Interdire dans une bibliothèque

Question

Bonjour,

Nous observons quelques disparités dans nos pratiques entre collègues pour le prêt de certaines œuvres à de jeunes usagers... Je me demandais, dans quelle mesure un·e bibliothécaire est en droit d'interdire l'emprunt d'une œuvre à un mineur ? Par exemple refuser le prêt à un ado de 13ans d'un manga sous prétexte qu'il est violent. Comment se positionne les bibliothèques là dessus ?

Merci pour votre travail

Bien cordialement

Réponse

Date de la réponse :  03/03/2021

Vous observez quelques disparités dans vos pratiques entre collègues pour le prêt de certaines œuvres à de jeunes usagers. Vous vous demandez dans quelle mesure un·e bibliothécaire est en droit d'interdire l'emprunt d'une œuvre à un mineur ?


 

Comme développé dans cette précédente réponse de notre service, Bonjour, nous avons réorganisé et fusionné nos collections jeunesse/adulte par centre d'intérêt (14/09/2012) :

 

Aucune loi n'encadre spécifiquement le prêt et la mise à disposition des ouvrages et autres documents choisis par les professionnels des bibliothèques.

Et, effectivement, la prévention leur incombe, s'ils le jugent nécessaire.

Le seul critère objectif existant est celui appliqué sur les DVD : ce sont les mentions : "interdits au moins de 12 ans, 16 ans, ou 18 ans".

Dans la pratique, les bibliothèques font ressortir sur la jaquette cette information. Si leur SGIB le permet, ils peuvent également paramétrer le module de prêt pour bloquer l'emprunt par la tranche d'âge non autorisée.

En revanche, pour les documents écrits, nous ne sommes pas en mesure de vous fournir des "critères" pour juger de l'accessibilité pour la jeunesse des documents que vous acquérez.

Toutefois, de nombreuses bibliothèques ont fait le choix du décloisonnement.

 

Pour compléter, nous ajoutions dans la réponse La collection pour adolescents (21/09/2012) :

 

Cependant, on peut observer dans les bibliothèques pour enfants des phénomènes de nature diverse, qui peuvent plus ou moins renvoyer à des formes de censure. Les bibliothécaires sont susceptibles, de façon récurrente, de subir des pressions de la part de personnes ou de groupes pour des raisons morales, pour des raisons politiques, ou en raison de cette vision de l’enfance selon laquelle on devrait la protéger de la découverte précoce de réalités déprimantes (mort, violence, inégalités…). [...]

 

Dossier "La censure". Bibliothèque(s) 41/42. Décembre 2008 :
A la lecture de ces différents articles, il apparaît que les bibliothécaires se doivent d'éviter à la fois l'autocensure et les plaintes parentales.

Pour ce faire, il importe d'ouvrir la discussion au sein de l'équipe et de mettre en place des règles claires et lisibles, pour les bibliothécaires comme pour le public : définir les critères d'acquisitions ainsi que les modalités de mise à disposition des documents susceptibles de poser problème - en adoptant un classement adapté, et éventuellement des règles de prêt spécifiques (âge minimum, accord des parents ?).

Une information à destination des parents peut également être envisagée.


 

Nous vous conseillons donc d’engager une réflexion collective sur ce sujet et de le traduire par un article de votre règlement intérieur. Voici deux exemples pour vous y aider :

 

  • Réseau des bibliothèques de la ville de Paris :

Article 27 : prêts aux mineurs

L’emprunt de documents par les mineurs se fait sous la responsabilité des parents ou tuteurs légaux.

- les mineurs de moins de 7 ans ne peuvent emprunter que des documents imprimés «jeunesse» ;
- les mineurs de 7 à 11 ans accomplis, peuvent, sur autorisation parentale au moment de l’inscription, emprunter des documents imprimés adultes ; 
- les mineurs de 12 à 17 ans accomplis, peuvent consulter et emprunter tous les documents présents dans les bibliothèques, sauf volonté contraire des parents exprimée par écrit sur papier libre auprès des bibliothécaires.

Source : Le règlement des bibliothèques. Page du réseau des bibliothèques de la ville de Paris

 

  • Bibliothèque municipale de Lyon :

 

Article 66

Les enfants de moins de 11 ans peuvent emprunter les documents des salles jeunesse. A partir de 11 ans, ils ont la possibilité d’emprunter en secteur jeunesse et en secteur adulte, sous réserve d’une autorisation parentale donnée en ce sens.

Le choix des documents empruntés par les mineurs se fait sous la responsabilité de leurs parents ou représentant légal. La responsabilité des bibliothécaires ne peut en aucun cas être engagée à ce titre.

Source : Section emprunt de documents et d’oeuvres. Page Règlement de visite de la BmL


 

Pour aller plus loin :

Censure dans la bd. Questions?Réponses ! 21/01/2020