Détecteur incendie en médiathèque

Question

Bonjour,

Je dispose d'un espace de 158m² qui est l'espace de lecture de la médiathèque dans laquelle je travaille. Elle est ouverte au public tous les jours du lundi au vendredi et sa capacité maximum d'accueil est de 45 personnes. Cependant, il n'y a aucun détecteur de fumée dans cette pièce, le seul se trouve dans la toute petite réserve au fond de la pièce et qui est fermée chaque soir, ce qui revient à dire que si un feu se déclare dans la salle, tout peu brûler avant que le détecteur ne se déclenche. J'ai beau l'expliquer personne ne veut entendre cet état de fait et se justifie par "il y a eu un contrôle technique". N'ai-je aucun moyen pour obtenir un seul détecteur de fumée ? Y-a-t-il un texte qui me permettrait de motiver ma demande ?

Merci pour votre réponse

Cdt

Réponse

Date de la réponse :  31/01/2018

Vous travaillez dans une petite médiathèque dont l'espace de lecture mesure 158 m2 de surface et dont la capacité d'accueil maximale est de 45 personnes. L'espace de lecture n'est pas équipé de détecteurs de fumée,  seule la petite réserve située tout au fond et fermée chaque soir en est équipée et vous craignez que si un feu se déclare dans la grande salle, cet unique détecteur ne soit pas à même de se déclencher assez rapidement pour éviter un sinistre important. Vous avez alerté les personnes en charge de la sécurité incendie dans votre commune et il vous a été répondu qu'un contrôle technique avait été fait, sans plus de détails. Vous souhaiteriez savoir s'il existe un règlement sur lequel vous appuyer pour obtenir l'installation d'au moins un détecteur de fumée dans la salle de lecture.

D'après le site Securité.com que nous avons pu consulter concernant la réglementation et mise en sécurité des ERP (établissements recevant du public), votre médiathèque est un ERP de  type S (Bibliothèques, centre de documentation et consultation d'archives) de 5ème catégorie. (voir aussi Arrêté du 12 juin 1995 portant approbation de dispositions modifiant et complétant le règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP : types S et Y) Les instructions techniques que nous avons trouvées concernant ce type d'établissement indiquent que le système d'alarme utilisé dans ces établissements doit être de type 4 mais n'évoquent pas les dispositifs de détection de fumée.
Dans l'ouvrage intitulé Bibliothèques d'aujourd'hui, à la conquête de nouveaux espaces, Denis Thélot indique dans la partie "La sécurité incendie et la panique dans les bibliothèques"  (p. 281) :

"La réglementation a pour objectif la protection des personnes amenées à se trouver dans les établissements, qu'il s'agisse des personnes y travaillant ou du public qui y est reçu. La réglementation française contre l'incendie prévoit uniquement la protection des personnes et non la protection simultanée des personnes et des biens. Ce choix peut paraître réducteur notamment au regard des biens entreposés dans les bibliothèques, mais il est clairement établi que si, en cas de sinistre, toutes les personnes reçues simultanément dans l'établissement ont pu être sauvées, soit en s'évacuant par elles-mêmes, soit en étant aidées par des secours extérieurs, l'objectif du règlement de sécurité est rempli. [...]
Il n'est toutefois pas interdit de compléter les dispositions à mettre en oeuvre au moyen de dispositions techniques permettant une meilleur protection des biens."

Par ailleurs Denis Thélot indique plus loin :

"Les établissements sont l’objet de contrôles à plusieurs niveaux. Le premier contrôle est effectué dès la phase de conception et plus particulièrement lors de l’instruction des demandes de permis de construire.  Il s’agit donc d’un contrôle préalable à la réalisation des ouvrages. Un deuxième contrôle est effectué à la phase d’ouverture au public de l’établissement, sous la forme de la visite des commissions de sécurité et d’accessibilité. Cette visite donne lieu à un procès-verbal d’ouverture, éventuellement assorti de prescriptions à réaliser. Ce procès-verbal avec avis favorable permet la prise d’un arrêté d’ouverture de l’établissement qui constitue donc, en quelque sorte, le certificat de naissance de l’établissement qui autorise l’accueil du public. Ce deuxième contrôle est donc un préalable à l’ouverture au public. Un troisième contrôle est assuré par les obligations d’entretien et de vérification des installations techniques et de sécurité telles que prévues par les textes et selon une périodicité établie par les règlements. Ces contrôles sont diligentés par le chef d’établissement qui en assume la responsabilité et qui tient à jour un registre de sécurité faisant apparaître toutes les interventions nécessaires au maintien en bon état de fonctionnement des installations. Un quatrième contrôle est assuré par les visites périodiques des commissions départementales ou communales de sécurité selon une périodicité établie par le règlement de sécurité en fonction de l’importance de l’établissement. Ce contrôle se conclut par un procès-verbal notifié au chef d’établissement et éventuellement assorti de prescriptions à réaliser. Enfin un cinquième contrôle est prévu à l’occasion de transformations ou de modifications de l’établissement."
Source : Bibliothèques d'aujourd'hui, à la conquête de nouveaux espaces. Sous la dir. de Marie-Françoise Bisbrouck. Éditions du Cercle de la Librairie, 2010. Sommaire en ligne

Nous vous signalons l'existence d'un service de questions-réponses sur le site parlons-securite-incendie.fr, vous pourriez y poser de nouveau votre question.
Enfin, vous pourriez également ouvrir un fil de discussion sur le sujet sur le forum Agorabib (le forum des professionnels des bibliothèques et de la documentation) pour solliciter l'avis d'autres bibliothèques.