Bibliothèques d'établissements d'enseignement supérieur hors universités

Question

Bonjour,

Je souhaiterais savoir quelles sont les conditions de recrutement pour un poste en bibliothèque ou centre de documentation d'établissements d'enseignement supérieur hors universités, comme peuvent l'être par exemple, dans divers domaines, les Écoles Nationales Supérieures des Beaux Arts ou des Instituts de formation en Soins Infirmiers. Existe-t-il une liste des établissements, publics ou privés, concernés par les concours de bibliothèques ou bien les recrutements se font-ils en dehors de ces concours ?

Merci pour votre réponse.

Cordialement

Réponse

Date de la réponse :  22/06/2016

Vous souhaitez connaître les conditions de recrutement dans les bibliothèques ou centres de documentation de l'enseignement supérieur hors université (type Écoles Nationales Supérieures des Beaux Arts, ou Instituts de formation en Soins Infirmiers) et plus précisément si certains de ces établissements offrent des postes par voie de concours.

D'après les informations que nous avons pu recueillir, les profils et les statuts des personnels dans ces types d'établissements sont très divers.

Les profils des bibliothécaires d'école d'art sont décrits dans un article récent du Bulletin des Bibliothèques de France :

"Actrices à part dans le monde des bibliothèques, les bibliothèques des écoles d'art et de design françaises et de Monaco sont un réseau de bibliothèques spécialisées, majoritairement constitué de petites structures. (...) Les professionnels qui les animent, issus de cursus artistiques, des métiers du livre, de la documentation ou de formations en Histoire de l'art, sont notamment chargés de constituer, de gérer et de mettre en valeur leurs ressources, en lien avec la pédagogie des écoles et l'actualité artistique locale, nationale et internationale" (...)
Les répondants à l'enquête, dont on peut penser qu'il s'agit principalement des responsables des bibliothèques interrogées, sont largement issus de cursus universitaires. Travaillant dans des bibliothèques spécialisées, les bibliothécaires d'écoles d'art ne viennent pas uniformément des filières métiers du livre, même si ils sont une majorité à avoir suivi ces cursus. 13 professionnels viennent de l'art : école d'art, filière universitaire en art, École du Louvre. 6 professionnels ont suivi un cursus double : art et métiers du livre, quand seulement 13 autres professionnels viennent uniquement des filières métiers du livre/documentation/bibliothèque. On observe donc, parmi les répondants à l'enquête, une répartition équilibrée entre filières artistiques et métiers du livre."
Source : Les bibliothèques d'écoles d'art et de design. Eymeric Manzinali. Bulletin des bibliothèques de france, 2016

Certaines écoles d'art et d'architecture dépendent du ministère de la culture, d'autres dépendent de collectivités territoriales et ont le statut d'Établissements publics de coopération culturelle.
C'est pourquoi les personnels de leurs centres de documentation peuvent être issus de la filière documentation du Ministère de la Culture (chargé d'études documentaires Cat A et secrétaire de documentation Cat B.), mais également des filières territoriales (documentation ou bibliothèques).
Il semble que le recrutement soit également ouvert à d'autres filières par voie de détachement : par exemple aux ITRF (Ingénieurs et personnels Techniques de Recherche et de Formation) ou aux personnels des bibliothèques d’État.
Par ailleurs, ces bibliothèques peuvent également recruter des contractuels pour occuper des postes vacants.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site de l'association Bibliothèques d’écoles d’art en réseau, le site de l'Association nationale des directeurs d’écoles supérieures d’art (qui regroupe 46 écoles supérieures d’art publiques), ainsi que le site des 20 écoles d'architecture francaises, Archi.fr.

En ce qui concerne les Instituts de Formation en Soins Infirmiers, et plus largement les documentalistes hospitaliers, les statuts et profils sont encore différents.

La synthèse la plus récente sur les bibliothèques hospitalières a été faite lors d'une récente journée d'étude Enssib : Bibliothèques et documentation hospitalières : le statut du personnel. Armelle Martin. in Chacun sa fonction publique ? Zoom sur les bibliothèques hospitalières. journée d'étude Enssib, octobre 2015.
Cette intervention montre la très grande diversité des statuts des personnels des centres de documentation hospitaliers.

L'association RNDH (réseau national des documentalistes hospitaliers) propose également une synthèse de 2009 sur le sujet ; extrait :

"Il n'y a pas de corps particulier pour les documentalistes dans la fonction publique hospitalière. Où se situent les documentalistes ?
Les documentalistes hospitaliers se retrouvent dans tout type de catégorie de personnel. Un peu plus souvent dans les catégories B et C que A.
Les documentalistes peuvent être nommés dans le corps de technicien supérieur hospitalier (TSH) depuis décembre 2003 avec la parution du décret 2003-1270 qui prévoit de regrouper tous les corps technique de la FPH. La dernière assemblée générale du RNDH (chiffres de septembre 2007) a pointé 42 TSH sur les 217 adhérents du RNDH (contre 29 en 2006).
4. Comment devient-on TSH ?
Par transformation de son poste :
Le décret 2003-1270 prévoit que les adjoints techniques deviennent des techniciens supérieurs hospitaliers.
Par détachement :
« Peuvent être détachés dans l'un des corps mentionnés à l'article 1er ci-dessus [technicien supérieur hospitalier], à équivalence de grade et à indice égal ou immédiatement supérieur, les fonctionnaires appartenant à un corps, cadre d‘emploi ou emploi classé dans la même catégorie et dont l'indice terminal du grade le plus élevé est au moins égal à l'indice terminal du corps d'accueil.
Par concours :
Le décret 2003-1270 liste trois types de concours :
- Concours externe sur titres ouverts aux titulaires d'un diplôme sanctionnant un premier cycle d'études supérieures
- Concours interne aux fonctionnaires et agents publics ...] comptant au moins trois ans de services publics au 1er janvier de l'année au titre de laquelle est organisé le concours (Rq : la durée a été ramenée à trois ans par le Décret n°2007-1186 du 3 août 2007 - art. 8 JORF 7 août 2007).
- Concours réservé ouvert aux candidats justifiant de l'exercice, pendant une durée de quatre ans au moins, d'une ou de plusieurs activités professionnelles.
Par examen professionnel :
En application du 1° de l'article 35 de la loi du 9 janvier 1986 précitée, dans la limite du tiers du nombre de titularisations prononcées au titre du présent article et des détachements prononcés dans les conditions fixées à l'article 23, par examen professionnel ouvert :
  a) Aux adjoints des cadres, secrétaires médicaux et agents chefs des établissements mentionnés à l'article 1er ci-dessus ;
  b) Aux agents de maîtrise, maîtres ouvriers et dessinateurs desdits établissements justifiant de neuf années au moins de services effectifs dans l'un ou plusieurs de ces corps."
Source : Métier de documentaliste hospitalier. Réseau national des documentalistes hospitaliers, 2009

Ces informations sont corroborées par un article du site infirmiers.com traitant du métier de documentaliste en IFSI, dans lequel une documentaliste est interrogée sur son parcours professionnel :

"Madame PAILLARD, quel est l'intitulé de votre poste ?
Technicienne supérieure hospitalière (TSH), contractuelle depuis 2005 à Nanterre, bibliothécaire par la formation continue.
Est-ce que tous les IFSI ont ce type de personnel ?
Des IFSI n'ont pas encore de centre de documentation et d’information (CDI). À Nanterre c'est la nouvelle directrice, Mme Odile DECKER qui a souhaité embaucher une professionnelle de la documentation et de l'information.
Comment devient-on documentaliste ?
Plusieurs parcours sont possibles.
En formation initiale, il existe des écoles (École de bibliothécaire documentaliste - EBD), des pôles métiers du livre d'une université (Médiadix : qui fait aussi de la formation continue) ou des instituts professionnels avec formation en alternance (http://www.ifa-rouen.fr/irtd/fad/) , des centres de formation continue (http://www.adbs.fr/) ou des universités qui proposent des options documentation en information et communication (Université paris 13 à Villetaneuse).
Des collègues ont passé le CAFB (Certificat d'aptitude aux fonctions de bibliothécaire), diplôme délivré par l’ABF (Association des bibliothécaires français) qui permet d’être opérationnel dans un CDI. Malheureusement, celui ci n’existe plus.
Quelle est la formation  idéale ou commune ou requise ?
Il n'y a pas de formation idéale à mon sens. Ce que nous souhaitons devenir professionnellement est envisageable avec des passerelles (formation continue, congé individuel de formation, …) ou formation initiale, l'idéal est peut-être de se confronter rapidement à ce métier pour savoir si on est réellement fait pour l'exercer (stages ou contrat à durée déterminée)."
Source : Documentaliste en IFSI : un métier à découvrir. Infirmiers.com, 2009

En ce qui concerne la recherche d'annonces d'emploi dans ces types de structures, nous vous invitons à consulter les sites d'annonces d'emploi, dont celui de l'Enssib.
A titre d'exemple, nous avons retrouvé une ancienne annonce d'emploi de documentaliste IFSI publiée en 2010.

Par ailleurs, nous vous invitons également à consulter un ensemble de fiches pratiques réalisées par l'Enssib, rassemblées sous le titre "Travailler en bibliothèque, documentation, archives", dans lesquelles vous trouverez de nombreuses informations sur les sources d'annonces d'emploi, les formations et les parcours possibles pour travailler en bibliothèque.
Vous pouvez enfin consulter notre pôle métiers des bibliothèques et de la documentation.