Décloisonnement des sections jeunesse et adulte en bibliothèque

Question

Bonjour, je souhaiterais avoir des informations sur le décloisonnement des sections jeunesse en bibliothèque.
(après de longues heures de recherches je n'ai pas trouvé d'autres articles que celui du bbf, celui de l'ADBGV ainsi qu'un bref mémoire d'un étudiant en IUT).
Merci d'avance.

Réponse

Date de la réponse :  30/01/2013

Vous êtes à la recherche de documents traitant du décloisonnement des sections jeunesse en bibliothèque. Comme vous l'avez remarqué, ce sujet n'est pas souvent traité de manière spécifique dans la littérature professionnelle.

Voici ce que nous avons pu trouver :

D'abord un rapport de stage :
- DEMEYERE, Fanny. Le décloisonnement à la médiathèque Voyelles : premier bilan 8 mois après l'ouverture [en ligne]. Disponible sur : http://aurore.unilim.fr/ori-oai-search/notice/view/unilim-ori-8703

Cette même étudiante avait au préalable collecté les expériences de 8 bibliothèques ayant adopté le décloisonnement : Montpellier, Fontainebleau, Orléans (annexe La Source), Rambouillet, Mulhouse, Villeneuve-sur-Lot, Saint-Jean de Védas, Givors. Elle a présenté une synthèse également en ligne :
- Le décloisonnement des sections adulte et jeunesse dans les bibliothèques publiques : synthèse des témoignages recueillis (03 juin 2009) [en ligne]. Disponible sur : http://lpbib.wordpress.com/2009/06/23/decloisonnement-synthese/

Le Bulletin des bibliothèques de France (BBF) aborde régulièrement des sujets associés à votre question. Nous avons trouvé par exemple l'article suivant :
- JACOBSEN, Hélène, Section des jeunes et section des adultes. in BBF, 1999, n° 3, p. 76-79 [en ligne]. Disponible sur : http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-1999-03-0076-011
Extrait : "Il est aussi utile de bien réfléchir à l’organisation des circulations et à l’agencement des espaces afin d’éviter des rapprochements malheureux : par exemple, les rayons des bandes dessinées pour les enfants et de celles pour les adultes peuvent être éloignés les uns des autres..."

Vous trouverez également dans un numéro de la revue Bibliothèque(s) de l'ABF paru en octobre 2006, un dossier intitulé "Parcours jeunesse" et en particulier un article sur l'intégration des espaces jeunesse :
- Où les mettre ? Quelle place pour la jeunesse dans les BMVR ? Elisabeth Rozelot, Bibliothèque(s), n°29, octobre 2006. p. 10-13 : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-59118
Extrait :
"D’autre part les grandes bibliothèques ont accéléré le processus de réflexion et continué d’innover dans la départementalisation et le décloisonnement des collections. À la suite des précurseurs connus de Marne-la-Vallée ou de la bibliothèque Parmentier à Paris, la BMVR de Montpellier propose, à l’échelle d’une grande bibliothèque (6 354 m2), de rapprocher des collections destinées aux adultes et aux enfants dans des départements thématiques (musique et danse, littérature et arts…), tout en maintenant au départ une relative différenciation spatiale, les documents enfants étant présentés sur leurs propres étagères. Aujourd’hui, Gilles Gudin de Vallerin déclare : « Les grands établissements ont vocation à innover. Je souhaite aller plus loin dans le mélange des documentaires, en simplifiant le système actuel. L’expérience très positive sur le Département sciences et loisirs où cohabitent physiquement documents jeunesse et adultes me pousse à vouloir étendre ce système à d’autres secteurs documentaires et à passer d’espaces rapprochés à des espaces mélangés (sans toucher à la fiction). [...] Les bibliothécaires jeunesse restent partagés sur cette organisation des collections : les uns pensent qu’un espace spécifique très identifié facilitera la médiation (les enfants sont parfois perdus dans les grandes collections), les autres adhèrent à ce projet, persuadés que le rapprochement des publics et un travail plus transversal peuvent concilier accueil de qualité et prêt de masse tout en respectant les besoins spécifiques de certains publics. Sur le site, la BMVR affiche ses objectifs : « La suppression des clivages adultes-enfants, des départements thématiques, des espaces de rencontre et de mixité abolissant la distinction traditionnelle entre catégories d’âge, marque la volonté d’intégrer les plus jeunes dans le cadre culturel de la médiathèque et de les accompagner au fur et à mesure de leur évolution. »

L'article cite également le mémoire de Sylvie Martin, qui date de 2001 mais dans lequel vous trouverez peut être des éléments de réflexion :
- MARTIN, Sylvie.Quelle place pour la jeunesse dans les bibliothèques municipales à vocation régionale ? Mémoire de DCB, 2001 : http://enssibal.enssib.fr/bibliotheque/documents/dcb/martin.pdf

Jean-Claude Utard traite également de la question du décloisonnement dans sa contribution à la journée d’étude du 10 mars 2008, "Les bibliothèques pour la jeunesse : évolution ou révolution ?" : Les bibliothèques jeunesse entre petite enfance et culture ado : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/60272-les-biblioth...
Peut être trouverez vous d'autres pistes par l'intermédiaire du forum des bibliothécaires jeunesse : http://bibjeunesse.forumsactifs.com/f6-nos-pratiques-professionnelles

Enfin, nous vous signalons également les enregistrements de deux journées d'études passées, dont la thématique est proche de votre sujet de recherche :
- Enfants et jeunes en bibliothèque : regards européens, enssib, novembre 2012 : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-60144
- Bibliothécaire jeunesse : quel métier ?, enssib, octobre 2010 : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-48733