Moteurs de recherche fédérée et outils de découverte

Question

Bonjour,
Je cherche à comprendre la différence entre les moteurs de recherche fédérée et les outils de découverte (type Primo, Summon).
Sur le principe je n'arrive pas à bien cerner la différence et pourtant les outils de découverte semblent prendre la suite des moteurs de recherche fédérée.
De plus, en ce qui concerne les moteurs, qu'offrent-ils de plus par rapport à un catalogue de bibliothèque "classique" ?
Enfin, existe-t-il d'autres types d'outils (en cours, à venir, à l'étranger, etc.) qui viendraient à terme remplacer tout ceux précédemment cités ?
Merci à vous !

Réponse

Date de la réponse :  28/11/2016

Vous cherchez à connaître les différences éventuelles pouvant exister entre un moteur de recherche fédéré et un outil de découverte.

De fait, les différences pour l'utilisateur final sont relativement minimes.
Néanmoins, il existe bien une différence technique entre ces deux types de produits.

En effet, les moteurs fédérés utilisent des connecteurs, qui sont un ou plusieurs fichiers chargés de traduire l'information du moteur de recherche fédérée vers la base distante, en modifiant la syntaxe utilisée au passage. Le connecteur récupère la requête selon la syntaxe du moteur de recherche, la traduit dans la syntaxe attendue par le moteur distant, récupère la liste des résultats, et l'affiche selon les règles d'affichage du moteur de recherche fédérée.

Au contraire, les outils de découverte sont construits sur un index général centralisé composé de données ou métadonnées provenant d’éditeurs, d’agrégateurs de contenus et de sources locales (catalogues de bibliothèques, dépôts institutionnels, collections numérisées, etc.).
Un outil de découverte interroge donc une base de données unique, généralement constituée et vendue par un éditeur comme EBSCO, Ex-Libris et ProQuest.

Le marché des outils de découverte est en pleine expansion, à la différence de celui des moteurs fédérés.
En France, les bibliothèques (essentiellement universitaires) peuvent faire appel à trois principaux fournisseurs : Ebsco (EDS), Ex-Libris (Primo) et ProQuest (Summon). ProQuest et Ex-Libris ont fusionné dernièrement.
Il existe aussi des outils découverte libres : Blacklight, Vufind.

Enfin, à notre connaissance, il n'existe pas de nouveaux outils concurrents aux outils découverte ou modules de recherche fédérés.

Pour en savoir plus sur les outils découvertes, vous pouvez consulter cette synthèse élaborée par des élèves de l’Enssib en 2013 : Discovery tools : effet de mode ou outil d'avenir ?

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter :