bonjour, je cherche des informations bibliographiques sur les comités d'inspection et d'achat de livres créés en 1912 et qui perdurent jusque dans...

Question

bonjour,
je cherche des informations bibliographiques sur les comités d'inspection et d'achat de livres créés en 1912 et qui perdurent jusque dans les années 60 dans les bibliothèques municipales. Ces comités constitués de notables, élus, érudits locaux orientaient et validaient les achats de livres.

Réponse

Date de la réponse :  29/07/2013

Nous vous proposons les résultats de nos recherches, qui ne couvrent probablement pas le sujet de façon exhaustive, mais ouvrent quelques pistes de recherche.

Quelques références historiques :

Un article qui fait l'histoire des comités d'inspection :
- ROSELLI MARIANGELA, VERDIER VERONIQUE. Les usages sociaux d'une instance de contrôle. BBF, 2000, n° 1, p. 20-31 :
http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2000-01-0020-003
Résumé de l'article:
"Les comités d'inspection et d'achat de livres ont été institués en 1839 comme organes chargés de contrôler les collections des bibliothèques municipales. L'étude menée ici porte sur la période qui va de 1885 à 1945 et tente de répondre à deux types d'interrogation : les conséquences de l'institutionnalisation d'une instance de contrôle extérieure à la bibliothèque proprement dite ; la création par l'État de cette instance qui peut être considérée comme une intervention du pouvoir central dans le fonctionnement des institutions locales."
Des références bibliographiques, à la fin de l'article, vous permettront d'aller plus loin.

Par ailleurs, nous vous conseillons de rechercher des documents portant sur l'histoire des censures en bibliothèque ; par exemple :
- CROGUENNEC MICHEL. Les bibliothèques de Petit-Quevilly :
http://80.70.34.146/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=230
Extrait :
"Si les murs appartiennent à la commune, en revanche, la gestion et la constitution des fonds de la bibliothèque relèvent du conseil d’administration élu parmi les membres du comité du musée-bibliothèque spécialement constitué à cet effet. Cependant, au début des années 1900, ce mode de gestion délégué commence à montrer ses limites. Dans le même temps le décret du 1er juillet 1897 impose la création d’un comité d’inspection et d’achat de livres dans toutes les villes disposant d’une bibliothèque publique municipale. Ce comité d’inspection et d’achat est composé de cinq membres choisi par le maire au sein de l’élite culturelle locale et désigné par le Ministre de l’Instruction Publique. Pour l’Etat, il s’agit là de mieux contrôler les fonds d’ouvrages et leur destination marquant ainsi sa volonté d’encadrer l’essor des bibliothèques en France. Seule condition à cette cession définitive, que la commune veille à la gratuité de cette bibliothèque et assure son ouverture régulière au public tout le long de l’année."
- Décret relatif aux bibliothèques municipales. Bibliothèque de l'école des chartes. 1912, tome 73. pp. 395-397.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_191...
- l'article "Bibliothèque populaire" du Dictionnaire de pédagogie de Ferdinand Buisson (numérisé par l'INRP) évoque également les comités d'inspection : < http://www.inrp.fr/edition-electronique/lodel/dictionnaire-ferdinand-bui...

Nous vous signalons également quelques références relatives aux comités consultatifs des bibliothèques municipales, qui ont pris la suite des comités d'inspection en 1961. Ces références sont principalement tirées du Bulletin des bibliothèque de France (BBF).

Textes législatifs :
- Comités consultatifs des bibliothèques municipales. BBF, 1961, n° 11, p. 525-526 : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1961-11-0525-003
- Bibliothèques municipales. Comités consultatifs. BBF, 1962, n° 9-10, p. 488-495 : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1962-09-0488-006
- Comités consultatifs des bibliothèques municipales. BBF, 1964, n° 3, p. 151-151 : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1964-03-0151-006

Deux exemples de vie des comités en 1957 et 1964 :

- Journées d'étude des bibliothèques de France IN BBF, 1957, n° 12, p. 879-902 : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1957-12-0879-002
Extrait :
"M. LELIÈVRE faisant part d'une critique formulée par les membres de la Commission d'inspection et d'achat d'une bibliothèque qui ont estimé que le niveau du bulletin était trop savant et trop difficile pour être utilisé avec fruit, rappelle que le Bulletin ne constitue pas seulement un organe de liaison entre la Direction des bibliothèques de France et les bibliothécaires, mais aussi une revue bibliothéconomique de diffusion internationale qui doit conserver un niveau technique et scientifique élevé. Il a en outre été précisé que les frais d'impression étant importants, il n'a pas été possible de continuer certains services gratuits du bulletin.
M. GUIGNARD souhaite que le Bulletin publie des études sur l'histoire du livre; il lui est répondu que le programme du bulletin ne permettait pas de retenir pour le moment cette suggestion en ce qui concerne les monographies et les études de détail, mais qu'on pourrait peut-être soit envisager la publication de tels articles dans un numéro spécial comportant de plus nombreuses illustrations, soit y consacrer un fascicule des Cahiers des bibliothèques de France."

- Réunion des bibliothécaires de la région du Sud-Est. BBF, 1964, n° 1, p. 25-28 : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1964-01-0025-003
Extrait :
"Après Mr Rocher, Mlle Beau fait une communication sur les comités consultatifs des bibliothèques municipales récemment créés par le décret n° 6I-1003 du I-9-196I. D'après elle, ces comités permettent sans doute au bibliothécaire de recueillir l'avis de certains spécialistes. Ils présentent cependant de nombreux inconvénients, celui entre autres, de réunir des non usagers de la Bibliothèque, inutiles ou prétentieux, qui en ignorent les ressources et les besoins, de perdre leur temps en palabres qui paralysent les achats rapides, en particulier ceux d'occasion si utiles pour enrichir les fonds régionaux et spéciaux des bibliothèques municipales.
A cet exposé, Mr Lecutiez répond être d'un avis contraire. Il pense que le comité peut être un utile paravant en cas de désaccord du bibliothécaire avec sa municipalité et peut lui permettre de faire admettre à celle-ci des décisions qu'il lui serait difficile autrement de faire accepter. Mlle Barrion fait remarquer qu'il peut y avoir des difficultés non seulement entre le bibliothécaire et sa municipalité, mais aussi entre lui et son comité, d'où une situation extrêmement désagréable. Mr Vaillant pense que la situation varie essentiellement suivant les villes et que dans ces conditions, il pourrait y avoir une distinction entre la loi et son application qui pourrait être du ressort de l'Inspecteur général, au courant des difficultés du bibliothécaire."

Tous les liens ont été consultés le 26 juillet 2013.

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Histoire du livre et des bibliothèques : Patrimoine : Histoire des bibliothèques ; La bibliothèque : organisation et environnement : Politiques publiques