Financements pour la conservation et la valorisation d'une collection particulière

Question

Bonjour,

Un particulier dispose d'une collection de plusieurs milliers de documents. Cette collection présente un intérêt documentaire notamment sur la résistance, la révolution Française et les révolutions, le communisme, l'anarchisme, le marxisme, les prisons et bagnes, les lettres, la philosophie, l'anthropologie, etc.

Ce particulier ne souhaite a priori pas disperser la collection au sein de bibliothèques universitaires ou de conservation et encore moins d'en faire don à une bibliothèque municipale qui pilonnerait la quasi-totalité du fonds. Il a pour projet de la mettre à disposition pour le grand public au sein d'une bibliothèque associative qui serait créée en territoire rural, et qui agirait comme un complément documentaire autonome aux structures de lecture publique existantes. Pour ce faire, il réfléchit aux possibilités d'intégration de la collection à un ou des catalogues par conventionnement avec une médiathèque départementale et / ou un réseau de bib d'une communauté de communes (voire la bibliothèque universitaire la plus proche). Pour lui, il s'agit de ne pas reproduire le modèle des petites bibliothèques et centre de documentation dit anarchistes ou de gauche dont les fonds sont malheureusement méconnus des publics, mais bien de s'inscrire dans un réseau de savoir et de connaissance pour le coup, en milieu rural. Voilà pour l'idée.

Ma question porte donc sur le financement du projet tant pour le local, que pour l'informatisation voire la numérisation de certains documents. S'agissant d'une bibliothèque de particulier présentant un intérêt singulier, à quelles subventions européennes, nationales et locales le projet peut-il prétendre et quelle fondation ou mécène cela peut-il intéresser ?

En vous remerciant par avance pour votre précision de recherche

Réponse

Date de la réponse :  27/03/2017

Dans le contexte de la création d'une bibliothèque privée ou associative autour des collections d'un particulier, vous aimeriez savoir quels sont les financements auxquels vous pourriez faire appel, pour l'installation de la bibliothèque, son informatisation ou des projets de numérisation.

Pour commencer à vous répondre sur le thème de la numérisation, le Manuel de constitution de bibliothèques numériques paru en 2013 évoque les subventions page 37 : il mentionne l’appel à projets annuels de numérisation (qui ne semble pas être renouvelé depuis 2014), l'appel à projets services numériques innovants du ministère de la Culture et de la Communication, les Contrats de plan Etat-région, le concours particulier bibliothèques au sein de la dotation globale de décentralisation (qui concerne les bibliothèques publiques), les financements locaux (municipalité, intercommunalité, conseil général, région, crédits déconcentrés auprès des DRAC), ainsi que les programmes de numérisation concertée de la BnF.
(Manuel de constitution de bibliothèques numériques. Sous la direction de Thierry Claerr et Isabelle Westeel. Ed. du Cercle de la Librairie, 2013. Présentation)

En matière de numérisation, le ministère de la culture et de la communication lance chaque année un appel à projets : services numériques innovants. On peut lire sur le site du ministère qu'il s'agit d'un

"dispositif de financement et d’accompagnement de solutions facilitant l’accès au patrimoine, à la culture et à la création et répondant, par ailleurs, aux objectifs de transmission des savoirs et de démocratisation culturelle. [...] depuis son édition 2016, il s’adresse directement aux acteurs de l’écosystème de l’innovation et de l’économie numérique (sociétés ou associations) afin d’étendre le champ des initiatives, de susciter de nouveaux types de partenariats et de nouvelles propositions d’accès à la culture par le numérique. L’expérimentation doit impérativement être réalisée en partenariat avec au moins un acteur culturel, qui s’engage auprès du candidat dès le dépôt du dossier (lettre d’engagement requise) afin d’assurer que le projet présenté apporte des réponses concrètes à des problématiques technologiques ou d’usage rencontrées par les professionnels du secteur culturel."

Nous ne sommes donc pas certains que cela corresponde au projet de votre interlocuteur.

La BnF gère des programmes de numérisation concertée, qui comprennent actuellement des :

  • "programmes structurants : programmes disciplinaires (Sciences juridiques, Histoire de l’art, Guerre de 1914-1918, Littérature patrimoniale pour la jeunesse) et programmes d’intérêt régional (Publications des sociétés savantes locales et régionales) ;
  • programmes de complétude de corpus (Presse clandestine de la Résistance, Journaux des tranchées, Presse de l’immigration, Publications des académies et sociétés nationales)."

Nous avons identifié d'autres sources possibles de financement au niveau européen : Support Action Centre of Competence in Digitisation, Heritage plus, là encore sans être certains que cela corresponde au projet de votre interlocuteur.

Les aides dans le domaine du livre et de la lecture du ministère de la culture et de la communication sont listées dans la page Subventions. Dans la rubrique Livre - industries culturelles figure le soutien au développement de la lecture, qui concerne les associations. Voici un extrait du descriptif de cette aide :

"L’aide du ministère de la culture et de la communication, Service du livre et de la lecture, en faveur du développement de la lecture, vise à soutenir des actions de médiation et/ou de formation à vocation nationale portée par des acteurs implantés sur l’ensemble du territoire ou ayant vocation à répondre à des sollicitations et à fournir des outils aux professionnels sur l’ensemble du territoire.
Les actions soutenues doivent répondre à un certain nombre de critères dont :
- l’élargissement des publics de la lecture et des bibliothèques dont les publics jeunes,
- une logique partenariale transversale en lien avec un ou plusieurs acteurs des bibliothèques, de l’éducation nationale, de l’enfance, du champ social,...
- la déclinaison locale du projet doit s’inscrire dans un territoire et s’articuler avec les actions qui y sont menées."

Les dossiers de demande de subventions sont gérés par les directions régionales des affaires culturelles. Les coordonnées pour Auvergne - Rhône - Alpes du Pôle création, medias et industries culturelles se trouvent dans l'annuaire fonctionnel du site de la Drac.

En matière de financements locaux, nous vous invitons à prendre contact avec votre médiathèque départementale, dont une des missions est l'accompagnement à la création de bibliothèques, et qui propose un service d'expertise conseil.

S'il souhaite faire appel au mécénat, votre interlocuteur peut consulter la rubrique Mécénat du site du ministère de la culture et de la communication, qui fournit notamment une liste de fondations en France et la fiche pratique Susciter ou pratiquer parrainage et mécénat culturels.

Enfin, votre interlocuteur peut contacter des membres de l'ADBS, association des professionnels de la documentation et de l'information, par exemple par le groupe régional Rhône-Alpes Lyon, dont vous trouverez les coordonnées sur leur page ou par secteurs, à partir de la liste pour affiner son projet.