Part de la collection en prêt

Question

Bonjour,
Nous travaillons actuellement sur un projet de réaménagement d'un étage de la médiathèque. Nous devons notamment faire du désherbage. Nous avons besoin de connaître la "norme" en matière de prêt ? En somme, combien d'exemplaires sont généralement en prêt à un instant T ? Est-ce 10%, 20% de la collection ? Nous ne pouvons pas forcément nous baser sur nos données actuelles car nous nous attendons à une hausse des prêts suite à notre réaménagement.

Réponse

Date de la réponse :  21/07/2020

Vous travaillez actuellement sur un projet de réaménagement d'un étage de votre médiathèque. Vous souhaitez savoir s'il existe une norme en matière de prêt, c'est à dire savoir s'il existe un pourcentage moyen  (ou idéal) des collections en prêt à un instant T.
Vous souhaiteriez vous baser sur ce chiffre pour prévoir l'aménagement de collections et les dimensionner en tenant compte du nombre d'ouvrages qui seront en circulation en permanence et qui n'occuperont donc pas les rayonnages.

 

 

Malgré des recherches approfondies, nous ne sommes pas parvenus à trouver un document qui évoquerait  un pourcentage idéal des collections en prêt à un instant T.
 

Selon nous, ce pourcentage idéal n'existe pas. Il vous appartient de le définir en fonction de votre bibliothèque et des publics qui la fréquentent ou seraient susceptibles de la fréquenter.

 

Parmi les outils dont disposent les bibliothécaires pour évaluer les collections, figure le taux de rotation.

Dans un billet de son blog intitulé Évaluation et statistiques : les taux de rotation, Bertrand Calenge indique qu'il n’existe pas de taux de rotation moyen pour les bibliothèques et que le taux de rotation "n’a même pas de valeur lorsqu’il est calculé sur l’ensemble des collections prêtables d’une bibliothèque une année donnée". Seules les variations de taux (selon le fonds ou la période considérée) sont significatives : "ce TxR global servira de point de repère pour analyser les différents TxR des différents segments de la collections : par supports (les disques, les livres,…), par contenus (la philo, les sciences, …), etc. Sans d’ailleurs qu’on puisse dire de tel ou tel TxR “il est très bon”, ou “il est mauvais” : par exemple, qui s’attend à ce que les ouvrages de poésie “tournent” plus que les bandes dessinées ?"
Source : Évaluation et statistiques : les taux de rotation. in Bertrand Calenge : carnet de notes, 2008.

En réponse à un commentaire sur ce billet, Bertrand Calenge renvoie vers la norme ISO 11620, que nous avons consultée : celle-ci décrit deux indicateurs : la rotation des collections (B2.1.1, page 42) et le pourcentage du fonds non utilisé (B2.1.3, page 44). La norme indique que ces indicateurs peuvent servir à "évaluer l'adéquation des collections aux besoins de la population à desservir", qu'ils peuvent "s'appliquer à des collections particulières, à des domaines thématiques, à des annexes de la bibliothèque ou à des périodes de temps" et que pour chacune de ces catégories, on peut comparer les résultats de ces indicateurs pour savoir si la rotation ou le pourcentage de documents non utilisés varie de façon significative. Concernant la rotation des collections, la norme indique que "l'éventail de valeurs considérées comme normales dépendra du type de bibliothèque".
Source : Association française de normalisation. NF ISO 11620 Indicateurs de performance des bibliothèques. AFNOR (Association française de normalisation). St Denis La Plaine : AFNOR, 2008.
 

Nous vous renvoyons aussi vers un chapitre de cours de Mediadix sur la rotation des collections (p. 5), qui affirme lui aussi que ce taux est difficile à interpréter, mais ajoute néanmoins : "un taux élevé de sorties, par exemple, plus de neuf sorties par an, signifie qu’il n’y a pas assez d’offre pour la demande, un taux trop bas, inférieur à 3 révèle une offre inadaptée en qualité ou en quantité."

 

Pour vous aider dans votre évaluation, vous pourrez également suivre les recommandations de ces bibliothèques départementales :

Dans la rubrique "Évaluer la volumétrie générale de la bibliothèque", vous trouverez un tableau excel permettant  de calculer la volumétrie "idéale" de votre bibliothèque en fonction de la population, de la superficie et des acquisitions.

 

Les bibliothèques de la ville de Lausanne en Suisse ont partagé sur le site Poldoc (que nous vous recommandons de consulter) un certain nombre de documents qui pourront peut-être vous aider à construire vos propres indicateurs :

 

Vous pourriez également essayer d'obtenir des retours d'expériences d'autres bibliothèques en interrogeant le forum Agorabib ou le groupe public Facebook "Professionnels des bibliothèques".

 

 

Pour aller plus loin :