Maisons d'édition pour les publics malvoyants et aveugles

Question

Bonjour,
je cherche des ouvrages ou des sites web sur les maisons d'édition pour un public spécifique à savoir les malvoyants et les aveugles ainsi que des articles sur le contexte de ce public (y a t-il des chiffres au niveau des librairies, des bibliothèques pour répertorier la part dans les collections/ventes? quels supports sont proposés?Comment sont-ils adaptés?) Quels sont les enjeux pour ce public ?
Je vous remercie par avance pour votre réponse

Réponse

Date de la réponse :  10/02/2020

 

Vous cherchez des ouvrages ou des sites web sur les maisons d’édition à destination des publics malvoyants et aveugles. Vous souhaitez également obtenir des articles sur le contexte éditorial en lien avec ce public (chiffres, proportion, support, adaptation) et sur ses enjeux.

 

 

1. Maisons d’édition public malvoyant

Nous vous signalons tout d’abord, la page Édition adaptée de l’INSHEA (l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés).

 

Vous y trouverez des liens vers de nombreuses institutions, dont des maisons d’édition sous forme associative qui ont vocation à adapter les documents à destination du public déficient visuel. Pour exemple :

 

 

 

Nous vous orientons ensuite vers l’INJA (Institut National des Jeunes Aveugles). Selon sa propre présentation, il a pour mission de :

 

localiser les documents adaptés et disponibles à l'intention des publics déficients visuels, de diffuser les références bibliographiques de ces fonds documentaires, de coordonner la production nationale en priorité du secteur scolaire.

 

Dans ce cadre l’INJA a mis en place une base de données de l’édition adaptée. Pratique, elle vous permettra d’avoir accès au répertoire des organismes que vous pourrez ensuite filtrer à votre guise, en choisissant par exemple Éditeur. Vous pouvez également choisir le type d'adaptation, comme Gros caractère. Deux exemples :

 


 

2. Contexte éditorial

 Très riche et débordant le simple aspect éditorial, l’INJA propose un bulletin de veille mensuelle sur la déficience visuelle. Les anciens numéros sont consultables en ligne, pour exemple le dernier en date de janvier 2020.

 

Nous vous signalons également le Lumen Magazine, une revue trimestrielle destinée à tous les acteurs du handicap visuel. Vous pouvez vous y abonner et consulter les anciens numéros.

 

Vous pouvez aussi consulter la page Accessibilité des livres pour les handicapés visuels du SNE (Syndicat national de l’édition). Elle renvoie vers plusieurs ressources dont la page Comment accéder à une offre de lecture adaptée quand on est déficient visuel. Il y est notamment question des formats proposés.


 

Nous vous proposons également la veille du Consortium pour des livres accessibles (ABC). On y apprend notamment que :

 

L’UMA [Union Mondiale des Aveugles] estime que moins de 10% de toutes les publications peuvent être lues par des aveugles ou des malvoyants.


 

En terme de statistiques, la Fédération des aveugles de France avance les données suivantes sur sa page "Quelques chiffres sur la déficience visuelle" :

 

  • Seuls 10% des sites internet sont accessibles aux personnes aveugles et malvoyantes.
  • 6% des livres sont adaptés à l'usage des aveugles et malvoyants
  • Sur 500 films qui sortent au cinéma chaque année, seulement 100 sont audio-décrits
  • 4% seulement des émissions de télévision sont audio-décrites


 

En bibliothèque, l’article de Vanessa van Atten, «Améliorer l’accès au livre et à la lecture». Bulletin des bibliothèques de France (BBF), 2017, n° 11, p. 8-15, met en avant les chiffres suivants :

 

– 18 % de la population française a un taux d’incapacité supérieur ou égal à 80 %, quelle que soit la nature du handicap (visuel, auditif, moteur, cognitif, mental ou psychique).

– Environ 26 % de la population française a un handicap au sens large (reconnu administrativement ou ayant un fort impact dans la vie quotidienne).

– 80 % des handicaps sont « invisibles » (surdité, certaines formes de cécité, handicaps psychiques ou cognitifs, maladies invalidantes…).

– Avec l’allongement de la durée de la vie, on considère qu’en 2050, environ un tiers de la population française aura plus de 60 ans ; 15 % auront plus de 75 ans.

– Entre 5 % et 10 % des ouvrages publiés chaque année en France sont accessibles aux personnes empêchées de lire du fait d’un handicap.

– En France, moins de 10 000 personnes pratiquent le braille.


 

Pour compléter et ouvrir, nous vous proposons une sélection de ressources en lien avec le handicap et la lecture :