Bonjour, nous réfléchissons à mettre en place une offre numérique dans notre bibliothèque. Nous aimerions mettre à disposition des tablettes...

Question

Bonjour,
nous réfléchissons à mettre en place une offre numérique dans notre bibliothèque. Nous aimerions mettre à disposition des tablettes numériques ou des liseuses sur lesquelles les usagers pourront avoir accès à de la presse numérique en ligne. Savez-vous quelles bibliothèques ont déjà expérimenté ce système, en France ou à l'étranger, et si cela a été concluant ? Merci d'avance

Réponse

Date de la réponse :  09/09/2011

Voici les pistes que nous vous proposons pour documenter et mettre en oeuvre votre projet :

1- Prêt de liseuses et de tablettes en bibliothèque publique et universitaire françaises

Les expérimentations des prêts de liseuses et de tablettes se sont multipliées depuis 2 ans dans les bibliothèques françaises, notamment de lecture publique qui ont été pionnières, comme la BPI ou les médiathèques de la Roche-sur-Yon et d’Issy-les-Moulineaux en 2009. Depuis, on assiste un peu partout à l’inauguration de nouveaux services de prêt de liseuses pré-chargées, comme à la médiathèque de Toulouse, les BDP de la Meuse, des Yvelines et de Savoie ou encore les médiathèques d’Albi, de Levallois Perret, et la BM de Troyes qui proposent des portails dédiés à la lecture numérique.

Les bibliothèques d’université et des grandes écoles commencent elles aussi à tester ces nouveaux protocoles de lecture auprès de leurs usagers, avec par exemple le projet Solen du MediaLAB de Sciences Po qui conduit un programme de recherche et de développement sur les plateformes d'accès aux lecteurs ebook et aux contenus numériques sur terminaux nomades (http://www.medialab.sciences-po.fr/fr/projects/Solen/) ou encore le projet Calliopé porté par la Mission innovation numérique de l’Enssib pour la bibliothèque de l’école (http://www.enssib.fr/node/2825).

La plupart du temps les liseuses sont testées et prêtées avec un contenu pré-chargé, accompagné du mode d’emploi du dispositif pour l'usager, mais certaines bibliothèques universitaires, comme celle d’Angers, font le choix de proposer un service de « livrels » en laissant le soin à l’usager de procéder à son propre chargement depuis des réservoirs numériques libres de droits : http://bu.univ-angers.fr/index.php?S_file=config/html/e_readers.php.

Les nouveaux enjeux professionnels posés par cette offre de service en bibliothèque sont analysés avec clarté dans le numéro de mai 2010 de la revue Documentaliste Sciences de l’information, consacré à un dossier sur le livre numérique http://www.adbs.fr/revue-docsi-volume-47-n-2-mai-2010-dossier-le-livre-n....

2- Retours d’expérience et enquête d’usagers sur la presse disponible sur tablette

Un grand nombre de retours d’expérience de ces bibliothèques pilotes est relayé par les associations professionnelles qui publient les enquêtes d’usages et de satisfaction d’usagers.

Depuis 2011, l’ADDNB, l’Association pour le Développement des documents Numériques en bibliothèques, met à disposition les résultats de l’enquête sur les premiers prêts de liseuses en bibliothèques municipales, dont la médiathèque de Lorient et la BM de Bordeaux ont été les fers de lance : http://www.addnb.fr/spip.php?article687&var_recherche=pr%25C3%25AAt%20de....

Sur le site de la BPI, la page du Consortium pour l'acquisition des ressources électroniques en ligne signale également quelques exemples de bibliothèques proposant des offres innovantes dans la rubrique : "Retours d'expériences : des bibliothèques relatent leurs projets" http://www.bpi.fr/fr/professionnels/collections_et_services2/
carel_ressources_electroniques/en_savoir_plus.html.
Le Motif, l’Observatoire du livre et de l’écrit en Ile de France, a également publié en 2011 les résultats de l’expérimentation de prêt de liseuses en bibliothèque : http://www.lemotif.fr/fr/le-motif/mission/.

Par ailleurs de nombreuses journées d’étude professionnelles ont été consacrées aux prêts de liseuses et de tablettes tactiles, au cours desquelles a été plus particulièrement évoquée l’offre de presse numérique sur tablettes. Notamment, la journée « Bibliothèque et numérique » du 17 juin organisée par l’ARALD au cours de laquelle deux bibliothèques ont présenté leur nouveau service de presse sur tablette. En particulier l’expérience "Ipad et le kiosque.fr" du RISOM qui s’est avérée très concluante pour les usagers :
http://www.netvibes.com/bibliotheque-et numerique#Les_intervenants_de_la_seconde_partie.

En ce qui concerne l’offre d’applications dédiées à la presse sur tablette, vous pouvez consulter une réponse de notre service qui aborde notamment les pratiques des bibliothèques américaines : http://www.enssib.fr/questions-reponses/une-question-11450.

Concernant le degré de satisfaction des usagers, les attentes et les pratiques de ces services portables, vous pouvez consulter le compte-rendu de la journée d’étude du 30 juin 2011, « E-books et autres supports en bibliothèque », organisée par la bibliothèque départementale de Lot-et-Garonne en partenariat avec l’ABF :
http://www.slideshare.net/BD47/journe-tude-abfnerac,
http://www.cg47.org/bd47/bd/documents_pdf/CR30juin.pdf.

Enfin, pour compléter ces premiers retours d’expérience, vous pouvez également consulter le mémoire de Master réalisé en 2011 par Tiphaine Gauquelin sur l’impact du développement de l’e-book sur l’organisation des bibliothèques et du métier : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-49376.

3- Nouveaux portails numériques et nouveaux dispositifs de lecture

Pour compléter ce panorama, non exhaustif, sur l’état des lieux de ces services innovants, encore à l’essai dans les bibliothèques françaises, il convient de souligner que l’amplification du phénomène s’explique par un contexte à la fois technique et éditorial propice ; les dispositifs de lecture, notamment les liseuses à encre électronique, sont de plus en plus performants, et disposent maintenant de connexion à internet à un coût plus accessible que celui des tablettes tactiles comme l’Ipad. Une étude comparative de l’offre de liseuses et des tablettes peut permettre d’affiner les choix de dispositifs de lecture en fonction des contenus et des usages de consultation : http://www.clubic.com/article-317476-1-livres-electroniques-loupe.html],....

Quant à l’offre de contenu numérique francophone, jusqu’à présent plutôt universitaire, disponible sur des plateformes comme Numilog ou Cairn, elle commence également à se diversifier et à s’étoffer avec les possibilités du format epub et l’émergence de nouveaux portails français de librairies numériques littéraires comme Bibliosurf (http://www.bibliobernt.net/Pret-de-liseuses-en-bibliotheques), Immatériel, Publie.net ou encore Lekti.net (adopté par la médiathèque d’Albi : http://www.mediatheque-albi.fr/index.php?option=com_content&task=view&id...).

Du côté des universités et des chercheurs, le portail OpenEdition du Cléo présenté à l’occasion de la journée du réseau Mistral-Doc de la région Paca du 31 mars, regroupe l’offre numérique de Revues.Org, Hypothèses.org et Calenda : http://leo.hypotheses.org/6093.

Pour conclure cette synthèse, il serait trop long d’aborder ici la situation des bibliothèques à l’étranger. Rappelons juste que si le prêt de liseuses et de tablettes en bibliothèque a le vent en poupe aujourd’hui dans l’ensemble de l’Europe, ces services ont pris leur essor il y a déjà quelques années dans les pays anglo-saxons. Notamment Outre-Atlantique, où la consultation de la presse sur tablette numérique est devenue chose courante pour les usagers de bibliothèque, dans une économie d’offre numérique développée dès le départ avec son dispositif, comme le Kindle d’Amazon ou l’Ipad de l’Ebook Store d’Apple.

Tous les liens ont été consultés le 9 septembre 2011.

Nous espérons avoir répondu à votre question. Si ce n'était pas le cas, n'hésitez pas à nous recontacter.

Cordialement,

Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Traitement de l'information : Informatique documentaire, Services et publics : Prêt, Services et publics : Services au public, Collections : Ressources Numériques