Pourriez vous me dire ce que l'on entend par : "collections flottantes" ? Avez-vous connaissance d'un article sur les collections flottantes et les...

Question

Pourriez vous me dire ce que l'on entend par : "collections flottantes" ? Avez-vous connaissance d'un article sur les collections flottantes et les bibliothèques de Stockholm ?
Merci pour votre aide.

Réponse

Date de la réponse :  30/09/2010

Le réseau des bibliothèques de Stockholm a été présenté par sa directrice, Inga Lundén, lors du congrès 2009 de l’ABF. Vous trouverez le powerpoint à l'adresse suivante :
Les actes du congrès 2009. in ABF [en ligne]. Disponible sur : http://www.abf.asso.fr/pages/interieur-contenu.php?categorieTOP=6&catego... (consulté le 17/09/2010)

Cette présentation a fait l’objet d’un rapide compte-rendu dans Livres Hebdo :
HEURTEMATTE Véronique. Inspirations du Nord. in Livres Hebdo, n° 782 19 juin 2009, pp. 58-60.

L’article en question est évoqué ainsi sur un blog :
« Egalement en Europe du Nord, emprunt aux australiens, du concept de « collections flottantes » : les lecteurs peuvent rendre les livres empruntés dans n’importe quel site du réseau. Les bibliothécaires ont décidé de laisser les documents à l’endroit rendu. Les lecteurs contribuent ainsi à constituer le fonds de chaque bibliothèque. »
De nouveaux concepts avec Livres hebdo dans son tour du monde des Bibliothèques. in le blog de Brigitte et Elizabeth [en ligne]. Disponible sur : http://brevm.over-blog.com/8-categorie-10562528.html (consulté le 17/09/2010)

Par ailleurs, Dominique Lahary évoque cette pratique sur son blog :
LAHARY Dominique. Les fonds flottants ça existe ! [en ligne]. Disponible sur : http://lahary.wordpress.com/2010/05/14/les-fonds-flottants-ca-existe/ (consulté le 17/09/2010)
Extrait : "Il s’agit simplement de dire que dans un réseau où tout document peut venir à l’usager sur réservation d’une autre bibliothèque que celle où il va l’emprunter et/ou être rendu dans une autre bibliothèque que celle où il l’a emprunté, point n’est besoin de retour à l’envoyeur : le document est là où il vient d’être rendu. Il suffit pour cela que le système informatique ne gère des localisations temporaires et non des localisations permanentes.
Mais l’an dernier, au rendez-vous international du congrès de l’ABF, j’apprends d’Inga Ludén, directrice, Réseau des bibliothèques de Stockholm, que cela existe là-bas (c’est noté sur la dernière diapo de sa présentation) et qu’ils ont pris l’idée à je ne sais plus quelle bibliothèque australienne ! Et le principe a fait l’objet l’an dernier d’une étude par des élèves de l’Enssib en stage à la ville de Paris."

Ce billet renvoie vers un article du Library Journal du 20 mars 2010 :
GENCO Barbara A., PLA 2010 Conference: Floating Collections Move from Outlier to Best Practice [en ligne]. Disponible sur : http://www.placonference.org/handouts/1560_Spruill_Barbara__083214_Mar29... (consulté le 17/09/2010)

Ce dernier article renvoie lui-même vers un document qui présente la problématique des collections flottantes :
Adrift or Right on Target : Perspectives on Floating Collections. The Short Answers [en ligne]. Disponible sur : http://www.placonference.org/handouts/1560_Spruill_Barbara__083214_Mar29... (consulté le 17/09/2010)

Cordialement,
Le Service questions? réponses! de l'enssib

MOTS CLES : La bibliothèque : organisation et environnement : Réseaux documentaires, Collections : Politique documentaire