Bonjour, Je travaille actuellement dans la bibliothèque municipale d'une petite commune. Nous sommes informatisés depuis 2006, mais nos lecteurs n...

Question

Bonjour,
Je travaille actuellement dans la bibliothèque municipale d'une petite commune. Nous sommes informatisés depuis 2006, mais nos lecteurs n'ont pas de cartes, car nous n'avions pas alors suffisamment de budget pour en acheter. La situation actuelle est que les lecteurs donnent leur nom chaque fois qu'ils veulent emprunter. Aujourd'hui, j'aimerais changer cela et distribuer des cartes aux lecteurs pour faciliter le prêt, mais la mairie juge que cela fonctionne bien sans depuis 2006 et ne voit pas l'intérêt. Comment les convaincre ? Existe t-il des normes, des recommandations ou des ouvrages ou articles sur l'utilité des cartes de prêt en bibliothèques ? Et dans un second temps, si je parvient à convaincre la mairie, où puis-je me fournir pour ces cartes ? Merci d'avance pour votre réponse.

Réponse

Date de la réponse :  23/04/2012

Vous cherchez dans un premier temps des arguments pour convaincre votre tutelle de l'utilité des carte de lecteur.

- Vous avancez un premier argument sur la simplification du prêt. Pour l'utiliser, vous devez l'illustrer de statistiques sur le temps passé à chercher un compte par lecteur (problème des homonymes par exemple), le nombre de prêts, la difficulté (si elle existe) pour les enfants à donner leur nom, de l'attente éventuelle provoqué par le système etc.

- Un deuxième argument est celui de la carte de bibliothèque utilisée comme support de promotion de la bibliothèque et au-delà de celle-ci de l'image de la commune. Vous pouvez lire à ce sujet un article de Marielle de Miribel paru en 1995 sur cette question :
MIRIBEL, Marielle de, « Que mettre sur une carte de lecteur ? », BBF, 1995, n° 1, p. 56-59 [en ligne] http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1995-01-0056-009

- En complément de l'outil promotionnel, la carte peut être le support d'informations pratiques fort utiles aux usagers et pourtant facilement oubliées comme les horaires d'ouvertures ou le numéro de téléphone de la bibliothèque.

- un autre argument, défendu encore par Marielle de Miribel, est celui du lien privilégié matérialisé par la carte de bibliothèque entre le lecteur et l'institution. Posséder une carte, c'est devenir membre, avoir un sentiment d'appartenance à une communauté :
MIRIBEL, Marielle de, « Les rites d'inscription du lecteur », BBF, 2000, n° 4, p. 18-26 [en ligne] http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2000-04-0018-003

- Enfin, la carte de lecteur, notamment les numéros de son code-barres peut représenter le seul moyen d'identification pour accéder à des services en ligne tels que la réservation de document.

Vous souhaitez aussi savoir où commander des cartes.
Les fournisseurs habituels de matériel pour bibliothèque proposent généralement cartes et codes-barres. Si ce n'est pas le cas de votre propre fournisseur, vous trouverez une liste de prestataires sur l'internet comme celle-ci par exemple : http://www.bibliofrance.org/index.php?option=com_content&task=view&id=19#ca

Tous les liens ont été consultés le 23 avril 2012.

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Services et publics : Prêt ; La bibliothèque : organisation et environnement : Partenaires des bibliothèques