Bonjour, Je travaille dans une BU qui utilise la CDD. Nous sommes à la recherche d'une solution pour classer les grands formats des livres d'art....

Question

Bonjour,
Je travaille dans une BU qui utilise la CDD. Nous sommes à la recherche d'une solution pour classer les grands formats des livres d'art. Auriez-vous une idée ou des exemples qui se pratiquent ailleurs? Merci

Réponse

Date de la réponse :  24/05/2011

Il existe plusieurs possibilités de classement ; il vous revient d'apprécier laquelle correspond le mieux à votre fonds (nombre total d’ouvrages en art, nombre total de grands formats) et à votre aménagement dans l’espace.

1. Regroupement sous un même indice et intégration suivant un classement Dewey

Cette solution nécessite d’avoir au moins une tablette d’ouvrages d’art et de régler la tablette sur la hauteur pour intégrer les exemplaires.
Voici un exemple de cote qui utilise un indice générique en ajoutant le suffixe GF (grand format) dans la cote Dewey entre l’indice et les trois 1ères lettres de l’auteur : 700 GF XXX

2. Regroupement dans un espace dédié : par exemple dans un meuble ou des présentoirs

Cette solution permet de mettre ces livres en valeur.
Il reste à intégrer cet espace de manière cohérente dans l'organisation de vos collections (par exemple, à proximité des autres livres d'art).
Une cote générique avec suffixe GF peut convenir ici aussi.

Cette solution est proche de celle préconisée par Bertrand Calenge pour certains supports dont le format peut justifier un classement spécifique :
"...si les formats sont trop disparates (cas des livres dans un espace musique), le classement linéaire multi-supports rendrait invisibles les supports les plus rares ou les plus discrets. Il semble alors préférable de regrouper à part ces supports, quitte à leur attribuer des cotes identiques à celles qu'ils auraient eues en classement multi-supports. De préférence, on les regroupera également non loin des rayonnages apparentés en termes de contenus."
Source :
CALENGE, Bertrand. Les cailloux dans la chaussure : ou quand un détail peut faire vaciller... in Mettre en oeuvre un plan de classement. Villeurbanne : enssib, 2010, page 72

3. Les grands formats sont disséminés sur les tablettes dans un positionnement à plat ou dans le sens de la largeur

Dans ce cas précis, on peut maintenir une cote Dewey traditionnelle.
Inconvénient : la cote sera peu ou pas lisible par les usagers.

4. Les grands formats sont disséminés et classés sur la hauteur

Cette solution nécessite d’ajuster toutes les tablettes dans le sens de la hauteur pour pouvoir accueillir partout des grands formats.
Inconvénient : cela occasionne une perte de place sur les rayonnages.

Pour aller plus loin :

Organiser le libre accès / sous la direction de François LARBRE. Villeurbanne : Institut de formation des bibliothécaires, 1995. Présentation dans le BBF : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1995-06-0114-017

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Collections : Documents écrits, Traitement de l'information : Systèmes classificatoires