Comment indiquer un alphabet qui n'est pas dans la liste standard ?

Question

Bonjour,
Notre bibliothèque possède des fonds en Kurde, avec des écritures différentes pour le même dialecte.
Pour les langues, j'ai commencé à ajouter à la liste du logiciel que je commence juste à utiliser les codes ISO 639-3 correspondants (Kurde en général = "Kur", Kurde central = "ckb", etc).
Le champ langue étant répétable, je pense coder les documents concernés avec les _deux_ niveaux de code ISO 639-3, par exemple: "Kur" ET "Kmr", afin que, si nous devons transmettre les données à d'autres systèmes ne disposant pas du code de dialecte, même si la donnée du dialecte est perdue, il restera "au moins" celle de la langue (le mieux étant l'ennemi du bien...).
Pour les systèmes d'écriture, j'avais pensé à utiliser ISO 15924. Mais je suis d'abord allé voir sur votre site la réponse à la question "Quel champ UNIMARC permet d'indiquer l’alphabet d'un document ?" qui m'a déjà appris quel champ devrait être utilisé pour coder le script (il me reste à en trouver l'accès dans PMB, voire à le rajouter dans les formes de saisie).
Cependant, ma question concerne la meilleure manière de coder le champ en question, toujours avec le souci de veiller à l'interopérabilité = la possibilité de transmettre des données exactes, si moins précises, à d'autres systèmes, tout en conservant le degré de précision souhaité en interne.
En effet, le kurde septentrional ("Kmr") peut s'écrire en cyrillique (en Arménie et Géorgie de l'époque soviétique), en caractères latins (Turquie actuelle, Syrie) et en alphabet arabe (Syrie, Irak et Iran). Mais nous avons des ouvrages dans deux autres systèmes, qu'il me semble nécessaire de différencier:
- le système soviétique des années 20 (avant le passage au cyrillique) utilise des caractères latins avec quelques emprunts au cyrillique ; le système est très différent de celui en usage actuellement en Turquie;
- le système "classique" de l'époque ottomane, utilisé jusqu'au passage de la Turquie à l'alphabet latin, est aussi de type arabe, mais il est très différent du système actuel (correspond au système du turc ottoman).
J'aurais tendance à placer en $100 / 34-35 les "génériques" latin et arabe correspondants, peu précis mais standards, et les données plus précises (mais non standards), dans un champ, par exemple réservé pour un usage particulier...
Est-ce selon vous la bonne approche ? Auriez-vous alors un champ à me proposer? Ou bien fais-je fausse route?
Grand merci pour toute remarque,

Réponse

Date de la réponse :  15/06/2016

Vous cherchez des conseils pour la catalogage de documents qui ne sont pas dans des alphabets standards.

Votre question est très pointue.

Il est possible que la réponse figure dans ce recueil des normes de catalogage, mais nous ne sommes pas en mesure de l'analyser pour vous répondre de manière précise :
Normes de catalogage. Tome 1, Formation des bibliothécaires et documentalistes : normes fondamentales : nouvelles normes FD Z44-063 et NF ISO 690. AFNOR, 2011

D'autre part, au-delà des normes, nous vous conseillons de tenir compte du pratiques en vigueur dans le réseau documentaires au sein duquel vous souhaitez vous insérer.

Si vous souhaitez vous insérer dans le réseau Sudoc, vous pouvez consulter le Guide méthodologique proposé par l'ABES ; pour des conseils, vous pouvez utiliser son guichet d'assistance.

Si vous souhaitez vous inscrire dans le réseau de la BnF et que vous n'avez pas trouvé de réponse dans son Guide pratique du catalogueur, vous pouvez demander conseil au service de la Bibliographie nationale française - Livres :
Téléphone : 01 53 79 59 91 ou 01 53 79 84 15
Courriel : bibliographie.livres@bnf.fr

Enfin, vous pouvez également demander conseil aux bibliothécaires de la Bulac, qui ont peut-être été confrontés aux mêmes difficultés que vous.