Concours interne d'adjoint du patrimoine de 1ère classe : option langue ou traitement automatisé de l'information ?

Question

Bonjour,
Je vais passer en mars 2014 le concours interne d'adjoint du patrimoine de 1ère classe. Je voudrais prendre une option facultative mais j'hésite entre l'anglais et le traitement automatisé de l'information. Pouvez-vous me dire en quoi consiste ces épreuves et me renseigner sur leurs niveaux de difficulté ?
Merci

Réponse

Date de la réponse :  03/12/2014

Vous souhaitez savoir en quoi consistent les épreuves facultatives du traitement automatisé de l’information et de l’anglais au concours d’adjoint du patrimoine de 2015.

Le décret n° 2007-110 du 29 janvier 2007 relatif aux modalités d’organisation des concours pour le recrutement des adjoints territoriaux du patrimoine de 1re classe fixe le programme des épreuves facultatives : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT0000004660...

L’article 3 de ce décret indique que le candidat peut choisir une des épreuve facultatives suivantes :
a) Une épreuve écrite de langue vivante étrangère, à choisir parmi les langues suivantes : allemand, anglais, espagnol, italien, portugais, grec moderne, néerlandais, russe ou arabe moderne (durée : une heure) ;
b) Une épreuve orale portant sur le traitement automatisé de l'information (durée : vingt minutes, avec préparation de même durée).

Pour l’épreuve automatisée de l’information, vous pouvez vous référer à la réponse du 28/11/2014 du service Questions ? Réponses ! de l’enssib : http://www.enssib.fr/content/concours-dadjoint-du-patrimoine-option-trai...

En ce qui concerne l’épreuve de langue vivante le décret n° 2007-110 du 29 janvier 2007 ne précisant pas si l’épreuve est une épreuve de thème ou de version, ni si l’usage d’un dictionnaire est autorisé, le jury choisit de cadrer cette épreuve à l’identique des épreuves concernant les mêmes langues aux autres concours.
Il précise donc que cette épreuve consiste en la traduction écrite, sans dictionnaire, d’un texte rédigé dans l’une des langues étrangères offertes au choix des candidats.
Les textes courts (environ 250 mots) sont choisis de manière à ce que leur traduction puisse être effectuée en une heure, le candidat étant jugé non seulement sur sa capacité à comprendre le texte mais aussi à le restituer dans le français le plus correct possible.
L’épreuve consiste à traduire un texte écrit d’environ 250 mots dans la langue choisie par le candidat, sans dictionnaire. Cette épreuve écrite ne comporte pas de programme, cependant les textes proviennent souvent d’articles de journaux.

Pour préparer cette épreuve écrite vous trouverez des conseils de préparation accompagnés de sujets de concours dans les ouvrages suivants :
- Concours adjoint territorial du patrimoine de 1re classe : concours externe, interne et 3e voie : catégorie C. Thomas Barris, Laurie Descamps. Nathan 2012 (pages 310 à 318) ;
- Concours adjoint territorial du patrimoine : externe, interne et 3e voie, catégorie C. Tout-en-un. Jérôme Brunet. Vuibert 2014 (pages 156 à 168).

De plus, vous aimeriez connaître le niveau de difficulté de ces 2 épreuves.

Les annales du concours d'Adjoint du patrimoine de 1re classe décrivent page 132 le niveau requis à l’épreuve écrite de langue vivante étrangère : « S’agissant d’une épreuve facultative, que l’on peut supposer choisie par le candidat parce qu’il maîtrise correctement la langue et pense pouvoir obtenir des points supplémentaires précieux pour l’admission, le niveau d’exigence est relativement élevé : on peut estimer, en l’absence de tout programme, que le niveau de langue requis est celui atteint au baccalauréat. »
Source : Adjoint du patrimoine de 1re classe concours externe, concours interne et 3e concours : catégorie C. La Documentation française, 2014

Dans ce même ouvrage, à la page 144 est mentionné sur le traitement automatisé de l’information : « L’épreuve est de nature à permettre aux candidats d’obtenir des points supplémentaires précieux pour l’admission pour peu qu’ils s’y préparent sérieusement. Une vague « culture informatique » n’est pas suffisante pour réussir cette épreuve. S’agissant d’une épreuve de vérification à l’oral des connaissances, le candidat devra posséder une culture informatique avérée, c'est-à-dire maîtriser le vocabulaire lié au domaine, connaître les principaux usages des matériels et des logiciels courants, posséder des notions juridiques liées à la sécurité de l’outil informatique, connaître l’impact des nouvelles technologies sur l’exercice de ses missions. »

Pour finir, nous vous recommandons de lire attentivement les annales corrigées citées précédemment.
En effet, cet ouvrage contient toutes les épreuves du concours d’adjoint du patrimoine de 1er classe de la session 2013 organisé par le Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne.

Cordialement,

Le service Questions? Réponses! de l'enssib

MOTS CLES : Métiers : Concours