Mention "Bibliothek zur Erforschung der Judenfrage Frankfurt" sur des livres

Question

Je viens de récupérer la collection de livres de Victor Hugo de mes parents que je feuillette depuis ma petite enfance, et je viens de voir qu'il y a un tampon de la bibliothèque (Bibliothèque à erforfchung le Francfort judenfcage a.m.) qui date de 1981 avec un N° ( 42)  qui n'y était pas du tout avant, et ma maman ne m'a jamais parlé être allée à Francfort !!! pourriez vous me dire éventuellement à quoi correspondrait ce tampon et ce N°.
Merci

Réponse

Date de la réponse :  22/03/2019

Vous avez trouvé parmi les livres qui appartenaient à vos parents, un ouvrage de Victor Hugo sur lequel figure une estampille portant la mention que nous supposons être "Bibliothek zur Erforschung der Judenfrage Frankfurt a. M". suivie d'une date et d'un numéro.
Vous souhaitez savoir à quoi correspondent ces mentions.

 

Nous avons retrouvé dans le ProvenienzWiki, un outil utilisé et alimenté par des bibliothécaires d'institutions allemandes pour répertorier les marques de provenance des livres, une marque qui semble correspondre en tout point à celle que vous avez trouvée :
Bibliothek zur Erforschung der Judenfrage. GBV

Cette page indique que la Bibliothek zur Erforschung der Judenfrage (Bibliothèque de l'Institut de recherche sur la question juive) a été créée à la suite de la fondation par Alfred Rosenberg, membre du parti nazi, de l'Institut de recherche sur la question juive à Francfort-sur-le Maine. Les collections de cette bibliothèque provenaient de livres saisis chez des juifs ou dans les bibliothèques d'organisations juives.

Un article de Libération  de 1997  évoque également ces spoliations :

"Le camp de Tolbiac-Austerlitz était directement placé sous la responsabilité d'Alfred Rosenberg, ministre du Reich. Ce dernier projetait entre autres de rassembler la totalité du savoir juif dans une très grande bibliothèque, l'Institut de recherche sur la question juive, à Francfort-sur-le-Main. Cet institut avait pour mission de mettre sur pied la plus grande bibliothèque du monde consacrée au judaïsme, en procédant à une mise en catalogue systématique à l'aide des techniques les plus modernes. Quelque 550 000 volumes ont été recensés jusqu'à la fin de la guerre. Sur proposition d'Alfred Rosenberg, Hitler a donné l'ordre d'effectuer des saisies dans toutes les bibliothèques, archives, loges et autres institutions culturelles des régions occupées et de transmettre le fruit de cette collecte au NSDAP en vue d'une formation idéologique."

Source : Avant la Grande Bibliothèque, un grand magasin nazi. De novembre 1943 à août 1944, les biens des juifs étaient triés dans un camp de travail au 43 quai de la Gare. Alexander Smoltszyk. Libération.fr, 4 février 1997.

 

Pour en savoir plus :