L'Histoire de l'accueil des personnes non-francophones en bibliothèque

Question

Y a-t-il des ressources sur l'Histoire de l'accueil des personnes non-francophones dans les bibliothèques ?

Réponse

Date de la réponse :  24/01/2020

Vous êtes à la recherche de documents sur l'histoire de l'accueil des publics non francophones en bibliothèque.

 

Votre sujet est pointu et malgré des recherches approfondies, nous n'avons pas réussi à identifier beaucoup de documents sur l'aspect historique de l'accueil des non-francophones en bibliothèque.

 

Nous vous signalons toutefois le numéro 21 de la revue Bibliothèque(s) dont la thématique était "Alter(s) égaux", et en particulier l'article suivant :
La bibliothèque républicaine face à l'altérité. Claire Castan. Bibliothèque(s), n°21, juillet 2005, pages 14-16.

Extrait :

L'Agence pour le développement des relations interculturelles (anciennement Adri), devenue cité de l'immigration (NDLR) et le ministère de la Culture ont développé dans les années 1990 une action visant à favoriser la présence des livres en langues étrangères les bibliothèques publiques françaises. Des outils bibliographiques de livres en langues étrangères ont été mis au point. Dans le bilan de l'action, les lecteurs (de langue arabe) font état de la mauvaise qualité d'impression des ouvrages (ce qui est une réalité des éditions dans les pays du Maghreb et du Proche-Orient, même si cela évolue aujourd'hui vers une amélioration qualitative du produit) et du manque d'ouvrages "populaires" (romans policiers, etc.).
Le bilan des bibliothécaires révélait une difficulté à se procurer les livres et le regret de la faiblesse de la proposition des ouvrages bilingues. La difficulté des bibliothèques à se procurer en nombre et en qualité des ouvrages en langues étrangères - pour lesquels elles ne peuvent compter sur leur compétence (choix des documents, maîtrise des contenus, etc.) -dénote aussi la faiblesse du réseau qu'elles n'ont su mettre en place.

 

Notez également que la Bibliothèque publique d'informations (Bpi) a été pionnière en la matière depuis son ouverture en 1977, à travers notamment son laboratoire des langues.

Cette action se prolonge aujourd'hui par de nombreux dispositifs d'accueil des publics non francophones et/ou migrants, à la Bpi et dans d'autres bibliothèques.

Quelques exemples :

 

 

Nous vous proposons par ailleurs d'autres ressources  qui pourront vous intéresser :