Bonjour, Je travaille dans un centre de documentation proposant uniquement des ressources audiovisuelles (DVD, et enregistrements de congrès). L...

Question

Bonjour,
Je travaille dans un centre de documentation proposant uniquement des ressources audiovisuelles (DVD, et enregistrements de congrès). L'établissement ne possède pas d'autre service documentaire.
Est-ce qu'une politique documentaire serait utile à mettre en place sachant qu'actuellement seulement 10% des étudiants de l'établissement utilisent ce type de ressources ?
Si oui, doit-elle être validée par le président de l'établissement, dans ce cas-là ?

Cordialement

Réponse

Date de la réponse :  19/06/2012

Si nous avons bien compris votre demande, vous voulez savoir s'il est nécessaire pour un centre de documentation peu fréquenté de formaliser sa politique documentaire et de la faire valider par sa tutelle. Il nous est difficile de vous répondre sans connaitre les enjeux de votre service : votre tutelle peut exiger de vous que vous formalisiez votre politique documentaire ; vous pouvez choisir de le faire de votre propre initiative pour améliorer votre relation avec elle, pour obtenir un plus grand soutient, initier une réorientation de votre service, chercher à servir de nouveaux usagers.

Les écrits de Bertrand Calenge ont théorisé la nécessité pour une bibliothèque de mettre en adéquation sa politique documentaire avec les besoins du public visé, dans le cadre d'un projet de service clairement défini. Cette politique peut être formalisée dans le cadre d'une charte documentaire.

Les centres de documentation ont peut-être moins l'habitude de formaliser leur politique documentaire sous forme de chartes, mais il semble néanmoins important pour un service de convenir avec sa tutelle de ses objectifs et de les présenter également aux usagers.

Les frontières entre centre de documentation et bibliothèques sont poreuses ; dans votre cas, peut-être que la formalisation de la politique documentaire peut être un moyen pour ouvrir votre service à de nouveaux usagers, le rapprocher du fonctionnement d'une bibliothèque ? C'est par exemple le mouvement qu'avait choisi la documentation du Mnam lorsqu'elle a évoluée pour devenir la Bibliothèque Kandinsky en repensant ses espaces, ses horaires d'ouverture, l'organisation de ses collections, ses services et sa politique documentaire : http://bibliothequekandinsky.centrepompidou.fr/medias/medias.aspx?INSTAN...

Dans l'ouvrage Conduire une politique documentaire, Bertrand Calenge décrit ainsi la charte des collections (page 141) :
"L'expression publique de la politique d'acquisition est représentée par la charte des collections (voir encadré 8 [Une charte des collections d'après W. A. Katz]). C'est en quelque sorte la référence constitutionnelle de la politique documentaire, et à ce titre :
- elle est de préférence validée par la tutelle de la bibliothèque;
- elle fixe les grands cadres de référence des autres documents de travail;
- elle est révisable régulièrement sous condition de négociation réfléchie quant aux objectifs principaux de la bibliothèque.
Affirmant les priorités de constitution et de valorisation des collections, ce document répond à un souci de clarification des orientations pour l'ensemble des personnels, de pédagogie vis-à-vis des publics, d'identification des axes documentaires pour les partenaires et de lisibilité pour les tutelles. ..."
Source :
CALENGE Bertrand. Conduire une politique documentaire. Paris : Éd. du Cercle de la librairie, 1999. 2-7654-0717-7

Pour aller plus loin :

Poldoc : politiques documentaires. Groupe de recherche bibliothéconomique appliquée aux outils des politiques documentaires [en ligne]. Disponible sur: http://poldoc.enssib.fr

ACCART, Jean-Philippe, RETHY, Marie-Pierre. Le métier de documentaliste. 3e édition. Paris : Editions du Cercle de la Librairie, 2008. Présentation sur le site de l'éditeur : http://www.electrelaboutique.com/ProduitECL.aspx?ean=9782765409618

Tous les liens ont été consultés le 19 juin 2012.

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Collections : Politique documentaire