Dons de livres au Maroc : questions matérielles

Question

Bonjour,
je suis coordinatrice du réseau ArchiRès, réseau des bibliothèques des écoles nationales supérieures d'architecture régies par le Ministère de la culture. Je développe actuellement un partenariat avec l'école nationale d'architecture de Rabat à laquelle je souhaite faire régulièrement des dons de livres et périodiques issues des bibliothèques des ENSA. Pourriez-vous m'indiquer s'il existe des sociétés de transport pour gérer ce type de circuit ? Est-ce que la gratuité est courante ? On m'a parlé de valise diplomatique, mais je ne suis pas certaine que ce soit possible.
Merci d'avance.
Bien cordialement
 

Réponse

Date de la réponse :  18/09/2019

Vous êtes coordinatrice du réseau ArchiRès dont les écoles d'architecture sont régies par le ministère de la Culture.

Vous souhaitez initier un partenariat durable avec vos collègues de l'école nationale d'architecture de Rabat afin d'effectuer des dons réguliers d'ouvrages et de périodiques issus des fonds des bibliothèques d'ArchiRès.

Vous vous demandez quels moyens d'acheminement privilégier dans ce cadre et quels financements prévoir.

 

Dans un premier temps il nous semble opportun de vous rapprocher de l'Association Adiflor, (Association pour la Diffusion Internationale Francophone de Livres, Ouvrages et Revues) car leur expertise est reconnue par de nombreuses institutions ou organisations tels le Ministère de la Culture, dont vous dépendez, l'Institut Français, la BNF...

 

Ils sont certainement à même de vous conseiller sur le choix d'un transporteur comme en témoigne la liste des soutiens et des partenaires, où des noms de transporteurs, dont des déménageurs privés, apparaissent,  et notamment le Ministère de la Défense grâce à la Marine nationale.

 

Parmi les institutions françaises citées, le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France, nous semblent l'interlocuteur le mieux à même de vous accompagner dans vos démarches concernant le transport.

 

Service de coopération et d'action culturelle au Maroc

 

En effet, d'après le document consulté sur le site de Adiflor, il est important de connaître les frais de douane du pays d'accueil.

Et les frais de transport restent à la charge soit du donateur soit du bénéficiaire. Ils peuvent également être partagés.

 

Concernant l'utilisation de la valise diplomatique, d'après la définition donnée par le Ministère des affaires étrangères, elle ne correspond pas à votre projet :

L’inviolabilité :

 

Les valises diplomatiques ou consulaires doivent permettre aux gouvernements de correspondre avec les Missions et à celles-ci de correspondre entre elles par des envois scellés. Les valises qui ne peuvent contenir que la correspondance, des documents ou objets de caractère officiel, doivent porter des marques extérieures visibles permettant leur identification, être revêtues du sceau de l’État d’envoi (ou de la Mission) lequel doit en assurer une fermeture inviolable.

 

Quant à la gratuité, elle ne semble pas possible, comme le signale Bibliothèques sans frontières dans son formulaire de demande de partenariat :

Bibliothèques sans frontières : demande de partenariat ; contact : projets@bibliosansfrontieres.org

 

Pour aller plus loin :

 

2 autres organismes français proposant le don de livres :