Bonjour, J'ai toujours entendu dire que les numéros de périodiques ne doivent pas être inscrits à l'inventaire (ils ne doivent pas recevoir de...

Question

Bonjour,
J'ai toujours entendu dire que les numéros de périodiques ne doivent pas être inscrits à l'inventaire (ils ne doivent pas recevoir de numéro d'inventaire). Pouvez-vous me confirmer ceci et sur quels textes "officiels" s'appuie cette pratique ?
Merci par avance

Réponse

Date de la réponse :  24/05/2012

Comme nous vous avons répondu récemment à une précédente question au sujet des numéros d'inventaire des collections en bibliothèque ou en centre de documentation, nous n'insisterons pas sur l'absence de "textes officiels" ou de normes bien établies. Il s'agit plutôt de pratiques non codifiées et relevant du "bon sens".

Ainsi en va-t-il de même pour le traitement des collections de périodiques.
Il est difficile de parler "d'inventaire" quand il s'agit de collections courantes. Le bulletinage des numéros à leur arrivée tient lieu de "registre d'inventaire", que celui-ci soit encore sous forme de "kardex" papier ou informatisé. Il est donc plus approprié de parler "d'état de collection".

En revanche, si les bibliothèques ont un rôle de conservation, certaines collections de périodiques sont alors reliées, et peuvent, à ce titre, figurer "à l'inventaire" sous un numéro unique, celui du (ou des) volume(s) relié(s).

Mais nous insistons une nouvelle fois sur le caractère non obligatoire de cette pratique lorsque la bibliothèque n'a pas de fonds patrimoniaux.

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Collections : Politique documentaire, Collections : Documents écrits