Bonjour, j'aimerais savoir les possiblités qu'offre la technologie RFID en ce qui concerne l'évaluation des consultations sur place. Comment cela...

Question

Bonjour, j'aimerais savoir les possiblités qu'offre la technologie RFID en ce qui concerne l'évaluation des consultations sur place. Comment cela marche t'il? Est-ce que vous auriez des références bibliographiques à ce sujet ou des expériences de bibliothèques qui pratiquent ce genre d'évaluation, que ce soit de cette façon ou d'une autre? En vous remerciant.

Réponse

Date de la réponse :  11/05/2009

L'étude de la consultation sur place des collections permet de mieux cerner l’usage effectif des fonds de la bibliothèque, dans la mesure où la bibliothèque se positionne comme un lieu de vie, la fréquentation de la bibliothèque n'est pas toujours motivée par l'emprunt de documents, d'autant plus que de nombreux usagers ne sont pas inscrits à la bibliothèque.
Cependant les outils et techniques d'évaluation de l'usage de la collection à l'intérieur de la bibliothèque ne font pas l'objet d'une abondante littérature.
Cet objet d'étude est brièvement évoqué au sein de documents généraux sur l'évaluation des bibliothèques.
Une norme : "ISO 11620" précise quel indicateur de performance doit être utilisé. Il s'agit de l'indicateur B.2.1.5. "consultation sur place et par personne", qui "a pour objet d'évaluer le degré d'utilisation des documents de la bibliothèque".

AFNOR (Association française de normalisation). NF ISO 11620 Indicateurs de performance des bibliothèques. 2e éd. St Denis La Plaine : AFNOR, 2008. 91 p.

- I - Dispositifs traditionnels pour l'évaluation de la consultation des collections.

A - En libre-accès

Des relevés effectués au moment du rangement des ouvrages et des périodiques consultés viseront à mieux cerner l’usage effectif des fonds en libre accès.
Pour cela il convient de demander au lecteur de ne pas ranger les documents consultés et de les déposer sur un chariot, dans une corbeille ou bien de les laisser sur les tables.
Ces documents sont alors traités soit manuellement, soit à l'aide de leur code à barre. On suppose dans ce dernier cas que le SIGB est doté d'une fonctionnalité "consultation sur place".

L'expérience de la BnF et de la Bpi concernant l'évaluation de la consultation des collections en libre accès est détaillée dans les articles du BBF ci-dessous.

- AMAR, Muriel et BEGUET, Bruno. Les semaines tests in BBF [en ligne]. n°6 2006. Disponible sur : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-06-0036-007#note-5 (consulté le 05 mai 2009)

- RIVES, Caroline. Imprimés en libre accès à la Bibliothèque nationale de France in BBF[en ligne]. n° 6, 2006. Disponible sur : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-06-0043-008 (consulté le 05 mai 2009)

Thierry Giappiconi fait part d'enquêtes menées dans le cadre du projet "Évaluer pour mieux gérer" permettant d'apprécier l'usage sur place des ressources documentaires. Il donne l'exemple du questionnaire "consultation sur place des ressources documentaires" qui a été utilisé à la bibliothèque municipale de Fresnes en 2000 ainsi que le résultat du questionnaire (p. 96-100). Il précise que ce questionnaire doit être adapté aux spécificités de chaque établissement afin de "mieux apprécier.. l'usage que le public fait sur place des différents domaines de la collection".

GIAPPICONI, Thierry. Manuel théorique et pratique d'évaluation des bibliothèques et centres documentaires. préf. de Jacques Bourdon. Paris : Cercle de la librairie, 2001. 223 p. Bibliothèques. ISBN : 2-7654-0795-9 .

B - Documents en magasin

Soit le prêt sur place est géré par le SIGB (ce qui est rarement le cas)
Soit comptage manuel des fiches "demande de consultation"

- II - L'apport de la RFID pour évaluer l'usage sur place des collections.

A - Les fournisseurs

La technologie RFID offre la possibilité d'obtenir des statistiques de consultation sur place. En effet elle permet d’identifier automatiquement les mouvements de documents sur les étagères, et ainsi, d’informer la bibliothèque sur le taux d’usage de ses documents.
Cette fonctionnalité est mise en avant par les fournisseurs de solutions RFID pour les bibliothèques : Ident/Tagsys, Nedap et 3M

- 3M propose L'assistant digital qui est un outil pour le récolement, le désherbage, la recherche et le classement ainsi que pour mesurer la consultation sur place.
3M. Assistant digital 3M™. [en ligne] Disponible sur : http://multimedia.mmm.com/mws/mediawebserver.dyn?6666660Zjcf6lVs6EVs66sT... (consulté le 6 mai 2009)

- Le système smartBlade™ d'Intellident offre une solution permettant d’identifier automatiquement les entrées et sorties de documents directement sur les étagères, et ainsi, d’informer la bibliothèque sur le taux d’usage de ses documents.
INTELLIDENT. smartBlade™ : INVENTAIRE &RECHERCHE Système innovant d’inventaire adaptable a mobilier existant. [en ligne] Disponible sur : http://www.intellident.co.uk/4.00/fr/downloads/SMDA4018.pdf (consulté le 6 mai 2009)

- Nedap propose un lecteur mobile et des étagères intelligentes qui détectent la présence d'un document en rayon. Il est nécessaire de s'inscrire gratuitement sur leur site pour accéder à la totalité de leur documentation.
NEDAP Bibliothèques RFID. [en ligne] Disponible sur : http://nedap.fr/contenu.php?menuid=40 (consulté le 6 mai 2009)

A propos des étagères équipées de capteurs proposées par Nedap vous pourrez consulter l'article du blog Bibliosession.
Bibliobsession 2.0. Mais quel est l'abruti qui a dit qu'une étagère, c'est débile?. [en ligne] Disponible sur : http://www.bibliobsession.net/2006/03/30/des-etageres-intelligentes-en-b... (consulté le 6 mai 2009)

B - Les réalisations
De fait ces solutions semblent convenir pour étudier une partie des collections, et elles s'avèrent couteuses et difficiles à mettre en place pour évaluer la consultation sur place de la totalité du fonds.
Si cette opportunité est souvent citée pour louer les avantages de la RFID, nous n'avons pas trouvé de retour d'expérience en bibliothèques.

La Médiathèque de Calais à mis en ligne plusieurs documents à propos de son expérience.
Médiathèque de Calais. RFID [en ligne] Disponible sur : http://194.206.101.115/opacwebaloes/(ejk3ob45vpqcws45pulwto55)/index.aspx?IdPage=182 (consulté le 6 mai 2009)

C - Références sur la RFID en bibliothèque
- Une présentation globale de la technologie RFID et de ses
applications, avec une mise en avant pour les bibliothèques a été réalisé par des étudiants de la Haute Ecole de Gestion (HEG). Leur travail récent comporte une bibliographie très étoffée.

ELLETRI, Maurizio et LABAT, Nicolas. La technologie RFID et son
application en bibliothèque. [en ligne] Disponible sur : http://campus.hesge.ch/rezzonicoa/Velletri-Labat_RFID_bibliotheque_16%20... (consulté le 6 mai 2009)

- l’ADDNB(Association pour le Développement des documents Numériques en bibliothèques). Compte-rendus de la journée RFID (14 mai 2007). [en ligne] Disponible sur : http://www.addnb.fr/spip.php?article315 (consulté le 6 mai 2009)

- Vous trouverez des liens pointant vers des expériences sur la page RFID de Bibliopédia.
BIBLIOPEDIA. RFID. [en ligne] Disponible sur : http://biblio.wikia.com/wiki/RFID (consulté le 6 mai 2009)

Articles :
Le Bulletin des bibliothèques de France (BBF) aborde régulièrement des sujets associés à votre question.
- POUILLIAS, Marie-Thérèse. RFID et bibliothèques in BBF 2005, n°5. [en ligne] Disponible sur : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2005-05-0056-004 (consulté le 6 mai 2009)

- ROBERT, Christophe. Bibliothèque et RFID in BBF, 2008, n° 1. [en ligne] Disponible sur : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2008-01-0096-006 (consulté le 6 mai 2009)

Cordialement,
Le Service questions? réponses! de l'enssib
MOTS CLES : Gestion et évaluation : Évaluation, Traitement de l'information : Informatique documentaire, Collections : Politique documentaire,