comment peut-on évaluer grossièrement la valeur financière du fond documentaire d'une bibliothèque, si l'on connait la quantité d'ouvrages du fond ?

Question

comment peut-on évaluer grossièrement la valeur financière du fond documentaire d'une bibliothèque, si l'on connait la quantité d'ouvrages du fond ?

Réponse

Date de la réponse :  10/02/2010

1. En tout premier lieu nous inclurons dans le prix moyen du document les frais liés au traitement documentaire et à l'équipement.

Selon Bertrand Calenge, "le coût du traitement documentaire représente le cumul des coûts du circuit du document exprimés en minutes/homme (et traduites en coût de personnel par document), et en coûts matériels (antivol, code à barres) exprimés en coût moyen par document".
CALENGE Bertrand. Bibliothèques et politiques documentaires à l'heure d'Internet. (P. 50-51). - Paris : Ed. du Cercle de la librairie, 2008. - ISBN 978-2-7654-0962-5

Dans un article du BBF, Jean Gosguen (cf. infra), nous apprend que pour l'évaluation du préjudice subi lors d'un sinistre, une bibliothèque a réussi à faire accepter par la compagnie d'assurance une estimation fondée "sur la notion de « produit culturel à valeur ajoutée », selon laquelle le prix d'achat d'un livre acquis par une bibliothèque représente seulement 25 % du coût total, lequel inclut le coût des opérations intellectuelles, administratives et techniques précédant, accompagnant et suivant l'entrée du livre dans les collections et aboutissant à sa mise à la disposition du public.
C'est cette méthode de calcul qui a été retenue par l'expert. Toutefois, l'étude approfondie que celui-ci a été amené à conduire a apporté deux correctifs principaux : l'estimation globale calculée par la ville sur la base d'un prix moyen a été remplacée par une étude plus affinée par catégories (encyclopédies, ouvrages d'art, documentaires, romans, etc.) ; conformément au contrat d'assurance, a été appliqué un coefficient de vétusté à partir d'un an d'âge, selon une méthode dégressive."
L'auteur nuance ce constat en donnant d'autres cas où l'évaluation a été moins favorable à la bibliothèque et conclut "que si certains principes généraux peuvent faire « jurisprudence » (notions de valeur ajoutée, de dépréciation par vétusté, de valorisation par rareté), les paramètres d'application peuvent varier considérablement selon la nature des collections, mais aussi selon le mode d'organisation de la bibliothèque."
Source :
Goasguen, Jean, « Comment calculer la valeur de remplacement de collections détruites ? », BBF, 1994, n° 5, p. 75-76 [en ligne]. Disponible sur :http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1994-05-0075-008 (consulté le 09 février 2010)

Le prix et la valeur des documents en bibliothèques universitaires ont été abordés par Denis Pallier et Jean Pierre Casseyre, dans un rapport annuel publié en 1998 [en ligne]. Disponible sur :
http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/38/3/20383.pdf (consulté le 09 février 2010).

En complément de cette première partie consultez la réponse de notre service sur un sujet similaire : http://www.enssib.fr/questions-reponses/une-question-11161 (consulté le 09 février 2010)

2. Ceci étant écrit, se pose effectivement la question de déterminer le prix d'achat moyen des documents.

Disons qu'il n'y a pas de constante de prix mais des variables importantes selon la nature des documents mais aussi selon le type de livre.

Pour le livre par exemple, les chiffres les plus précis que nous ayons trouvés datent de 2002 et sont cités dans un livre paru en 2007 :
ROUET, François. Le livre mutations d'une industrie culturelle. Édition 2007. Paris : La Documentation française, 2007
Page 163, un encart donne le prix moyen des différents types de livres (TTC) en 2002 (nous extrayons les principaux chiffres en les arrondissant) :
- livres jeunesse : 6 euros
- bandes dessinées : 9 euros
- littérature et documents : 10 euros
- sciences humaines, livres pratiques : 14 euros
- sciences et techniques, encyclopédies : 20 euros
- beaux livres, livres d'art : 30 euros

L'article ci-dessous cite compare le prix moyen du livre avec celui d'autres documents (CD, DVD, logiciel de jeux) en 2008 :
Le prix du livre. in pour le livre ! [en ligne]. Disponible sur : http://pourlelivre.wordpress.com/2008/06/29/le-prix-du-livr
e/ (consulté le 09 février 2010)
Extrait : "Le prix moyen d’un livre est d’environ 10 euros – source SNE, enquête annuelle - (15 € pour un Cd de musique, 17 € pour un film en DVD, 38 € pour un logiciel pour console de jeu vidéo). Le prix moyen est de 6 € pour un livre de poche, de 9,6€ pour une bande dessinée, de 13 € pour un dictionnaire. Certaines collections de livres démarrent à 2 €"

Recherches infructueuses :

Le SNE publie chaque année des "statistiques détaillées par formats de livres sur 55 catégories éditoriales" ; nous n'avons néanmoins pas trouvé de chiffres relatifs au prix moyen dans l'édition 2008. Nous vous signalons toutefois l'édition la plus récente :
Syndicat national de l'édition France. Repères statistiques 2009, données 2008 International. Paris : Syndicat national de l'édition, 2009

Les chiffres clés du Ministère de la Culture ne mentionnent pas non plus le prix moyen du livre :
Centre National du Livre. Le secteur du livre : Chiffres clés 2007-2008 [en ligne]. Disponible sur : http://www.centrenationaldulivre.fr/IMG/pdf/Chiffres-cle_20
07-2008.pdf (consulté le 09 février 2010).

Cordialement,
Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : La bibliothèque : organisation et environnement : Politiques publiques, Gestion et évaluation : Finances, Évaluation