindre cet objectif, l'humidité absolue doit être comprise entre 6 kg/m3 et 11 kg/m3 maximum. Au-delà il devra être possible de couper les arrivées d'air neuf."

Si l'on recoupe ces données avec les consignes de confort thermique pour les individus à l'intérieur, il semble qu'un bon compromis serait une température entre 21 et 23 °C et un taux d'humidité à 55%.
Mais ceci n'a pas valeur de conseil d'expert ; il s'agit de recoupement de données observées.

Pour plus de précisions, vous pouvez contacter l'Inspection générale des bibliothèques.